La langue française

Sorbonnique

Définitions du mot « sorbonnique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SORBON(N)IQUE,(SORBONIQUE, SORBONNIQUE) adj. et subst. fém.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.] Qui est étudiant ou professeur à la Sorbonne. [Cette vieille doctrine de St Thomas] remaniée et triturée par vingt générations sorboniques (Sainte-Beuve, Gds écriv. fr.: XIXes., 1869, p. 147).[La boutique] était pleine de normaliens et d'étudiants sorboniques qui s'y donnaient rendez-vous pour parler de l'Affaire et s'échauffer en commun (Tharaud, Péguy, 1926, p. 160).
B. − [En parlant d'une chose]
1. Qui a rapport à la Sorbonne. Synon. sorbonnard (fam.), sorbon(n)ien.Conférence sorbon(n)ique. Ces sombres bancs sorbonniques (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 156).
2. Qui est caractéristique de la Sorbonne. Synon. fam. sorbon(n)ard.Jugement, opinion sorbon(n)ique. Abelly, docteur lui-même, mais que n'égare pas le préjugé sorbonique. « Pour moi, dit une visitandine, j'ai admiré souvent la profondeur de son esprit (...) » (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 236).Barrès n'a pas senti combien la critique de l'esprit sorbonique par Péguy, du « parti intellectuel » comme il disait, allait au fond des choses (Tharaud, Pour fid. de Péguy, 1928, p. 86).
II. − Subst. fém. Thèse soutenue autrefois en Sorbonne et qui constituait la troisième épreuve de la licence de théologie. Soutenir (une opinion dans) sa sorbon(n)ique. La sorbonique devait durer douze heures (Ac.1835, 1878).[M. Arnauld] soutint magnifique les quatre thèses voulues: la première appelée Sorbonnique, le 12 novembre 1638 (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 18).
REM. 1.
Sorbon(n)iquement,(Sorboniquement, Sorbonniquement) adv.D'une manière qui rappelle la Sorbonne et les sorbonnards. Fort sorbonniquement documenté (Arène, Vers la calanque, 1896, p. 210).
2.
Sorbon(n)iqueur,(Sorboniqueur, Sorbonniqueur) subst. masc.a) Vx, péj. Théologien de l'ancienne Sorbonne. Si Madame la Dauphine décédait ici, les lois françaises permettraient-elles le retour de ses cendres? Ce serait un point délicat de controverse entre les sorboniqueurs de la Doctrine et les casuistes de Proscription (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 278).b) P. anal. Professeur de l'enseignement supérieur actuel. L'auteur a su allier intelligence et clarté, vertu que connaît rarement la critique pédantesque des « sorbonniqueurs » (Le Devoir, 6 janv. 1973, p. 14, col. 2).
Prononc. et Orth.: [sɔ ʀbɔnik]. Ac. 1740-1878: sorbonique. Cette orth. est aussi celle de Gattel 1841, Littré, DG, Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1. 1541 escoles sorboniques (Calvin, Institution Chretienne, III, 18, éd. J.-D. Benoit, t. 3, p. 307); id. ces accariastres sorboniques (Id., ibid., p. 308); 2. 1547 subst. fém. « thèse soutenue en Sorbonne » (Mell. de S. Gelais, Sonnets, 7 ds Gdf. Compl.). Dér. de Sorbonne, n. d'un collège de théologie de Paris (v. sorbonne); suff. -ique*. Bbg. Richard (W.) 1959, p. 101, 106 (s.v. sorbonique; sorboniqueur).

Wiktionnaire

Nom commun

sorbonnique \sɔʁ.bɔ.nik\ féminin

  1. Variante orthographique de sorbonique
    • Puis il y a trois actes à subir : le grand ordinaire, le petit ordinaire, la sorbonnique; ensuite trois autres : la vespérie, lʼaulique, la résompte, et lʼon est docteur! — (Louis Batiffol, Autour de Richelieu: Sa fortune. Ses gardes et mousquetaires. La Sorbonne. Le château de Richelieu, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sorbonnique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sorbonnique sɔrbɔnik

Traductions du mot « sorbonnique »

Langue Traduction
Anglais sorbonic
Espagnol sorbónico
Italien sorbonic
Allemand sorbonisch
Chinois 山梨酸
Arabe السوربون
Portugais sorbônico
Russe сорбонный
Japonais ソルボニック
Basque sorbonikoa
Corse sorbonicu
Source : Google Translate API

Sorbonnique

Retour au sommaire ➦

Partager