La langue française

Soldanelle

Sommaire

  • Définitions du mot soldanelle
  • Étymologie de « soldanelle »
  • Phonétique de « soldanelle »
  • Citations contenant le mot « soldanelle »
  • Traductions du mot « soldanelle »

Définitions du mot « soldanelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOLDANELLE, subst. fém.

BOTANIQUE
A. − Plante herbacée vivace des hautes montagnes européennes de la famille des Primulacées, caractérisée par une tige courte, grêle, par des feuilles radicales, réniformes, par des fleurs bleues, violacées, parfois roses ou blanches, en clochette à cinq lobes frangés et à style dépassant la corolle, réunies à deux ou trois au sommet de la hampe et fleurissant à la fonte des neiges. Soldanelle des Alpes; soldanelle alpine. Le voici dans une combe alpestre (...), il (...) cueille la soldanelle, née de la neige, neige elle-même (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 125).La soldanelle alpine est une plante grêle de 5 à 15 cm de hauteur (...). La tige nue porte 1 à 3 clochettes en forme d'entonnoir bleu azur à bleu violet au bord découpé en franges jusqu'à la moitié de la fleur. (...) elle a de nombreux noms populaires (...): clochette des Alpes, clochette de glace, clochette bleue des neiges (E. Wendelberger, Fleurs des Alpes, trad. par T. Althaus, Paris, Nathan, 1977, p. 96).
B. − Liseron des rivages marins, à grandes fleurs roses, autrefois employé pour ses vertus purgatives, dit aussi chou de mer, chou marin. (Dict. xixeet xxes.).
P. méton., PHARMACOL., vx. Produit extrait de cette plante. La soldanelle (...) [produit] dont l'action se rapproche de celle du jalap (Bouchardat, Nouv. formulaire, 1894, p. 217).
Prononc. et Orth.: [sɔldanεl]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. xves. (Grant herbier en fr., éd. G. Camus, n o449: De soldanelle. Soldanea, c'est une herbe chaude et seche qui croist en lieux sablonneux, et souvent croist en la rive de la mer, et a petites feules rondes et petite racine blanche longue); 1776 désigne une plante des Alpes (Valm. t. 8). Prob. dér., à l'aide du suff. -(an)elle*, de l'a. et m. fr. souz, soult « sorte de saumure » (d'abord fin xies., judéo-fr. solz « confiture de végétaux », Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 961; puis soust, 1269-78, Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 21526; v. aussi T.-L. et F. Lecoy ds Mél. Cl. Brunel, t. 2, p. 121, note 2), de l'a. b. frq. *sultja « saumure » (a. h. all. sulza). V. FEW t. 17, pp. 269b-270a. Bbg. Wind 1928, p. 150, 201.

Wiktionnaire

Nom commun

soldanelle \sɔl.da.nɛl\ féminin

  1. (Botanique) Petite plante à fleurs bleues, de la famille des Primulacées, qui croît sur les montagnes, auprès des neiges et des glaciers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOLDANELLE. n. f.
T. de Botanique. Nom d'une Petite plante à fleurs bleues, de la famille des Primulacées, qui croît sur les montagnes, auprès des neiges et des glaciers. Il désigne aussi une Variété de liseron qui croît sur les bords de la mer et dont les feuilles et la racine sont purgatives.

Littré (1872-1877)

SOLDANELLE (sol-da-nè-l') s. f.
  • 1Petite plante qui croît sur le sommet des montagnes, près des neiges (famille des primulacées).
  • 2Espèce de liseron qui croît sur les bords de la mer, convolvulus soldanella, L.

HISTORIQUE

XVIe s. Soldanelle, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOLDANELLE, s. f. soldanella, (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur monopétale en forme de cloche, & ordinairement frangée. Le pistil sort du calice, il est attaché comme un clou à la partie inférieure de la fleur, & il devient dans la suite un fruit cylindrique, qui s’ouvre par la pointe, & qui renferme plusieurs semences attachées à un placenta. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Selon Linnæus, le calice de la fleur est droit, durable & divisé en cinq segmens aigus ; la fleur est monopétale, en cloche, qui s’élargit jusque dans les bords où regne une dentelure ; les étamines sont cinq filets plats ; leurs bossettes sont simples ; le germe du pistil est arrondi ; le stile est menu, de la longueur de la fleur, & subsiste après elle ; le stigma est obtus ; le fruit est une capsule oblongue, cylindrique, contenant une seule loge ; les graines sont très-nombreuses, extrèmement petites & pointues.

La principale espece de soldanelle est nommée par Tournefort, convolvulus maritimus nostras, rotundifoliis, I. R. H. 83. Sa racine est fibreuse & menue. Elle pousse plusieurs tiges grêles, pliantes, sarmenteuses, rougeâtres, rampantes sur terre. Ses feuilles sont sphéroïdes, lisses, luisantes, semblables à celles de la petite chélidoine, mais plus épaisses, remplies d’un suc laiteux, & portées sur de longs pédicules. Ses fleurs sont des cloches à bords renversés comme celles des autres especes de liseron, assez grandes, & de couleur purpurine. Il leur succede des fruits presque ronds, membraneux, qui renferment des semences anguleuses & noires pour l’ordinaire. Cette plante croît fréquemment sur les rivages sablonneux de la mer, & fleurit en été. (D. J.)

Soldanelle, (Mat. médic.) chou marin. Cette plante est comptée parmi les purgatifs hydragogues, c’est-à-dire violens. On l’emploie quelquefois dans l’hydropisie, la paralysie & les maladies invétérées de la peau. On donne son suc dépuré à la dose de demi-once ; son extrait à celle d’un gros ; la plante séchée & réduite en poudre à la dose d’un gros jusqu’à deux dans de l’eau ou dans du bouillon. Voyez Purgatif.

Les feuilles seches de soldanelle entrent dans la poudre hydragogue de la Pharmacopée de Paris. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soldanelle »

Du bas latin solidus, désignant une pièce d'or, en raison de la forme ronde des feuilles de cette plante[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soldanelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soldanelle sɔldanɛl

Citations contenant le mot « soldanelle »

  • Qu'elle est jolie, cette petite fleur ! Pas endémique des Pyrénées, puisqu'on peut aussi la rencontrer dans les Alpes et le Jura, mais inutile de bouder son plaisir, elle est bien implantée en Pyrénées et fait partie de cette riche flore de montagne que l'on apprécie tant. On ne trouve la soldanelle qu'à partir d'au moins 1.500 m d'altitude et jusqu'à 3.000, d'avril à août. La soldanelle fait partie de la famille des primulacées, comme la primevère, avec laquelle elle n'a pourtant rien à voir. On la trouve dans les combes à neige ou sur les prairies plutôt humides. Ses fleurs, en cloches dentelées, font penser à un petit casque, très frangé. Comme un casque de soldat. Est-ce pour ça qu'elle s'appelle soldanelle ? Pas du tout. Son nom viendrait en fait de la forme originale de ses feuilles, petites et rondes, légèrement crantées, comme des pièces de monnaie. Ce serait les Italiens qui lui auraient donné le nom de «soldo» : petite monnaie de faible valeur. Bien jolie comme origine et on s'en contentera. En tout cas, la petite fleur gracile mérite mieux qu'une connotation belliqueuse. Elle est d'une couleur tendre, allant du rose au violet pâle. Les fleurs se développent sur un coussinet et sont généralement groupées par deux sur la tige. Certains ont tendance à confondre la soldanelle avec les campanules. Rien à voir pourtant. Les deux espèces n'appartiennent pas à la même famille, puisque les campanules (elles sont fort nombreuses) font partie des campanulacées. Le risque de confusion peut à la rigueur se faire avec la campanule étalée : une fleur très répandue en Pyrénées, que l'on trouve jusqu'au bord des routes de montagne, parfois aussi en plaine. Comme pour la plupart des fleurs de montagne, la soldanelle est protégée, même si elle n'est pas inscrite sur la liste rouge des espèces directement menacées ou en voie de disparition. Elle se porte plutôt bien, merci pour elle. Mais pas la peine, nous ne le répéterons jamais assez, de se précipiter pour la cueillir. Tout d'abord, les fleurs de montagne ne «tiennent» presque jamais en bouquet. Une soldanelle est bien mieux dans son milieu naturel, plutôt que dans un verre tristounet sur le coin d'un buffet, où elle n'a rien à faire. De plus, comme aussi presque toutes ses copines montagnardes, elle ne survivra pas à un transport en voiture et à un changement d'altitude. Pas la peine non plus de prélever des plants de soldanelle pour les faire pousser dans votre jardin, ça ne marchera jamais. Elle n'est pas toxique, mais pas comestible non plus. Elle est juste ravissante, ce qui est déjà beaucoup. ladepeche.fr, La soldanelle - ladepeche.fr
  • Les bergers, les gardiens de refuge, les promeneurs mais aussi les bouquetins, les marmottes, la soldanelle, cette "fleur de printemps, frêle, curieuse, avec ses fines franges violettes et son échine toute courbée en avant à la merci des brises de pente qui les font danser". "Je suis parti, tranquille, sans me prendre la tête, sur ce tracé pas très original, une aventure pas très sauvage non plus à première vue mais tout réside dans notre approche, j’ai ce regard singulier du médecin." Il ausculte le monde et croise parfois de drôles de patients  : "et c’est à cet instant qu’il m’est apparu pour la première fois depuis que je suis parti. Il est arrivé comme un bombardier B-52 silencieux, en se dégageant de la masse sombre de l’à-pic. Il fallait juste être attentif, être là au bon moment. Le gypaète. En Corse, on dit l’Altore; à la musique du mot, on comprend déjà tout…" Son récit se lit comme un carnet de voyage, de jour en jour, de cols en hameau, il nous raconte les dénivelés dans les pattes et les sensations magiques qu’il a immortalisées : "les senteurs sont décuplées en montagne. Les effluves se mélangent en permanence au gré des paysages, des vents et des saisons, et même si nous, humains, avons perdu notre flair depuis longtemps, les odeurs rejaillissent en pleine nature, tantôt suaves, douces, tantôt amères et piquantes".   France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, LIVRE. "La Grande Traversée des Alpes" : Jérôme Colonna d’Istria part à la rencontre du "petit monde de là-haut"

Traductions du mot « soldanelle »

Langue Traduction
Anglais soldanelle
Espagnol soldanelle
Italien soldanelle
Allemand soldanelle
Chinois 索达内尔
Arabe سولدانيل
Portugais soldanelle
Russe soldanelle
Japonais soldanelle
Basque soldanelle
Corse soldanelle
Source : Google Translate API
Partager