La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « six pieds sous terre »

Six pieds sous terre

Définitions de « six pieds sous terre »

Wiktionnaire

Locution adjectivale - français

six pieds sous terre \si pje su tɛʁ\ invariable

  1. Profondément enterré.
    • Elle avait enfoncé trois bombes à six pieds sous terre, broyé des pavés sous des boulets, brisé un canon de bronze par le milieu, jeté dans toutes les chambres toutes les fenêtres et toutes les portes, enlevé sur les toits les volets de la grande poudrière, sans un grain de sa poudre. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
  2. (Familier) (Figuré) Mort.
    • Si cela fût arrivé il y a six mois, c’eût été toute autre chose, je vous souhaitois alors six pieds sous terre, car vous étiez méchante comme un démon. — (Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, Le Magazin des adolescentes, ou dialogues entre une sage gouvernante et plusieurs de ses élèves de la première distinction, tome IV, 1761, page 200)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « six pieds sous terre »

(XVIIIe siècle) Les tombes ont une profondeur de six pieds.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « six pieds sous terre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
six pieds sous terre sis pje su tɛr

Évolution historique de l’usage du mot « six pieds sous terre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « six pieds sous terre »

  • Le museum de Bourges vient de créer une toute nouvelle exposition, baptisée " Sols Majeurs ". Une expo très originale puisqu'elle nous emmène six pieds sous terre. Deux artistes ont recréé la terre sous nos pieds et toute la vie qui y grouille. France Bleu, Bourges : le muséum vous emmène six pieds sous terre
  • Par exemple ? "Six pieds sous terre " ! Ou bien "il tire une tête de six pieds de long". Un pied, c’était un peu plus de 30 de nos centimètres. Quand on parle de "pied à coulisse", en cours de techno, c’est bien aussi de l’unité de longueur qu’il est question et pas de cet appendice équipé d’orteils qui vit dans nos chaussures.  www.rtl.fr, "Six pieds sous terre", "un grain de folie"... Que veulent dire ces expressions ?
  • "Grasse matinée" est un nom de pièce qui invite au repos, mais pas forcément au repos éternel, entre deux pots de chrysanthèmes. Et pourtant ! Écrite par René Obaldia, elle évoque une grasse matinée relativement longue… Babeth et Artémise sont voisines. A priori, en étant six pieds sous terre, nul problème de nuisances sonores et de tapage nocturne. Mais le monde du dessus, elles le perçoivent toujours. Les corbeaux croassent, les engrais sentent fort. L’une est morte est enterrée depuis douze ans, l’autre n’a quitté les vivants que depuis neuf mois. Elle a haï ce monde, mais désormais, que ne donnerait-elle pas pour y retourner ! Sa voisine, au contraire, a aimé la vie, et l’a quittée sans regrets. Deux visions, une confrontation. C’est ce qui a plu à Claire Balerdi et Jane Beuvier, les deux comédiennes de la promotion des 4e année que l’on retrouve sur scène. Avec Hénola Garibal à la mise en scène, elles ont apprécié ce non-sens : deux personnes mortes, mais apparaissant comme vivantes, qui parlent de leur condition de mortes… Il n’y a rien de triste ou de lugubre dans "Grasse Matinée", juste de la poésie et un humour dans le choix des mots. La pièce de René Obaldia a aussi ceci de particulier qu’elle était à l’origine une pièce radiophonique. Ajouter un aspect visuel à une œuvre auditive a été un défi. L’un des buts est que le spectateur s’approprie le décor, qu’il le fasse sien. Avec l’aide du directeur Olivier Dumas, les filles ont décidé de miser sur une scénographie épurée. petitbleu.fr, Une ode à la vie signée Renée Obaldia au Théâtre du Jour - petitbleu.fr
  • Jean-Luc Piraux, déjà sur la scène de La Margelle en octobre 2016 avec son spectacle « Six pieds sous terre », revient plus de cinq ans après avec « Rage dedans ». Après le sujet de la mort traité avec humour, le comédien belge explore sur le même ton le burn-out, « la maladie du siècle », selon lui. , Spectacle. Staffelfelden : le burn-out « avec l’humour pour pudeur » à La Margelle
  • "Faut faire le million" de Gilles Rochier chez Six pieds sous terre France Inter, Bande dessinée : que lire après le festival d'Angoulême 2022 ?
  • Historiquement Vôtre réunit 3 personnages qui sont passés à Vegas et qui sont restés à Vegas : Benjamin Siegel - dit "Bugsy", un mafieux notoire qui fréquentait le tout-Hollywood et qui fût le premier à imaginer le Las Vegas que l’on connaît : il a fait sortir des sables du désert le premier grand hôtel-casino, avant de vite finir six pieds sous terre. Puis, la terre lui est venu la cultiver en premier : William Bringhurst est passé à Vegas avec ses hommes pour s’y installer et convaincre les peuples présents d’adhérer aux idées de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Oui, des Mormons quoi... Et un champion camerounais qui s'est installé à Vegas pour combattre : la légende du MMA, la star du free fight Francis Ngannou, alias "The Predator"... Europe 1, Ils sont passés à Vegas, Ils sont restés à Vegas !
  • Les personnages. Camille et Jérémy sont lestés de l’histoire de leurs mères : femme-enfant pour Camille, femme six pieds sous terre pour Jérémy. De leurs pères, aussi : inexistant pour Camille, hors-jeu pour Jérémy. Autant dire qu’ils sont la pointe émergée de deux icebergs qui entrent en collision… , « Six pieds sur terre »: Antoine Dole propose une autre manière de devenir père

Images d'illustration du mot « six pieds sous terre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Six pieds sous terre

Retour au sommaire ➦

Partager