La langue française

Sis, sise

Définitions du mot « sis, sise »

Trésor de la Langue Française informatisé

SEOIR, verbe intrans.

I. − Vieux
A. − Empl. pronom. S'asseoir. J'ai joie à vous revoir; grand'joie en vérité; Chevalier, seyez-vous et buvez, je vous prie (France,Poés., Idylles et lég., 1896, p. 81).
[P. ell. du pron.] Quand on s'arrêtait pour quelque amusette, il s'en allait seoir ou coucher à trois ou quatre pas des autres (Sand,Maîtres sonneurs, 1853, p. 10).
B. − Empl. intrans. Tenir séance, siéger. Au part. prés., lang. jur. L'Assemblée du Clergé, séante en 1705, s'empressa de la recevoir [la Bulle du Pape] sur l'invitation du roi (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 5, 1859, p. 527).
II. − Vieilli ou littér.
A. − Qqc. sied (à qqn/à qqc.).Être convenable, correct, normal. Synon. aller1, convenir.La gravité des pensées, celle de la parole et celle de l'accent s'accordaient chez l'abbé Dutheil et lui séyaient bien (Balzac,Curé vill., 1839, p. 42).
En partic. [Le suj. désigne un vêtement, un ornement, un élément de la mise d'une pers.] Nous avons essayé les nouveaux « madras » que m'a envoyés Versepuy. Cette coiffure me sied à ravir (Jouy,Hermite, t. 2, 1812, p. 33).Vos habits de paysanne qui, par leur simplicité rustique, vous seyaient si bien (Sue,Myst. Paris, t. 6, 1843, p. 344).
B. − Empl. impers. Il sied de + inf., que + subj.Il convient de, que. Il sied mal de, que. Il ne convient pas de, que. J'ai été un peu comme cela dans mon temps, moi, et j'ai cru aussi qu'il séyait d'être grave, morose, dogmatique, etc. (Léautaud,Journal littér., 1, 1905, p. 222).Il sied mal de, que. Il ne convient pas de, que. V. mal2I D ex. de Musset.
Prononc. et Orth.: [swa:ʀ], (il) sied [sje]. Homon. soir. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug.: à l'inf. e est une graph. étymol. (anc. hiatus < par chute d'une cons. intervocalique); au sens de « être assis », usité le plus souvent au part. prés. séant et au part. passé sis, fém. sise; au sens de « convenir », usité aux 3espers. du sing. et du plur. suiv.: ind. prés. il sied (cour.), ils siéent (rare), imp. il seyait, ils seyaient (écrits parfois séyait, séyaient ds Balzac et Léautaud, loc. cit., graph. reproduisant la prononc. de e en position inaccentuée, peut-être p. anal. avec les autres formes ayant é: ils siéent, il siérait, ils siéraient, il siéra, ils siéront), fut. il siéra, ils siéront, cond. prés. il siérait, ils siéraient, subj. prés. qu'il siée, qu'ils siéent, pas de temps comp., part. prés. et adj. séant, -ante, seyant, -ante: Une conduite peu séante à un tel homme. Une couleur seyante (Grev. 1975, § 701, p. 712). Étymol. et Hist. 1. Fin xes. seder « s'asseoir, être assis » (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 401), répertorié par la lexicogr., mais qualifié de vieilli dès le xviies., cf. Rich. 1680: ,,Se Seoir, v. r. Ce verbe usité à l'infinitif et à quelque autre tems seulement, et on se sert d'ordinaire en sa place du verbe s'asseoir``, v. aussi séant1 et 2; 2. ca 1150 seoir « convenir » (Charroi de Nîmes, éd. D. Mac Millan, 381); 1176-81 s'il vos siet « s'il vous plaît » (Chrétien de Troyes, Chevalier Lyon, éd. M. Roques, 1617). Du lat. sedere « être assis », « siéger », « séjourner, se tenir » et « être arrêté, demeuré fixé (dans l'esprit) » d'où le b. lat. « plaire, convenir » 1remoit. ves. ds Blaise Lat. chrét. Fréq. abs. littér.: 451. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 657, b) 833; xxes.: a) 657, b) 514.

SIS, SISE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de seoir*.
II. − Adj., DR. ou littér. Situé (en tel lieu). Un mois plus tard elle (...) achetait (...) une petite maison bourgeoise sise auprès de Goderville (Maupass.,Une Vie, 1883, p. 230).Les lentes réponses par lesquelles (...) ils raillent un peu cette agitation enfantine, ajoutent encore au brouillard des comtes de Vaudémont sis à la pointe de leur montagne légendaire (Barrès,Amit. fr., 1903, p. 116).
Prononc. et Orth.: [si], fém. [si:z]. Homon. si1, 2 et 3. Att. ds Ac. dep. 1694. V. seoir. Étymol. et Hist. 1385 (Trésor des Chartes du Comté de Rethel, éd. G. Saige et H. Lacaille, t. 2, p. 330: une vigne sise au ban de Bourcq). Part. passé adj. de seoir « être situé » 1155 (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 36), du lat. médiév. sedere « être situé » 979-980 ds Nierm., du class. sedere « être assis; se tenir ». Fréq. abs. littér.: 94.

Wiktionnaire

Adjectif

sis \si\

  1. (Justice) Qui est situé.
    • Plusieurs personnes étaient groupées au bout du village, dans la cour d’une méchante auberge, sise à l’embranchement des routes de Nemours et de Moret. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Dans notre édition du 4 septembre 2011, nous avions consacré un long reportage à cette fabuleuse grotte préhistorique nichée dans le flanc de l’Adrar Gueldaman. Elle est sise dans la commune de Bouhamza, à un jet de pierre de la ville d’Akbou, dans la wilaya de Béjaïa et les premières fouilles avaient révélé les vestiges liés à la présence humaine dans cette étroite vallée, coincée entre le Boussellam et la Soummam pendant plusieurs milliers d’années. — (Djamel Alilat, Les secrets de la grotte de Gueldaman le 22 mai 2014 sur www.elwatan.com)
    • C'est au Procope, vénérable institution sise près du carrefour de l'Odéon, que sont apparus les premiers garçons de café, à partir de 1686. — (Clémentine Gallot, Garçons de café : la risette du succès, dans Libération, nº 11163, du mercredi 12 avril 2017, p.19)
    • On peut citer deux anciennes enseignes parisiennes : au Planteur et au Nègre joyeux. Le premier était un grossiste de produits coloniaux sis rue des Petits-Carreaux en 1840.— (Catherine Calvet, Marcel Dorigny : « À Paris, il faudrait redonner du sens plutôt qu’effacer les noms », Libération, 22 aout 2017)

Forme de verbe

sis \si\

  1. Participe passé masculin (singulier ou pluriel) de seoir.

Adjectif numéral

sis \sis\

  1. Six.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEOIR. v. intr.
Être assis. Il n'est plus guère en usage qu'à ses participes Séant et Sis. Voyez SÉANT et SIS.

SE SEOIR signifiait S'asseoir. Il n'est plus employé qu'en poésie et dans le langage familier, dans ces formes de l'impératif : Sieds-toi, seyez-vous. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

SIS (sî, si-z') part. passé de seoir 1
  • Il ne se dit guère qu'en termes de pratique. Situé. Une maison sise à Paris. Un domaine sis à tel endroit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sis »

Participe passé de seoir, en latin sessus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Adjectif numéral) Du latin sex.
(Forme de pronom) Du latin seus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sis si

Citations contenant le mot « sis »

  • Styrène Isoprène Styrène (SIS) est élastomères thermoplastiques à haute performance avec une combinaison de haute résistance, de faible dureté et une faible viscosité pour un traitement thermoplastique facile à l’état fondu ou en solution. des polymères SIS sont basés sur le styrène et de l’isoprène et sont les plus faibles de dureté et de viscosité plus faible de tous les blocs copolymères styréniques., , Styrène Isoprène Styrène (SIS) données Taille du marché 2020 est le plus récent pour global séparément l’impact du marché intérieur et mondial des joueurs de haut, la croissance à venir, les perspectives de l’industrie et prévisions pour 2026 – JustFamous
  • Le rapport d’étude de marché services de sismique 2020 présente une analyse de l’analyse COVID-19 qui influence la croissance du marché services de sismique. Il analyse les profils des principaux acteurs clés en fonction des ventes, de la taille et… , The Fordactu

Images d'illustration du mot « sis »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sis »

Langue Traduction
Anglais sis
Espagnol hermana
Italien sis
Allemand schwester
Chinois sis
Arabe الأخت
Portugais irmã
Russe сестренка
Japonais sis
Basque sis
Corse sis
Source : Google Translate API

Synonymes de « sis »

Source : synonymes de sis sur lebonsynonyme.fr

Sis

Retour au sommaire ➦

Partager