La langue française

Silhouetter

Sommaire

  • Définitions du mot silhouetter
  • Phonétique de « silhouetter »
  • Citations contenant le mot « silhouetter »
  • Images d'illustration du mot « silhouetter »
  • Traductions du mot « silhouetter »
  • Synonymes de « silhouetter »

Définitions du mot silhouetter

Trésor de la Langue Française informatisé

SILHOUETTER, verbe trans.

A. − ARTS (dessin, peint.). [Corresp. à silhouette A] Représenter en silhouette; tracer les contours plus ou moins simplifiés d'un objet, d'un personnage. Synon. croquer2, esquisser.Silhouetter une forme, un mannequin. Tel peintre qui silhouette un grenadier, en commençant par la botte ou par le bonnet à poil, ne sera jamais qu'un illustrateur banal (Séailles, E. Carrière, 1911, p. 44).
Part. passé adj. À Montreuil, les accessoires et le mobilier pouvaient être réels, silhouettés, sur une planche découpée, ou peints sur la toile du décor (Sadoul, Cin., 1949, p. 29).
B. − P. méton.
1. [Corresp. à silhouette B 1 a; le suj. désigne un inanimé concr.] Projeter une ombre aux contours nets sur un fond clair. Des vases où, sur un fond de flamme rouge, s'agitent des formes noires, et qu'elles enferment dans leurs caveaux funéraires après avoir silhouetté leurs ombres sur les murs (Faure, Espr. formes, 1927, p. 248).
2. [Corresp. à silhouette B 1 b] Part. passé adj. Dont les contours plus ou moins nets se profilent, se détachent en noir sur fond clair. La proue [du navire] qui montait sur l'horizon à chaque minute silhouettée en noir déjà sur les lumières proches (Gracq, Syrtes, 1951, p. 237).
3. [Corresp. à silhouette B 1 c] Empl. pronom. Se détacher par ses contours sans qu'on puisse distinguer les détails. Synon. se découper, se dessiner.Les maisons se tiennent sur le haut du roc et se silhouettent dans le ciel. Leurs murs d'un blanc cru ont un aspect d'Orient (Barrès, Greco, 1911, p. 64).
Part. passé adj. Dont les contours se détachent. Je la revois encore maintenant, silhouettée sur l'écran que lui fait, au fond, la mer (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 829).
4. [Corresp. à silhouette B 2] Empl. pronom. Acquérir la silhouette désirée, par un régime, des exercices. Silhouettez-vous avant la plage (Publicité, 1971ds Giraud-Pamart. Nouv. 1971).
C. − Au fig. [Corresp. à silhouette C]
1. [Le suj. désigne un écrivain, un metteur en scène] Silhouetter qqn.En faire le portrait sommaire. Synon. croquer (v. croquer2).[Gavarni] et Balzac, ils se mirent à peindre, à silhouetter dans tous les sens la société à tous les étages, le monde, le demi-monde et toutes les espèces de mondes (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 6, 1863, p. 260).Moi, dans cette page légère, je ne prétends silhouetter qu'un type de snob, − de « Kamtchatka », si l'on veut, − à peu près inoffensif, le bourgeois perverti par le dilettantisme (Coppée, Franc-parler II, 1896, p. 261).
Au passif. La Journée Parlementaire n'est pas si méprisable que je l'entends dire par quelques-uns; seulement, c'est une pièce faite rapidement, pas étudiée, pas fouillée, où Thuringe et les parlementaires de son entour ne sont que silhouettés (Goncourt, Journal, 1894, p. 525).Il passe un souffle épique dans les élargissements incessants des notions de nombre, d'espace et de fonction qui ont été silhouettés dans cet ouvrage (Gds cour. pensée math., 1948, p. 456).
2. SPECTACLES. [Corresp. à silhouette C 2; le suj. désigne un acteur] Silhouetter qqn.Dans un rôle de silhouette, de figurant, camper un personnage particulier. Dans Le Brasier ardent (...) [Camille Bardon] silhouetta un président de club fantastique, bien dans la note (Mon Ciné, 11 déc. 1924, ds Giraud 1956).
REM.
Silhouetteur, subst. masc.,arts. Dessinateur, peintre qui silhouette, croque, esquisse. Millet est le silhouetteur, − et le silhouetteur de génie, − du paysan et de la paysanne; mais c'est un pauvre peintre, un peintre à la pâte tristement glaireuse, un coloriste meurt-de-faim (Goncourt, Journal, 1889, p. 985).
Prononc. et Orth.: [silwεte], [-we-], (il) silhouette [-wεt]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1857 fig. (Sainte-Beuve, Caus. lundi, p. 435); 1863 pronom. (Id., Nouv. lundis, t. 6, p. 247); ; 1866 silhouettées « dessinées en silhouette » (Goncourt, Journal, p. 269); 2. 1924 cin. « tenir un rôle de silhouette, camper une silhouette » (Mon Ciné, loc. cit.). Dér. de silhouette*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 15.
DÉR.
Silhouettage, subst. masc.,photogr. ,,Effet spécial isolant par estompage les contours d'un sujet, soit optiquement, soit par la retouche`` (Photo-Cin. 1972). [silwεta:ʒ]. 1reattest. 1905 silhouettage photographique (C.r. de l'Ac. des sc., t. 140, p. 715); de silhouetter, suff. -age*.

Wiktionnaire

Verbe

silhouetter \si.lwe.te\ ou \si.lwɛ.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se silhouetter)

  1. Tracer la silhouette de.
    • Entrebâillée, la porte de la bibliothèque livre passage à Delphine, une lampe silhouettant son corps en transparence sous le vêtement de nuit. — (Francis Didelot, Le coq en pâte, 1985, chapitre XII)
    • Poussière de craie, chiffrant un néant qui cherche à gonfler la bulle, la fine membrane blanche qui l'enclôt, délinéant une part de nuit obscure et contournée sur le fond d'une nuit d'asphalte plus vaste, ligne hâtive silhouettant une absence et que les passants indifférents crèvent, emportent et dispersent à la semelle de leurs souliers. — (Anne F. Garréta, La Décomposition).
  2. (Pronominal) Se profiler, apparaître en silhouette.
    • Sur le ciel étincelant, les maisons noires se silhouettaient. — (Francis Carco, Jésus-la-Caille, Deuxième partie, ch. IV, Le Mercure de France, Paris, 1914)
    • […]; un peu plus loin sur la droite, face au large, l'étrange roche à figure humaine qu'on appelle le roi Grallon se silhouettait confusément. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.22)
    • […] mais on voyait assez clair pour découvrir, à l'horizon — […] — la ligne ocre des sables. Elle se silhouettait sur le ciel rose, avec une précision, une netteté de morsure à l’eau-forte, […]. — (Francis Carco, Palace-Égypte, Éditions Albin Michel, Paris, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SILHOUETTER (SE). v. pron.
Se profiler, apparaître en silhouette.

Littré (1872-1877)

SILHOUETTER (si-lou-è-té) v. a.
  • Néologisme. Dessiner en silhouette. Ce n'est guère peint ; il y a des contours noirs, comme les lignes d'un dessin au crayon, pour silhouetter les formes…, Bürger, Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 18.

    Fig. Lui [Gavarni] et Balzac, ils se mirent à peindre et silhouetter dans tous les sens la société à tous ses étages, le monde, le demi-monde et toutes les espèces de mondes, Sainte-Beuve, Nouveaux lundis, t. VI (Gavarni, I).

    V. réfl. Se silhouetter, paraître en silhouette. Le fond occupant toute la toile était un pan de mur rosâtre, sur lequel se silhouettaient les instruments et ustensiles de la ferme, des coqs et des canards…, Sainte-Beuve, ib. p. 247.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « silhouetter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
silhouetter silwete

Citations contenant le mot « silhouetter »

  • Ce sentiment est peut-être dû au fait que, chez Julien Gracq, les récits ne se terminent véritablement jamais : ils cheminent toujours comme une quête inaboutie dans l’esprit du lecteur mais demeurent surtout à jamais ouverts, de la béance merveilleuse des fins ouvertes où l’on n’ose et l’on ne peut poser le point final. Sans doute aussi parce que Gracq n’a pas relu et nettoyé ce texte de ces éventuelles scories – l’on est saisi par la récurrence, la densité plus forte qu’à l’accoutumée – du vocabulaire typiquement gracquien : « se silhouetter », « claquemuré », « corseté »… Pourtant – geste expert du grand romancier rompu à la discipline rétive de la phrase ? – le récit s’offre à vous dans la coulée verdoyante et sans accroc des images. Il chemine et ondule entre les massifs de poésie brute qui surgissent sans coup férir et vous happent d’émerveillement. L’inachèvement du texte paraît si peu évident à l’œil du lecteur que l’on ne peut parier que sur une lassitude de l’auteur ou sur un rejet d’exigence, Gracq estimant sans doute que ce récit – pourtant ô combien infiniment supérieur à ce qui se produit de nos jours – ne pouvait figurer en bonne place dans le panthéon de son œuvre… , J. Gracq, Les Terres du couchant (inédit)
  • Pourquoi en effet parler des livres qui déjà attirent sur eux la lumière ? Et ne pas plutôt mettre toute son ardeur à défendre ceux qui injustement demeurent inaperçus dans les coins sombres ? Le projecteur distingue parfois un écrivain qui le mérite, telle la foudre l’homme au crâne pointu. Mais trop de médiocres faiseurs plastronnent dans cette lumière et le chroniqueur littéraire se doit alors d’y silhouetter avec les doigts l’ombre du croque-mitaine qui va les dévorer tout cru afin de faire de la place pour les autres. Tel est sa noble mission, un rude sacerdoce, et tant pis s’il œuvre dans l’idéal. Passez un savon à une anguille, elle pourrait bien considérer que vous faites encore son jeu. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’abolir le mauvais livre à succès, tout geste liberticide sera proscrit. Secouons-le un peu, ce sera suffisant, nous verrons ce qu’il en reste, et tant mieux pour la littérature s’il se ­révèle plus résistant que nous ne le ­pensions. Le Monde.fr, Le feuilleton. Aïe aïe aïe
  • « Le début de l'histoire s'est imposé assez vite. Comme dès la première page on assiste à la mort de Lucky Luke, il faut évidemment raconter ce qui s'est passé avant. Dans cette ellipse temporelle, je tenais à préserver l'identité du cavalier le plus longtemps possible. N'importe qui peut se douter de qui il s'agit, mais je le révèle tardivement pour avoir cette entrée dans l'histoire assez fantomatique. Pour cacher son visage, j'ai utilisé quelques artifices scénaristiques : la scène de nuit qui oblige à silhouetter, la pluie qui force le personnage à rentrer la tête dans les épaules et à garder son chapeau bien baissé. J'ai essayé de tenir le plus longtemps possible jusqu'au moment où le palefrenier braque la lampe sur son visage. Et là il se présente un peu façon James Bond, et on comprend que son arrivée ne va pas passer inaperçue. C'est un géant de l'Ouest, sa réputation le précède. Je n'ai pas cherché à imiter Morris ou à me caler sur ses codes graphiques. Ses demi-pages d'ouverture étaient très schématiques avec des axes de composition très centrés, soit en croix, soit en rectangle. Lorsque il dessinait des villes, il raffolait des vues de haut, avec des perspectives axonométriques, sans point de fuite, complètement fausses, ça lui permettait de multiplier les détails, de tout montrer sur un seul dessin ! Moi j'ai une case d'ouverture plutôt contemplative. Je mets beaucoup l'ambiance montagne en avant, le décor, la boue, ça permet un western plus réaliste et ça change aussi du village planté au milieu du désert avec des cailloux partout, le sable dans la rue principale et Monument Valley à l'arrière-plan… Télérama, Bédéthèque idéale #121 : Le Bonhomme qui tua Lucky Luke
  • Certains acteurs excellent dans l’interaction, la comédie sociale; Tahar avait plutôt l’air, dans ses films, de se silhouetter spontanément sur le ciel, sur les éléments, c’est-à-dire contre le cours des choses. Son arrière-plan idéal, ce n’était pas le mouvement d’autres acteurs qu’il éclipsait d’emblée, c’était plutôt la marche du monde, imperturbable et tragique. On le remarquait mieux que les autres, on se figurait que c’était naturellement sur lui que les dieux allaient s’acharner. Comme on tenait à lui, on avait envie de le suivre, de voir comment il allait réagir aux accidents, aux événements, aux catastrophes. Libération.fr, Tahar Rahim, système solaire - Culture / Next

Images d'illustration du mot « silhouetter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « silhouetter »

Langue Traduction
Anglais silhouetted
Espagnol silueta
Italien staglia
Allemand silhouettiert
Chinois 剪影
Arabe خيال
Portugais recortado
Russe вырисовываются
Japonais シルエット
Basque silhouetted
Corse siluettatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « silhouetter »

Source : synonymes de silhouetter sur lebonsynonyme.fr
Partager