La langue française

Semoulerie

Sommaire

  • Définitions du mot semoulerie
  • Étymologie de « semoulerie »
  • Phonétique de « semoulerie »
  • Citations contenant le mot « semoulerie »
  • Traductions du mot « semoulerie »

Définitions du mot « semoulerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

Semoulerie, subst. fém.,technol. a) Atelier, usine où l'on fabrique de la semoule. Semoulerie de Marseille, de Nice; semoulerie d'une usine de pâtes alimentaires. Décortiqués de leur enveloppe les grains de blé dur riches en gluten sont concassés et triturés à la semoulerie, et c'est la semoule ainsi obtenue qui sert à fabriquer les pâtes (Marseille, mai-août 1955, p. 33).b) Industrie de la semoule. Semoulerie marseillaise, napolitaine. Les deux industries de la semoulerie et des pâtes alimentaires dépendent étroitement l'une de l'autre, la première fournissant à la seconde sa matière première, et la seconde à la première son principal débouché (Marseille, mai-août 1955, p. 33). [səmulʀi]. 1reattest. 1930 (Lar. comm., s.v. pâtes alimentaires); de semoule, suff. -erie*.

Wiktionnaire

Nom commun

semoulerie \sə.mu.lə.ʁi\ féminin

  1. (Industrie) Lieu, usine où l’on fabrique de la semoule, des semoules.
  2. Fabrication de la semoule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « semoulerie »

Composé de semoule avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « semoulerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
semoulerie sœmulœri

Citations contenant le mot « semoulerie »

  • Les ministres de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l'Industrie ont présidé hier en présence de plusieurs membres du gouvernement, une cérémonie de signature de protocoles de conventions relatives à la création de pôles technologiques en coopération avec le secteur de l'industrie. Il s’agit du pôle technologique de la mécanique avancée (PTMA) à Constantine, du pôle technologique meunerie-semoulerie à Blida, du pôle technologique mécatronique à Sétif, du pôle de l’industrie céramique et du pôle de la recherche en formation et management, ainsi qu’un autre pôle dédié au génie pharmaceutique. Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane, a indiqué que la création de pôles technologique dans le cadre du partenariat avec le secteur de l’industrie, à l’instar ce qui se fait dans les pays développés, est devenu impératif pour rassembler plusieurs acteurs dans un seul espace et repose sur une dynamique d’innovation basée sur la mise en forme d’un réseau afin de favoriser la circulation des idées, l’échange de compétences, l’accès et la pratique des nouvelles technologies au plus grand nombre d’acteurs locaux. «La politique des pôles technologiques permet aussi de renforcer la compétitivité de l’économie nationale et de développer également la croissance et l’emploi, de même qu’elle encourage le partenariat entre les entreprises, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique et les agences et organismes de recherche. Une politique qui permettra de créer de nouveaux postes d’emploi, d’accroître le chiffre d’affaires des entreprises, en sus de la création d’un climat adéquat pour l’émergence des petites entreprises qui se base sur la création et l’innovation», explique le ministre. Ce dernier précise que ces pôles technologiques ainsi que d’autres espaces de création qui seront prochainement créés, en partenariat avec les différents secteurs d’activité et les départements ministériels, représenteront un environnement approprié pour les étudiants qui préparent leur doctorat dans les institutions pour instaurer une dynamique de prise en charge des préoccupations techniques et technologiques que rencontrent les entreprises économiques. Le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait-Ali Ibrahim, soulignera, pour sa part, que cette démarche est motivée par le souci de concrétiser un partenariat réel entre les deux secteurs et souhaite que ces pôles répondent aux besoins et aux défis du secteur industriel, aux côtés d’autres secteurs afin de participer à la diversification de l’économie nationale. Il ajoutera que «dans ce contexte, il a été procédé à la signature de conventions entre plusieurs universités et entreprises industrielles afin de booster la croissance économique mais aussi permettre aux entreprises de développer leurs capacités de création et d’innovation». Ce nouveau partenariat aura également pour mission «d’améliorer et de développer les méthodes de production, d’étude, de recherche, de formation et de développement durable ainsi que d’autres missions qui répondront aux aspirations des entreprises économiques».   Le partenariat entre les secteurs de la production et la recherche scientifique «est le meilleur moyen de booster la création et l’innovation pour promouvoir l’économie nationale», dira-t-il, réaffirmant à ce sujet le soutien de son département à ces pôles technologiques.  Il convient de noter qu’une exposition d’inventions, de modèles industriels et d’équipements médicaux réalisés par plusieurs universités dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 a été organisée à cette occasion. Ces inventions ont été réalisées en partenariat avec le secteur industriel.      Mohamed Mendaci , Création de plusieurs pôles technologiques : Répondre aux aspirations des entreprises économiques
  • L’industrie des pâtes alimentaires et de la semoulerie s’inquiète de la flambée des cours du prix du blé dur. Ces derniers ont augmenté de plus de 25 % depuis le mois de juin. La France Agricole, Marchés : La flambée du blé dur inquiète les fabricants de pâtes
  • Il s’agit, poursuit le ministre, du pôle technologique en génie pharmaceutique, pôle technologique pour la semoulerie, pôle technologique de la mécatronique, pôle technologique de la mécanique avancée et du pôle technologique de l’industrie de la céramique. , Les groupes économiques appelés à solliciter l'Université pour réaliser des études
  • Connu pour ses marques MayMouna et Tria, le groupe de minoterie et semoulerie Forafric, propriété de l’homme d’affaires Yariv Elbaz, vient de procéder, au début du mois de février, à une augmentation de capital dans quatre de ses filiales. fr.le360.ma, Le minotier Forafric booste le capital de ses filiales | www.le360.ma
  • Le Syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires de France (Sifpaf) et le Comité français de la semoulerie industrielle (CFSI) viennent de publier leur liste des variétés de blé dur recommandées mises à jour pour l'année 2020. Terre-net, Liste variétés 2020 de blé dur recommandées par les semouliers et pastiers
  • « Les surcoûts enregistrés pendant la période de confinement ont été absorbés par la filière et n’ont pas été impactés aux acheteurs », note Jean-François Loiseau, président d’Intercéréales à la suite du conseil spécialisé grandes cultures de FranceAgrimer, où les filières végétales tiraient un 1er bilan de l’après Covid-19. Le responsable salue la continuité du fonctionnement des industries « de la semoulerie, du blé panifiable, de l’alimentation animale et de l’export » durant cette période de crise sanitaire. Cette absorption des coûts inclut le travail de nuit, les mesures d’hygiène et les heures supplémentaires des industries céréalières, ainsi que l’augmentation des coûts de transport. Sur ce point, des hausses de tarifs de 8 à 40 % ont été observées pour des distances de transport comprises entre 300 et 600 km. La non-répercussion de ces hausses « a été nécessaire, le marché est très concurrentiel », précise Jean-François Loiseau. Journal Paysan Breton, Les filières végétales ont tenu le choc | Journal Paysan Breton

Traductions du mot « semoulerie »

Langue Traduction
Anglais semolina
Espagnol sémola
Italien semolino
Allemand grieß
Chinois 粗粮
Arabe سميد
Portugais semolina
Russe манная крупа
Japonais セモリナ
Basque semola
Corse semolina
Source : Google Translate API
Partager