La langue française

Sémitisme

Définitions du mot « sémitisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉMITISME, subst. masc.

A. −
1. Civilisation(s), éthique(s), philosophie(s) des sémites. Dans Tolède, (...) [je] vois à chaque pas la plus belle lutte du romanisme et du sémitisme, un élément arabe ou juif qui persiste sous l'épais vernis catholique (Barrès, Greco, 1911, p. 84).
En partic. Synon. de judaïsme (v. ce mot A).Non pas la loi: la grâce. C'est l'émancipation dans l'amour, − et l'acheminement par l'amour vers une obéissance exquise et parfaite. Il faut y sentir [chez St Paul] l'effort de la tendre doctrine chrétienne pour faire éclater les étroits langes du sémitisme qui l'enserrent (Gide, Journal, 1916-19, p. 589).Nous laissons de côté la question controversée des influences du sémitisme sur la pensée hellénique (Weill, Judaïsme, 1931, p. 94).
2. P. méton.
a) Les sémites, en particulier les juifs et les arabes. Les chefs wisigoths de l'Espagne, en forçant le sémitisme d'accepter les formules catholiques, ont dénationalisé, mais non point dénaturé les âmes (Barrès, Cahiers,t. 3, 1904, p. 322).
b) Les sémites, en tant que groupe ethnique. Cette population tolédane que je voyais dimanche dernier se promener autour de la musique et qui fait voir si nettement les traits fins du sémitisme, des profils arabes et juifs, aime et sert de tout son cœur le drapeau espagnol (Barrès, Cahiers,t. 3, 1904, p. 320).
c) Le sémitisme de qqc./qqn.Le caractère sémite (et, plus particulièrement, juif) de quelque chose/quelqu'un. Le sémitisme de Swann (Proust, Temps retr., 1922, p. 944).
B. − LING. ,,Tournure, construction ou forme propre aux langues sémitiques ou introduite dans une langue indo-européenne par emprunt à une langue sémitique, spécialement à l'araméen et à l'hébreu`` (Foi t. 1 1968).
REM.
Sémiticité, subst. fém.Caractère de ce qui est sémite et, plus particulièrement, juif. Synon. sémitisme (supra A 2 c).Le baron, parfaitement conscient de la sémiticité totale de sa généalogie, ne voyait jamais Pandroche ouvrir le bec sans un petit frisson (Queneau, Enf. du limon, 1938, p. 197).
Prononc. et Orth.: [semitism̭]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1848 sémiticisme ling. « caractère sémitique (d'un mot, d'une langue) » (S. Birch, Lettre sur l'expression hiéroglyphique de deux noms propres égyptiens in R. archéol., 15 avr.-15 sept., p. 303 ds Quem. DDL t. 9: la question du sémiticisme des noms de Sheshank et des autres rois), hapax; 1857 sémitisme (J. Oppert, Inscr. de Borsippa ds J. asiatique, 5esérie, t. 10, p. 224: le sémitisme de la langue assyrienne); b) 1964 « idiotisme appartenant aux langues sémitiques » (Lar. encyclop.); 2. 1859 « ensemble des caractères propres aux Sémites » (M. Nicolas, Le parsisme ds R. germ., t. 7, p. 253: cette langue [le parsi]... fut peut-être le produit d'une réaction contre le sémitisme); 1862 (E. Renan, De la part des peuples sémitiques dans l'hist. de la civilisation, Discours ds Œuvres complètes, Paris, éd. H. Psichari, 1948, t. 2, p. 332: le sémitisme était maître encore sur sa terre); 3. 1899 abusivement « caractères et influence des juifs » (J. Soury cité ds Barrès, Cahiers, t. 2, p. 118). Dér. de sémite* (sémitique*); suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Bonnafous (S.). La Désignation socio-pol. en France de 1879 à 1914... Saint-Cloud, 1983, pp. 127-150.

Wiktionnaire

Nom commun

sémitisme masculin (pluriel à préciser)

  1. Esprit et influence des Sémites.
  2. (En particulier) Esprit et influence des Juifs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SÉMITISME. n. m.
Esprit et influence de la race juive.

Littré (1872-1877)

SÉMITISME (sé-mi-ti-sm') s. m.
  • Caractère propre aux langues sémitiques, aux peuples sémitiques. M. de Saulcy a très bien reconnu le sémitisme de la langue [des écritures assyriennes], fait que les études ultérieures ont pleinement confirmé, Vivien St-Martin, Rev. Germ. t. XIX, p. 500.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sémitisme »

De sémite avec le suffixe -isme. → voir Sem
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sémitisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sémitisme semitism

Citations contenant le mot « sémitisme »

  • Mais M. Balliet a poursuivi, affirmant qu'il n'avait "aucun problème avec les religions mais avec le sémitisme", sans réellement préciser sa pensée. Courrier picard, L'auteur de la pire attaque antisémite d'après-guerre en Allemagne devant la justice
  • Soyons justes. Cela faisait quatre ans seulement que le colloque Le Corbusier avait eu lieu à Paris. Il suivait d’une douzaine de mois (la préparation a dû prendre du temps…) l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à l’architecte sous les signes des «mesures de l’Homme». Depuis une décennie, le Jurassien se trouvait alors déjà sous le feu des polémiques. L’homme n’avait-il pas fricoté avec le gouvernement de Vichy au début des années 1940? Ses positions précédentes ne seraient-elles pas celles d’un crypto-fasciste, voire d’un fasciste tout court? N’existe-t-il pas dans ses écrits de jeunesse des phrases dénotant un anti-sémitisme coupable, l’horlogerie de La Chaux-de-Fonds se trouvant vers 1910 pour une large part dans des mains israélites? Beaucoup d’interrogations se faisaient entendre dans le public depuis l’enquête publiée en 2005 par ce boute-feu professionnel qu’est Daniel de Roulet. Ce contestataire n’en finit pas de faire expier au monde qu’il est fils de pasteur. Bilan, "Le Corbusier 1930-2020". Un gros livre fait le point sur les polémiques politiques - Bilan
  • Venant d’une famille plutôt « mélangée », sur les questions de racisme, et sur l’anti sémitisme, j’aime me référer au quotidien, à mes expériences, même si la culture livresque nous en apprend toujours, reste indispensable... BELLACIAO - FR, BLACK AND WHITE - Nemo3637 - BELLACIAO
  • Régulièrement écrit avec un trait d’union en anglais américain mais sans trait d’union dans le milieu académique, le mot « antisémitisme » perdrait de sa puissance à cause de cette ponctuation, selon certains experts The Times of Israël, "Anti-sémitisme" : le trait de la désunion ? | The Times of Israël
  • Les députés devaient adopter, hier, la résolution Maillard assimilant antisémitisme et antisionisme. Une instrumentalisation dangereuse qui pourrait s’avérer contre-productive. L'Humanité, Assemblée nationale. Antisémitisme et antisionisme, les manips de LaREM | L'Humanité
  • Rien n'excuse l'anti sémitisme ni l'anti sionisme lorsqu'il s'agit d'antisémitisme déguisé.En revanche, concernant l'origine du sionisme qui fût inventé par un juif austro-hongrois qui estimait (sans doute en grande partie à juste titre) que les juifs Europe'r parvenaient pas à intégrer dans ma population, j'ai une remarque : Je suis sorti quelques mois avec une femme de confession juive. Sa famille a tout fait pour que nous nous separions parce que je n'étais pas juif. Ça m'a choqué.Mes parents ont des amis dont la fille a épousé un juif et s'est convertie. Un jour, il a entendu ses petits enfants (environ 5 et 7 ans) qui parlaient entre eux. - J'aime bien Laurent et Cécile, ça serait bien qu'on les invite à la maison.- Tu sais bien que ça n'est pas possible !- Pourquoi ?- Ben... Ils ne sont pas juifs.L'ami de mon père a pleuré d'entendre des petits enfants se comporter de la sorte. Le Figaro.fr, «Antisémitisme», «sionisme»... le sens et le poids des mots
  • Moment très solennel dans les locaux du Consulat Général de France à New York. Mercredi 27 février, une réunion de mobilisation contre l’anti-sémitisme était organisée à l’appel de la consule générale Anne-Claire Legendre. French Morning US, Au consulat, les Français de New York mobilisés contre l'anti-sémitisme - French Morning US
  • Les trois fils du patriarche biblique Noé se nomment Sem, Cham et Japhet. À la fin du XVIIIe siècle, un orientaliste allemand inventa le terme sémite pour regrouper des langues parentes : l’arabe, l’hébreu et l’araméen. On parle aussi de chamito-sémitisme pour désigner les langues afro-asiatiques. Bref. À défaut d’entrer dans le détail de ce champ d’études complexe, relevons le nombre conséquent et la diversité des peuples pouvant être qualifiés de Sémites. le mouvement, L’antisémythe - le mouvement

Images d'illustration du mot « sémitisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sémitisme »

Langue Traduction
Anglais semitism
Espagnol semitismo
Italien semitismo
Allemand semitismus
Chinois 符号主义
Arabe السامية
Portugais semitismo
Russe семитизм
Japonais セミティズム
Basque antisemitismoa
Corse semitismu
Source : Google Translate API

Sémitisme

Retour au sommaire ➦

Partager