La langue française

Sémioticien, sémioticienne

Sommaire

  • Définitions du mot sémioticien, sémioticienne
  • Étymologie de « sémioticien »
  • Phonétique de « sémioticien »
  • Citations contenant le mot « sémioticien »
  • Traductions du mot « sémioticien »

Définitions du mot sémioticien, sémioticienne

Trésor de la Langue Française informatisé

Sémioticien, -ienne, subst.Spécialiste de sémiotique. La lecture qu'on propose ici d'un conte littéraire se veut un échantillon d'exercices pratiques, c'est-à-dire l'illustration des rencontres du sémioticien (...) et du texte, qui lui oppose tantôt son opacité tantôt une transparence qui ne fait que réfléchir les jeux à multiples facettes qui y sont inscrits (A.-J. Greimas, Maupassant. La Sémiot. du texte: exercices prat., 1976, p. 7). [semjɔtisjε ̃]. 1resattest. a) 1765 méd. séméioticien « médecin qui s'occupe des signes ou symptômes des maladies » (Encyclop. t. 15, s.v. signe), attest. isolée, b) 1972 ling. (Ling., s.v. sémiotique); de sémiotique, suff. -ien*; l'angl. semiotician est att. chez C. Morris dès 1946 (v. NED Suppl.2). Au sens a cf. séméiologiste (1765, ibid. et 1830, Encyclop. méthod. Méd. t. 13, s.v. séméiotique, p. 6) et au sens b sémiotiste (Hjelmslev, La Stratification du langage, 1954 ds Essais ling., p. 53).

Wiktionnaire

Nom commun

sémioticien \se.mjɔ.ti.sjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : sémioticienne)

  1. Linguiste, spécialiste de l’étude des signes, des symboles et de leur signification.
    • Le off de Sarkozy sur France 3 décrypté par un sémioticien. — (rue89.com)

Nom commun

sémioticienne \se.mjɔ.ti.sjɛn\ féminin (pour un homme on dit : sémioticien)

  1. (Linguistique) Personne étudiant la sémiotique.
    • Sémioticienne, psychanalyste, romancière, spécialiste des états-limites de la langue, Julia Kristeva nous éblouit par son génie protéiforme. — (Julia Kristeva, Au risque de la pensée, La Tour-d’Aigues, Éditions de l’Aube, présentation de l’éditeur, 2006)

Forme d’adjectif

sémioticienne \se.mjɔ.ti.sjɛn\

  1. Féminin singulier de sémioticien, relative à la sémiotique.
    • Modeste, en ce sens que nous ne cédons pas à la tentation sémioticienne de l’époque. Vous savez cela : depuis Barthes, Eco et tous les sémioticiens, la linguistique sert à tout. Tout est langage ! — (Centre Interdisciplinaire de Glossologie et d'Anthropologie Clinique, Actes du premier colloque International d’Anthropologie Clinique, Louvain, Peeters Publishers, 1989)

Nom commun

sémioticienne \se.mjɔ.ti.sjɛn\ féminin (pour un homme on dit : sémioticien)

  1. (Linguistique) Personne étudiant la sémiotique.
    • Sémioticienne, psychanalyste, romancière, spécialiste des états-limites de la langue, Julia Kristeva nous éblouit par son génie protéiforme. — (Julia Kristeva, Au risque de la pensée, La Tour-d’Aigues, Éditions de l’Aube, présentation de l’éditeur, 2006)

Forme d’adjectif

sémioticienne \se.mjɔ.ti.sjɛn\

  1. Féminin singulier de sémioticien, relative à la sémiotique.
    • Modeste, en ce sens que nous ne cédons pas à la tentation sémioticienne de l’époque. Vous savez cela : depuis Barthes, Eco et tous les sémioticiens, la linguistique sert à tout. Tout est langage ! — (Centre Interdisciplinaire de Glossologie et d'Anthropologie Clinique, Actes du premier colloque International d’Anthropologie Clinique, Louvain, Peeters Publishers, 1989)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « sémioticien »

De l’anglais semiotician.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sémioticien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sémioticien semjɔtisjɛ̃

Citations contenant le mot « sémioticien »

  • Figure importante du milieu culturel drummondvillois, Jean Lauzon a été fondateur (en 2003) et directeur (jusqu’en 2016) du Musée populaire de la photographie. Il est sémioticien, essayiste et photographe. Ses œuvres font notamment partie des collections permanentes des principaux grands musées du Québec. On porte à son crédit de nombreuses expositions collectives et individuelles, de même que plusieurs publications. L'Express, Des dessins de Jean Lauzon en exposition - L'Express
  • Paolo Fabbri est décédé le 2 juin, à l’âge de 81 ans, et l’Italie est en deuil d’un de ses grands intellectuels, un des sémioticiens les plus prestigieux de la scène internationale. Associant l’éclat à la rigueur, infatigable éveillé et éveilleur, paradoxal parce qu’en avance sur l’air du temps, il avait la pensée souriante, la gaya sciensa des troubadours. Il est mort dans sa maison de Rimini, réalisant son vœu : « Je veux que la mort me trouve, bien vivant. » L'Obs, Paolo Fabbri, le grand sémioticien qui donnait l’envie d’un gai savoir
  • Au département de Romance Studies de Duke University, il retrouvera l’historien Laurent Dubois, le sémioticien argentin Walter Mignolo, Deborah Jenson, Esther Gabara, Ranji Khanna, Anne Gaelle Saliot, Richard Rosa « et tant d’autres, qui m’ont chaleureusement accueilli ».  Journal du Cameroun, USA : le penseur sénégalais Felwine Sarr rejoint l'Université de Duke - Journal du Cameroun
  • 11Étant entendu que les « choix de vie », en tant qu’ils constituent des « opérations de permutation et de commutation » (Fontanille, p. 244), informent la substance vitale, un point sur lequel la réflexion du sémioticien semble achopper demeure la question du déterminisme. Pensant les formes de vie au prisme du schéma narratif de Greimas, J. Fontanille pose ainsi qu’« un actant capable de projections axiologiques, de pondérations répétées, et mieux encore si elles sont toutes congruentes, sera […] considéré comme le foyer principal du “sens de la vie” et de l’effet de congruence qui le consolide. » (p. 49). Cette proposition paraît quelque peu optimiste. On peut en effet douter que ces « choix » présents dans une « sémiothèque » (p. 245) soient « en permanence disponibles pour les acteurs eux‑mêmes » (p. 244), et à plus forte raison que : « Toutes les formes de vie, ainsi que les productions culturelles associées, sont potentiellement disponibles pour tous. » (p. 247). Comme l’écrit S. Naït Ahmed : , La critique des formes de vie : pour un dialogue socio‑sémiotique (Acta Fabula)
  • Linguiste, sémioticien et théoricien du langage, Claude Zilberberg est mort à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), le 12 octobre, à l’âge de 80 ans. D’origine polonaise, il naît à Paris le 26 mai 1938. Fuyant les persécutions antisémites de plus en plus virulentes en Pologne à la veille de la seconde guerre mondiale, ses parents confient le petit garçon à une famille de Justes, ce qui permet de le soustraire à la police de Vichy. S’il retrouve sa mère au lendemain du conflit, il reste profondément marqué tant par cet épisode originel que par la nocivité des discours d’exclusion. Le Monde.fr, Mort du sémioticien et linguiste Claude Zilberberg
  • Paolo, lui, est plus discret. S’il entreprend des études de droit à l’université de Florence et en sort diplômé en 1962, tout bascule lorsqu’il fait, lors d’un voyage à Paris, la connaissance d’Algirdas Julien Greimas (1917-1992). Linguiste et sémioticien d’origine lituanienne, ce savant fortement influencé par Georges Dumézil et proche des penseurs structuralistes, enseigne la sémantique générale à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE) et collabore à la vénérable revue Le Français moderne, fondée par Albert Dauzat en 1933, avant d’en créer une nouvelle, en 1966, Langages, qui vise « l’ensemble des systèmes de signifiants, du moment qu’ils se présentent comme des structures relationnelles hiérarchisées ». Le Monde.fr, La mort du sémiologue italien Paolo Fabbri
  • Conscient de ce que la perspective strictement occidentale largement promue jusqu’ici ne saurait suffire à vider la saisine d’une telle problématique, l’idée de la repenser et d’expérimenter à nouveaux frais l’hypothèse d’une sémiotique consubstantielle à la vie de tout Homme dans le cadre de mélanges consacrés au Professeur Barnabé Mbala Ze, sémioticien, didacticien, critique, homme de Lettres et personnalité politique d’envergure, trouve des résonnances significatives dans le parcours atypique de ce chercheur à la fois singulier et pluriel : l’un des rares critiques africains à avoir apprivoisé et donné une impulsion nouvelle à la sémiotique avec des ouvrages devenus des références dans le domaine – La Narratologie revisitée : entre Antée et Protée (2001), Analyses sémiolinguistiques de la première lettre du Président Paul Biya aux militants du RDPC et à tous les Camerounais (2010), Algirdas-Julien Greimas et la science des signes (2012) – , l’un de ceux qui laisseront une empreinte indélébile à la discipline et qui en ont ouvert des perspectives édifiantes – notamment à la fois par un regard sémiotique issu des mondes extra-européens et un regard transdisciplinaire et transgressif de cette science –, l’un de ceux qui l’incarnent dans ses multiples appropriations didactiques, artistico-littéraires, politiques, juridiques et administratives. , Mélanges offerts au Professeur Barnabé Mbala Ze, "Sous le signe du signe ou l’art d’être sémioticien. Approches didactiques et critiques"
  • Autrice, sémioticienne de l’art et horticultrice spécialisée en foresterie urbaine Le Devoir, Venir au monde sans y mettre les pieds | Le Devoir

Traductions du mot « sémioticien »

Langue Traduction
Anglais semiotician
Espagnol semiótico
Italien semiologo
Allemand semiotiker
Chinois 符号学家
Arabe السيميائية
Portugais semiótico
Russe семиотиком
Japonais 記号論者
Basque semiotician
Corse semioticu
Source : Google Translate API
Partager