La langue française

Semi-preuve

Sommaire

  • Définitions du mot semi-preuve
  • Phonétique de « semi-preuve »
  • Traductions du mot « semi-preuve »

Définitions du mot « semi-preuve »

Littré (1872-1877)

SEMI-PREUVE (se-mi-preu-v') s. f.
  • Voy. PREUVE, n° 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SEMI-PREUVE, s. f. (Gramm. & Jurisprud.) est une preuve qui n’est pas pleine & entiere ; une preuve imparfaite ; telle est celle qui résulte de la déposition d’un seul témoin ; celle qui résulte de la comparaison d’écriture ; celle qui résulte d’une écriture sous seing-privé, d’un indice, ou d’une présomption. Le testament de mort d’un criminel ne fait aussi qu’une semi preuve ; dans les crimes énormes, une semi-preuve suffit souvent pour faire ordonner la question préparatoire. Voyez au code le titre de probationibus, & le traité de Mascardus, de probationibus, celui de Marochius, de præsumptionibus, l’ordonnance de 1667, titre 20. & les mots Indices, Présomptions, Preuves. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « semi-preuve »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
semi-preuve sœmiprœv

Traductions du mot « semi-preuve »

Langue Traduction
Anglais semi-proof
Espagnol semi-prueba
Italien semi-prova
Allemand halbfest
Chinois 半防
Arabe شبه برهان
Portugais semi-prova
Russe полуустойчивый
Japonais セミプルーフ
Basque erdi-froga
Corse semi-prova
Source : Google Translate API
Partager