La langue française

Ségrégatif

Définitions du mot « ségrégatif »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉGRÉGATIF, -IVE, adj.

A. − [Corresp. à ségrégation A] Qui opère une ségrégation. Dans les agglomérations rurales plus importantes, c'est aux cours complémentaires, désormais dénommés « collèges », que seront annexées le plus souvent les sections terminales. Ainsi sera entièrement évitée pour ces sections une implantation ségrégative dont il est inutile de souligner les graves inconvénients pédagogiques, sociaux et psychologiques (Encyclop. éduc., 1960, p. 130).
B. − [Corresp. à ségrégation B] Qui favorise, entraîne une forme de ségrégation (raciale, sociale, sexuelle, etc.). Synon. ségrégationniste (dér. s.v. ségrégation).La volonté discriminatoire et ségrégative de la classe sociale au pouvoir, la bourgeoisie, qui estime que la femme ne peut être traitée en associée à part entière dans la famille, la profession et la politique (A. Michel, G. Texier, La Condition de la Française d'auj., Paris, Gonthier, 1964, p. 175).On procède d'une manière purement et simplement ségrégative: quartiers anglais, allemands, français, séparés les uns des autres, quartiers « pauvres » et quartiers « riches » (Le Monde, 8 avr. 1972, p. 14, col. 6).
Prononc.: [segʀegatif], fém. [-i:v]. Étymol. et Hist. 1572 « qui marque la séparation, distributif » conjonction [...] segregative (Ramus, Grammaire, ch. 19 ds Hug.), chez cet aut. uniquement, v. autre ex. ds Gdf. Compl.; à nouv. au xixes. 1845 au sens de « qui divise, qui sépare plusieurs objets les uns des autres » (Besch.). Dér. de ségrégation*; suff. -if*.

Wiktionnaire

Adjectif

ségrégatif \se.ɡʁe.ɡa.tif\ masculin

  1. Qui divise, qui sépare plusieurs objets les uns des autres.
    • Par un mécanisme pernicieux, cette réforme va plonger cette université dans une spirale ségrégative à laquelle elle ne pourra pas échapper malgré certains aménagements que M. Batsch présente comme de la justice sociale. — (Violaine Godet, [TRIBUNE] Universités : Non à la sélection par l’argent !, nouvelobs.com, 5 mai 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SÉGRÉGATIF (sé-gré-ga-tif, ti-v') adj.
  • Qui divise, qui sépare plusieurs objets les uns des autres.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ségrégatif »

(Date à préciser) Du latin segregativus, de segregare (« séparer, trier ») (→ voir ségrégation).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. segregativus, de segregare (voy. SÉGRÉGATION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ségrégatif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ségrégatif segregatif

Citations contenant le mot « ségrégatif »

  • Après 25 ans de règne à Marseille, ses concitoyens ont décidé de faire les choses bien. Le pot de départ de Jean-Claude Gaudin organisé par le Collectif du 5 novembre, place Bargemon à midi, heure de sortie du conseil municipal, se voulait à la hauteur de l’instant. « Vu l’état des écoles, les immeubles qui s’effondrent, les piscines, vu la corruption et le clientélisme, il a un bilan extraordinaire pour un élu de droite. Dommage qu’il ne soit pas venu », ironise Kevin Vacher. Chips, boissons et… bronca Chips, boissons et chansons ont accompagné la fin de matinée jusqu’à la sortie des élus. Si le maire est parti par la porte secrète, les élus de sa majorité ont eu moins de chance, accueillis par des slogans hostiles et une bronca. Thierry Santelli qui louait un taudis, Laure-Agnès Caradec et son « PLUI ségrégatif », ont été les plus malmenés. Gentiment. « Mourir sur scène », le tube de Dalida devenu dans la bouche des manifestants, « On veut qu’il quitte la scène », avait donné le ton. La joyeuse séance de Taudis-poly, ce Monopoly local des bidonvilles et de l’habitat indigne, quelques instants plus tôt, aussi. Léger mais déterminé. Beaucoup de monde s’était d’ailleurs donné rendez-vous, hier pour le dernier conseil municipal de l’ère Gaudin. Le Collectif des écoles marseillaises (CEM) était là dès l’ouverture pour dénoncer l’audit de la Ville. « Il a été réalisé par des sociétés privées, il a coûté très cher, tout le monde l’attendait, mais il est totalement biaisé », explique Nicolas, membre du collectif. « Au lieu de pointer les écoles qui ne vont pas, ils ont noyé l’ensemble des résultats dans un système de moyennes. » Dans les faits, les écoles neuves extrêmement bien notées compensent l’état déplorable des 118 écoles ayant répondu au questionnaire du CEM : « Si on fait une moyenne entre mille SDF et un milliardaire, on n’a que des millionnaires… » À ses côtés, parents et élèves de l’école Ruffi sont eux aussi remontés. La carte scolaire votée en décembre laisse un tiers des enfants dans des préfabriqués alors qu’une école toute neuve ouvre juste à côté.« On veut bloquer la sectorisation, ne pas être oubliés », explique Karine, une parent d’élèves. Plusieurs candidats à la mairie se sont engagés à revoir la carte scolaire lors du conseil municipal qui suivra les élections. Au même moment dans l’hémicycle, Benoît Payan (PS) annonçait un recours devant le préfet. La victoire remportée par le collectif Nos quartiers demain, opposé au projet d’hôpital privé à St-Barnabé, peut les inspirer. Même si la délibération a été retirée, ils sont venus réclamer le nettoyage de la friche où dépérissent 780 tonnes d’amiante. « Depuis deux ans, on envoie des vidéos et des courriers à la mairie montrant le délabrement des locaux, ça ne donne rien. Or, en tant que propriétaire, elle a l’obligation de réaliser tous les trois ans des études d’empoussièrement pour vérifier la dangerosité des lieux », explique André Poussier. Dans ses mains, un livret réalisé par les artistes (Trax, RED, Charmag, Ysope…) du Festival international du dessin de presse de l’Estaque. Emmaüs Pointe-Rouge le distribue aux élus. « Indigne toit », « engage toit », le message est clair. Sur des croquis posés à l’entrée du conseil, des portraits de Gaudin, ici les dents s’effritant, là marchant sur la ville tel « Gaudzilla ». « On est venu dire à ceux qui veulent diriger cette ville demain, qu’on sera là ! » prévient Fathi Bouaroua. « La leçon à tirer, c’est qu’il faut continuer à faire pression même après les élections pour avoir des réponses politiques à la hauteur des besoins de la population », conclut en écho Bernard Eynaud, du C5N. www.lamarseillaise.fr, Leur cher maire n’est même pas venu à son pot de départ
  • 40 000 logements insalubres, 100 000 personnes vivant dans des taudis à Marseille, mais la crise est résorbée, osent-ils dire. La municipalité de Gaudin porte un projet politique que nous ne cessons de dénoncer depuis 20 ans : celui de chasser les pauvres du centre-ville vers les quartiers Nord laissés à l’abandon. Rappelons les paroles du maire : « Le Marseille populaire, ce n’est pas le Marseille maghrébin, ce n’est pas le Marseille comorien. Le centre a été envahi par la population étrangère. Moi, je fais revenir des habitants qui payent des impôts. » L’habitat indigne est le produit d’un modèle économique porté par les autorités locales, l’idée que le marché de l’immobilier s’auto régule, qu’il faut laisser faire. Comme à Noailles. Jusqu’au jour où le bâti est à ce point dévalorisé, effondré, qu’il sera peut-être opportun pour les milieux d’affaires proches du pouvoir local de faire de belles plus-values. La métropole, présidée par Martine Vassal, s’inscrit aujourd’hui dans cette continuité, avec l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme le plus ségrégatif de l’histoire de Marseille. Aucun emplacement réservé pour la construction de logements très sociaux dans les quartiers Sud et centraux. C’est pourtant la première réponse à donner aux mal logés : un logement digne et économiquement accessible. www.lamarseillaise.fr, [Tribune] Un centre-ville pour tous prône le droit à la ville pour tous les Marseillais
  • Par ailleurs, le système scolaire se révèle spatialement ségrégatif. Les milieux ruraux sont victimes de la conduite de ce qu’A. Azema et P. Mathiot désignent comme des «politiques parcellaires», au point qu’un Inspecteur de l’Education Nationale dénonce devant nous l’enclavement, le repli, la rupture entre une France qu’il qualifie de «France in» et une «France out». Faute de prise en compte des relais locaux, les besoins éducatifs particuliers des milieux ruraux sont partiellement ignorés, si bien que la cartographie scolaire mériterait d’être largement repensée. Là où les politiques de différenciation s’appliquent, elles se révèlent pour autant inefficaces. La Cour des comptes pointe dans ses rapports des écarts de 35% en mathématiques et 20% en français entre les élèves de REP+ et les élèves hors éducation prioritaire. De même, les professeurs nous ont confié leur détresse face à la misère sociale régnant dans les quartiers et les difficultés scolaires qui s’installent de façon quasiment immuable. Le Figaro.fr, «Il faut remettre en route l’ascenseur social par l’école!»

Traductions du mot « ségrégatif »

Langue Traduction
Anglais segregative
Espagnol segregativo
Italien segregative
Allemand segregativ
Chinois 分离的
Arabe التفرقة
Portugais segregativo
Russe необщительный
Japonais 分離した
Basque segregative
Corse segregativa
Source : Google Translate API

Ségrégatif

Retour au sommaire ➦

Partager