La langue française

Séfarade

Sommaire

  • Définitions du mot séfarade
  • Étymologie de « séfarade »
  • Phonétique de « séfarade »
  • Citations contenant le mot « séfarade »
  • Traductions du mot « séfarade »

Définitions du mot « séfarade »

Trésor de la Langue Française informatisé

SÉFARADE, SÉPHARADE,(SEFARADE, SÉFARADE, SEPHARADE, SÉPHARADE) subst. et adj.

JUDAÏSME
[P. oppos. à ashkénaze (infra rem.)]
A. − Subst. et adj. (Celui, celle) qui appartient à la branche « espagnole » du peuple juif, c'est-à-dire au judaïsme du pourtour méditerranéen et, p. ext., au judaïsme oriental (d'apr. M. Catane, Les Juifs dans le monde, 1962, p. 312). En Espagne, la culture des Juifs sepharades avait été l'œuvre d'une élite qui puisait aux sources de la philosophie et de la science classique (A.-J. Heschel, Les Bâtisseurs du temps, 1957, p. 20).Corinne (...): « Je suis à moitié ashkénaze, à moitié séfarade: ma mère est ashkénaze (...) d'une famille mi-alsacienne, mi-Europe de l'Est, et mon père vient d'Algérie » (L. Rosenzweig, La Jeune France juive, 1980, p. 79).
[En parlant d'une collectivité] Une communauté fondée par des Achkenazes et aujourd'hui majoritairement sépharade (D. Schapper, Juifs et israélites, 1980, p. 29).
B. − Adj. [En parlant d'une chose] Qui est relatif, qui est propre aux Séfarades. Civilisation, études séfarade(s). Des Achkenazim qui se trouvent dans une synagogue de rite sefarade − et vice-versa − font la prière à voix basse et à leur habitude et se conforment pour les répons à haute voix à l'usage local (E. Gugenheim, Les Portes de la Loi, 1982, p. 179).
REM. 1.
Sefaradisme, subst. masc.Judaïsme sefarade. Dans cette capitale du « sefaradisme » [Salonique] (...) [les Juifs] formaient les cinq huitièmes de la population (M. Catane,Les Juifs dans le monde,1962,p. 109).
2.
As(h)kénaze, achkénaze, ashkénazi(te),(Askenaze, Askénaze, Ashkenaze, Ashkénaze, achkenaze, achkénaze, ashkenazi, ashkenazite, ashkénazi, ashkénazite) subst. et adj.;plur. as(h)kénazim, achkénazim.a) Subst. et adj. (Celui, celle) qui appartient à la branche « allemande » du peuple juif, c'est-à-dire tout le judaïsme septentrional (d'apr. M. Catane, Les Juifs dans le monde, 1962, p. 309). La plupart des Juifs achkénazites − restes des communautés médiévales d'Angleterre, de France et d'Allemagne, ou d'autres centres plus éloignés − se rassemblèrent en Pologne et dans les territoires slaves voisins (C. Roth, Hist. du peuple juif, trad. par R. Schatzman, 1948, p. 311).V. supra ex. de L. Rosenzweig.b) Adj. Qui est relatif, qui est propre aux Ashkénazes. La distinction entre la culture sepharade et la culture ashkenaze est plutôt dans la forme que dans le contenu (A.-J. Heschel, Les Bâtisseurs du temps, 1957, p. 27).
Prononc. et Orth.: [sefaʀad]. Forme séfardi (Weill, Judaïsme, 1931, p. 72), plur. sefardim (Id., ibid., p. 32), séphardim (I. Epstein, Le Judaïsme, trad. par L. Jospin, Paris, Payot, 1962 [1959], p. 175). Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 299: un séfardi, plur. des séfardis. Étymol. et Hist. A. Subst. 1875 Séphardin plur. (Lar. 19e); 1882 Sephardim (V. Guérin, La Terre Sainte, Paris, p. 150); 1895 les sefardim (Gde Encyclop., t. 21, p. 258b, s.v. Juif); 1955 Séfardi, Séfardis (R. Ricard, Structure et inspiration de Carlos VI en la rápita ds B. hispanique, t. 57, p. 82). B. Adj. 1895 sefardi (Gde Encyclop., t. 21, p. 275b: rite allemand ou askenazi [...] rite portugais ou sefardi); 1923 séfardite (A. Mousset, L'Espagne dans la politique mondiale, p. 173 ds Fonds Barbier: une patrie juive séfardite); 1931 sefardim plur. (Weill, Judaïsme, p. 32: juifs askenazim ou sefardim); 1952 séfaradi (Le Monde, 19 janv., p. 6, col. 4: l'Union des israélites séfaradis de France); 1957 sepharade (A. J. Heschel, loc. cit.; p. 27: culture sepharade). Empr. à l'hébr. mod.sephāraddι ̄ , plur. -ι ̄m, « Espagnol; Juif d'Espagne », dér. de l'hébr. biblique Sephārad, n. d'une colonie de Juifs exilés mentionnée ds Abd., 20 (peut-être située en Asie Mineure), ultérieurement identifiée à l'Espagne par la tradition juive.

Wiktionnaire

Adjectif

séfarade \se.fa.ʁad\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux Juifs espagnols, à leur culture et leur diaspora suite à leur expulsion d’Espagne en 1492.
    • Le judaïsme séfarade.
    • La musique séfarade.
  2. (Par extension) Désigne aussi souvent les Juifs non ashkénazes qui ont adopté le rite séfarade au contact des Juifs issus de l’émigration consécutive à l’expulsion des Juifs d’Espagne.
    • Le docteur Sedegh travaille à l’hôpital Sapir […] qui compte seulement seulement cinq médecins juifs et qui doit fréquemment répondre aux questions des étrangers sur la situation des séfarades d’Iran.— (Agnés Rotivel, L’hôpital Sapir à Téhéran, une institution juive, Journal La Croix, page 20, 19 août 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « séfarade »

(Siècle à préciser) De l’hébreu ספרד, Sefarad (« péninsule Ibérique »). Ce mot est un hapax dans la Bible et désignerait Sardes, la capitale de la Lydie sur le fleuve Pactole. Un rapprochement de sonorité avec les Hespérides, nymphes de l’Occident, n’est pas exclu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « séfarade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
séfarade sefarad

Citations contenant le mot « séfarade »

  • Dans Création Mondiale cette semaine les Résonances Séfarades imaginées par le compositeur vénézuélien Mirtru Escalona-Mijares pour un duo voix/contrebasse passionné par le répertoire séfarade traditionnel : Jennifer Tani et Charlotte Testu. France Musique, " Résonances séfarades " de Mirtru Escalona-Mijares (2/5)
  • Le parti au pouvoir au Portugal a abandonné sa tentative de restreindre de manière forte les demandes de citoyenneté émanant des descendants des Juifs séfarades, une initiative que les responsables et organisations juives avaient qualifié d’antisémite. The Times of Israël, Portugal : Le gouvernement ne changera pas "la loi du retour" pour les Juifs | The Times of Israël
  • Adjoint au maire de la localité de Kyriat Yearim, près de Jérusalem, pour le parti ultra-orthodoxe séfarade Shas (droite), Yossi Taieb était sur la 12e place de la liste de sa formation. The Times of Israël, Yossi Taieb du Shas, le premier député israélien né en France | The Times of Israël
  • Spécialiste de la musique séfarade, chanteuse lyrique et harpiste, Vanessa Paloma Elbaz est associée de recherche au projet financé par la Commission Européenne de la Recherche (ERC) « Rencontres musicales passées et présentes à travers le détroit de Gibraltar » à la faculté de musique de l’université de Cambridge. Elle est aussi directrice de KHOYA – archives sonores du Maroc juif. Auteure d’un doctorat à l’INALCO sur les chants des femmes juives du nord du Maroc, elle nous livre dans cet entretien quelques pépites de son prochain ouvrage (Chants des femmes juives du nord du Maroc : rôle vital d’un répertoire oublié) à paraître en 2021. The Times of Israël, À la découverte des chants des femmes juives du nord du Maroc | The Times of Israël
  • Mais on ne saurait réduire la question "Oum Kalthoum" à une opposition entre Juifs et Arabes car "la quatrième pyramide d'Egypte", comme elle était surnommée, est également très populaire auprès des juifs séfarades, c'est-à-dire originaires des pays arabes, relève Jonathan Mandel, chercheur en langue et culture arabe à l'université Ben Gourion du Néguev (sud). TV5MONDE, En Israël, rebaptiser une rue "Oum Kalthoum" suscite un tollé
  • 2009 |Troisième volet de cinq documentaires consacrés à l'Espagne. Il s'attache à raconter la présence des Juifs séfarades à Tolède. Des habitants, des historiens espagnoles, des juifs d'origine espagnoles évoquent l'histoire de la cité mêlée à la diaspora juive. (1ère diffusion : 25/03/2009). France Culture, Tolède ou la nostalgie de Séfarade - Ép. 9/11 - La Nuit rêvée de Pierre Assouline
  • L’hommage de jeudi, qui était animé par le grand rabbin séfarade de Buenos Aires, Isaac Sacca, était organisé par Menora, une institution séfarade argentine, avec le soutien du Centre séfarade Israël en Espagne, le groupe DAIA de politique juive argentine et la Fédération des communautés juives en Espagne, ou FCJE. The Times of Israël, Le "Schindler espagnol" a reçu un hommage en ligne | The Times of Israël
  • Mais on ne saurait réduire la question "Oum Kalthoum" à une opposition entre Juifs et Arabes car "la quatrième pyramide d'Egypte", comme elle était surnommée, est également très populaire auprès des juifs séfarades, c'est-à-dire originaires des pays arabes, relève Jonathan Mandel, chercheur en langue et culture arabe à l'université Ben Gourion du Néguev (sud).  Quid.ma, En Israël, rebaptiser une rue ''Oum Kalthoum'' suscite un tollé

Traductions du mot « séfarade »

Langue Traduction
Anglais sephardic
Espagnol sefardí
Italien sefardita
Allemand sephardisch
Chinois 赛帕迪克
Arabe السفارديم
Portugais sefardita
Russe sephardic
Japonais セファルディック
Basque sefardiak
Corse sefardicu
Source : Google Translate API
Partager