La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « SCMR »

Scmr

Définitions de « SCMR »

Wiktionnaire

Nom commun - français

SCMR \ɛs.se.ɛm.ɛʁ\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Salle de consommation à moindre risque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « SCMR »

(Sigle) Initiales de salle de consommation à moindre risque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « SCMR »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
SCMR skmr

Citations contenant le mot « SCMR »

  • La situation épidémiologique des personnes qui injectent des substances (PQIS) vis-à-vis du virus de l’hépatite C (VHC) et du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) appelle aujourd’hui à de nouveaux moyens de prévention et de soins. Dans ce contexte, les acteurs de terrain des structures de proximité (CAARUD) ont plébiscité l’ouverture des salles de consommation à moindre risque (SCMR) en France ce qui a permis le démarrage d’une expérimentation autour de l’ouverture en 2016 de deux SCMR, à Paris et Strasbourg. Inserm, Salles de consommation à moindre risque : rapport scientifique – Mai 2021 ⋅ Inserm, La science pour la santé
  • Les SCMR de Paris et Strasbourg ont été ouvertes en 2016 dans le cadre d’une expérimentation, accompagnée d’une évaluation scientifique pluridisciplinaire, prévue par la Loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Ces ouvertures faisaient suite aux recommandations de l’expertise collective de l’Inserm « Réduction des risques infectieux chez les usagers de drogues » publiée en 2010 (disponible ici : https://www.ipubli.inserm.fr/handle/10608/86). Salle de presse | Inserm, L’évaluation scientifique confirme l’intérêt des salles de consommation à moindre risque (SCMR) | Salle de presse | Inserm
  • « C’est un marchepied vers le soin, mais ce n’est pas un tout », souligne Anne Souyris. L’étude autour de nouvelles SCMR est le point 13 du plan crack de 2019, mais rien n’est encore décidé, hormis « la mise à l’étude le fait d’en faire » actée lors du dernier comité de pilotage du plan, en décembre 2020. actu.fr, Héroïne et crack : vers la création de nouvelles salles de consommation de drogues à Paris ? | Actu Paris
  • Depuis l’ouverture de la SCMR à Liège en 2018, beaucoup de gens restent hermétiques aux questions liées à la conso, sans doute parce qu’ils ne savent pas en quoi ça consiste vraiment. L’idée de base de Dérives était de faire de ce documentaire un film informatif non seulement pour l’opinion publique mais aussi pour les acteurs politiques au centre de ces débats. À Bruxelles notamment, l’ouverture de la nouvelle SCMR fait couler de l'encre depuis plusieurs mois, entre autres du fait du manque d’échange d’infos transparentes entre les pouvoirs publics et les détracteur·ices. , Filmer la dépendance et ouvrir le débat
  • A Paris, la consommation a donc principalement lieu dans la rue. Seuls les consommateurs qui s'injectent de la drogue – à l'aide d'une seringue donc – peuvent venir consommer dans la salle de consommation à moindres risques (SCMR) de la rue Ambroise Paré, plus communément appelée «salle de shoot». Installée à l'ouverture de cette structure en 2015, la salle d’inhalation – qui permettait de fumer du crack – a quant à elle été fermée lors du premier confinement en mars 2020, et n'a pas rouvert depuis. CNEWS, Crack : les 5 choses à savoir sur cette drogue dure
  • Marisol Touraine a donné le feu vert au lancement des expérimentations des salles de consommation à moindre risque (SCMR) permises dans le cadre de la loi Santé, entrée en vigueur en janvier 2016. Quels sont les critères d’ouverture ? Quels objectifs ? Seronet fait le point. Seronet, SCMR : l’expérimentation peut démarrer | Seronet
  • Les salles de shoot, officiellement salles de consommation à moindre risque (SCMR), reviennent dans le débat public. Une expérimentation lancée à Paris et Strasbourg en 2016 arrive à son terme en 2022, et pose la question de leur reconduction, car cela nécessite une loi. Une évaluation publiée par l’Inserm il y a un mois conclut dans un sens favorable, à l’image de ce qu’on observe ailleurs en Europe. Alternatives Economiques, Les salles de shoot, une politique publique qui marche | Alternatives Economiques
  • L'annonce de mardi intervient au lendemain de l'adoption par le parlement bruxellois d'une ordonnance qui ouvre la porte à la création de SCMR à Bruxelles. Le texte législatif bruxellois a connu un long cheminement entamé en 2017, non sans mal dans une compétence implicite de la Commission Communautaire commune en matière de Santé. Il a fallu tenir compte de la loi de 1921 régissant la détention et le trafic de stupéfiants et axée sur la prohibition. Site-LeVif-FR, Drogue: Bruxelles va proposer une Salle de Consommation à Moindre Risque - Santé - LeVif
  • Après une longue bataille politique, l’expérimentation d’une salle de consommation à moindre risque (SCMR), à destination des usagers de drogues a enfin commencé le 17 octobre dernier. L’association Gaia-Paris va assurer le fonctionnement de la structure, située dans le 10e arrondissement de Paris, accolée à l’hôpital Lariboisière. C’est le premier dispositif de ce type en France.Visite guidée. Seronet, La SCMR ouvre enfin ses portes à Paris | Seronet
  • Marco, Cilo, Julie, Hervé, Jeff, Baguette vont et viennent. Ils se croisent, se retrouvent, se demandent où sont passés les uns et les autres. Ils sont tous usagers de la salle de consommation à moindre risque (SCMR) de Paris, ouverte depuis octobre 2016, qui s'adresse aux personnes majeures usagères de drogues par voie intraveineuse. Ces murs que l'on appelle plus vulgairement « la salle de shoot » leur offre un espace sécurisé qui encadre leur consommation (matériel, écoute, soins...) pour éviter le pire. Deux documentaristes, Cécile Dumas et Edie Laconi, les ont filmés pendant un an et demi dans le huis clos de ces murs singuliers, seuls repères dans des parcours de vie chaotiques. Un documentaire saisissant où les seuls indicateurs du temps qui passent sont les visages des personnes concernées, parfois lumineux, parfois sombres. , En immersion dans la « salle de shoot » de Paris | Espace Infirmier
  • La première "salle de consommation de drogue à moindre risque" (SCMR) de France, le 11 octobre 2016 à Paris, une semaine avant son ouverture LExpress.fr, "Salle de shoot": 200 usagers par jour trois mois après l'ouverture - L'Express
  • Cela fait des années que l’on en parle. Lors de sa campagne électorale, François Hollande s’était même dit favorable à une expérimentation, mais cette fois, c’est fait : les deux premières « salles de consommation à moindre risque » (SCMR) vont prochainement ouvrir leur porte. L’une à Paris, l’autre à Strasbourg. Pour mémoire, il en existe déjà plus de 90 de par le monde, dont 70 sur le continent européen. La première a été installée à Berne, en Suisse, il y a juste 30 ans. POLICEtcetera, Salle de shoot : une zone de non-droit pénal ? – POLICEtcetera
  • Au sein de la SCMR, le consommateur va pouvoir consommer en toute sécurité si besoin avec du matériel stérilisé distribué à l’accueil. « Des intervenants sont présents dans la salle, précise Séverine Mallégoll. Nous pouvons aider à la préparation du matériel si les consommateurs le demandent ou si nous voyons qu’ils sont en difficultés. » Les professionnels de la structure peuvent aussi rechercher la veine, faire un garrot ou préparer le produit. « Mais attention, en aucun cas nous ne mettons l’aiguille dans le bras et injectons le produit », tient-elle à préciser. Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, Accompagnement, soutien et dépistage du VIH dans les salles de « shoot » - Actusoins actualité infirmière

Scmr

Retour au sommaire ➦

Partager