La langue française

Sauçage

Sommaire

  • Définitions du mot sauçage
  • Étymologie de « sauçage »
  • Phonétique de « sauçage »
  • Citations contenant le mot « sauçage »
  • Images d'illustration du mot « sauçage »
  • Traductions du mot « sauçage »

Définitions du mot « sauçage »

Wiktionnaire

Nom commun

sauçage \so.saʒ\ masculin

  1. Action de saucer, de mettre de la sauce.  Référence nécessaire
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Familier) Action de prendre la sauce de son assiette avec du pain pour le manger.
    • Ses assiettes du déjeuner et du dîner furent de nouveau nettoyées à fond, par un procédé de sauçage au morceau de pain qui nous eût valu, à nous, de jolis sermons dans nos familles. — (Paul Bourget, La dame qui a perdu son peintre, Éditions Plon-Nourrit et cie, 1910, p. 345)
    • Trois fois par semaine il nous fait du pain frais […]. Les autres jours nous mangeons les galetas d’Ushuaia qui sont remarquables. […], ils ont l'énorme avantage sur le biscuit de donner une mie suffisamment molle pour permettre l’inappréciable raffinement du « sauçage ». — (Jean-Baptiste Charcot, Le Français au pôle Sud : Le Pourquoi-pas ? dans l'Antarctique, Éditions Flammarion, 1906 & 1910)
    • Mais voilà le paradoxe, les manuels de cuisine débordent de sauces, de coulis, de jus et ceux de savoir-vivre à table bannissent le « sauçage ». — (Irène Schwartz, « Cubes de pain grillé et histoires de sauces », non daté & consulté le 07/03/2020, sur le site Journal de ce que je mange (www.journaldecequejemange.fr))
  3. Mélange de diverses substances qui est appliqué sur le tabac avant le hachage.
    • Déjà, on se le demande, comment la machine Ferdinand n’a t-elle pas été appliquée à la fabrication du cigare des fumeurs ? Tout le monde sait la lenteur et les difficultés de cette manutention pour le sauçage des feuilles et le choix de celles qui servent de couverture au cigare. — (« Histoire Littéraire et manufacturière du papier, pour servir d'appendice à celle de l'imprimerie », dans la Bibliothèque universelle de Genève, 4e série - 2e année, tome 4, Genève : chez Joël Cherbulier, 1847, p. 528)
    • Soumises pendant 6 semaines à la fermentation, ces feuilles doivent être corsées, c'est à dire triées, elles sont alors soumises au sauçage ou bétunement, qui consiste à les traiter par de l'eau additionnée de sucre, de miel ou de mélasse, afin de leur communiquer un arôme douceâtre, comme les fumeurs de tabacs anglais ou américains l'exigent. — (Louis Reutter de Rosemont, Traité de matière médicale: drogues végétales, drogues animales et de chimie végétale, Paris : Éditions Baillière, 1923, page 231)
    • À ce stade, on se servait d'UKELON dans les marques Kool et Viceroy et nous disposons même de certaines des recettes détaillant pour chaque fût de tabac le nombre de kilos vaporisés (en « sauçage ») sur le mélange fini. — (Robert N. Proctor, Golden Holocaust : La conspiration des industriels du tabac, traduit de l'anglais (États-Unis), Mutualité française, Éditions des Équateurs, 2014)
  4. (Vieilli) (Numismatique) Action de couvrir une monnaie d'une fine pellicule d'un métal plus noble.
    • Quant à l'alliage destiné au sauçage des monnaies de bronze argenté constantiniennes, nous sommes toujours assez mal renseignés sur sa composition, le nombre d'analyses restant très limité et leur technique peu sûre. — (Pierre Bastien, Le monnayage de l'atelier de Lyon: De la réouverture de l'atelier en 318 à la mort de Constantin : 318-337, Éditions Numismatique Romaine, chez Wetteren, Belgique, 1982, page 86)
  5. (Imprimerie) Léger voile d'encre laissé en surface de la plaque par un essuyage irrégulier ou inexistant.
    • Joue des contrastes en reprenant le plus souvent le blanc du papier, qu'il encre par sauçage (i-e laisse un voile d'encre en surface de la plaque par un essuyage volontairement irrégulier ou inexistant du cuivre) ou retroussage (i-e récupération de l'encre au fond des tailles pour les faire "baver" en périphérie). — (Notice BnF Data d'Alphonse Legros (1837-1911))
  6. (Québec) (Vieilli) Action d'imbiber de suif des cordelettes pour en faire une torche.
    • Le « sauçage » consiste à pendre toute une série de cordelettes de coton tournées et nouées à un bâton de bois. Ce sont autant de mèches qu'il s'agit de plonger à deux ou trois reprises dans le suif chaud épuré pour bien imbiber ces cordes jusqu'à ce qu'elles soient raides. — (Michel Lessard, Encyclopédie des antiquités du Québec: trois siècles de production artisanale, Éditions de l'Homme, 1971, page 326)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « sauçage »

(Date à préciser) Dérivé de saucer avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sauçage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sauçage sosaʒ

Citations contenant le mot « sauçage »

  • Mais quelle huile, les amis (bruits de sauçage de plat à grands coups de pain). C’est un début de repas en fanfare. Si tout est aussi bon, pas sûre que mon cœur tienne le coup. So Soir, Le Manolo Madrid, le paradis des tapas

Images d'illustration du mot « sauçage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sauçage »

Langue Traduction
Anglais saucing
Espagnol salsas
Italien saucing
Allemand saucen
Chinois 调味
Arabe الصلصة
Portugais molho
Russe saucing
Japonais ソーシング
Basque saucing
Corse saucing
Source : Google Translate API
Partager