La langue française

Santal

Sommaire

Définitions du mot santal

Trésor de la Langue Française informatisé

SANTAL, SANDAL1, subst. masc.

A. − Arbre des régions tropicales. Le sandal, si précieux par le commerce qui s'en fait en Chine, forme, dit-on des forêts entières dans l'intérieur de l'île [de Timor] (Freycinet, Voy. terres austr., 1815, p. 331).La côte s'abaissait, et les bois de santal Exhalaient sur la mer leurs brises parfumées (Heredia, Trophées, 1893, p. 180).
En partic. [Avec déterm.]
BOT. Espèce d'arbres, du genre Santalum (infra rem. 3), de la famille des Santalacées (infra rem. 1), dont le bois contient des essences balsamiques; arbre appartenant à cette espèce. On distingue le santal citrin ou santal blanc ou santal du Mysore (Santalum album) et le santal d'Australie (Santalum spicatum) (...). D'autres espèces donnent des essences balsamiques utilisées ou utilisables, telle que Santalum lanceolatum, S. freycinetorum [du nom du navigateur Freycinet], S. austro-caledonicum (GDEL).Santal blanc ou citrin. Arbre ou espèce d'arbres du genre Santalum, de l'Asie du Sud-Est, dont le bois odorant est très recherché. Aussitôt qu'il [le châle] fut achevé, on l'enferma dans une boîte de bois de sandal-citrin, et il partit pour sa destination (Jouy, Hermite, t. 2, 1812, p. 307).Parmi les représentants tropicaux de cette famille [des Santalacées] (...), le santal blanc est un arbre pouvant atteindre 30 mètres de hauteur et dont l'éclectisme est remarquable puisqu'on a pu dénombrer plus de 100 plantes-hôtes différentes sur lesquelles il fixe les suçoirs de ses racines (J.-M. Pelt, La Vie soc. des plantes, 1984, p. 272).
Rem. Santal sans déterm. équivaut gén. à santal blanc.
P. anal. Arbre appartenant à d'autres familles que celle des Santalacées, qui ont généralement un bois aromatique ou tinctorial. Santal d'Afrique, de Cochinchine (GDEL).
Santal rouge. Arbre d'Asie, du genre Pterocarpus (v. ptero- B), dont le bois contient une matière colorante rouge. [Le] ptérocarpus santalinus (...) est le véritable santal rouge, arbre qui passe aux Moluques pour être sudorifique, mais qui n'est qu'astringent (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud, t. 6, 1844, p. 308).V. nébel ex.
B. − P. méton.
1. Bois dense de certains de ces arbres, notamment bois compact, jaune, renfermant une essence terpénique du santal blanc et bois du santal rouge, utilisé en ébénisterie et autrefois en thérapeutique sous forme de poudre, de copeaux. Boîte, bracelet, lit de santal. Le temps, implacable alchimiste, épuisera le chaud parfum du santal (Cros, Coffret santal, 1873, p. 126).Ils aperçurent un monceau de bois empilé. C'était le bûcher, fait de précieux sandal, et déjà imprégné d'une huile parfumée (Verne, Tour monde, 1873, p. 64).
[Avec déterm. pour distinguer les différentes sortes de bois] Le santal rouge a été employé, au XVIIIesiècle comme bois de placage (...). Le santal citrin est d'un beau jaune clair, son tissu est fin et serré et il répand une odeur agréable qui tient à la fois du citron, du musc et de la rose (Havard1890).Le bois de Santalum album est le santal blanc (aubier); le santal citrin (cœur) est imputrescible (R. Caratini, Les Plantes, 1984, p. 92).
PHARM. ANC. Poudre des trois santaux (blanc, citrin et rouge). Les trois santaux sont placés parmi les sudorifiques. Ils sont peu actifs et presque inusités (Nysten1814).
2. (Essence, huile de) santal. Liquide incolore ou jaune pâle, d'odeur ambrée, obtenue à partir du bois du santal blanc essentiellement, utilisé autrefois comme antiseptique et diurétique et en parfumerie. Je t'envoie (...) un petit flacon d'huile de santal (...). Tu en verseras une demi-goutte sur n'importe quoi et tu verras ensuite quelle odeur. C'est le premier et le plus précieux parfum d'Orient (Flaub., Corresp., 1852, p. 357).Ses cheveux, parfumés au sandal, étaient longs, droits, un peu rudes (Loti, Mariage, 1882, p. 8).
REM. 1.
Santalacées, subst. fém. plur.,bot. Famille de plantes de l'ordre des Santalales, comprenant des herbes, des arbustes, quelques arbres. Les Santalacées groupent vingt-neuf genres et quelque quatre cents espèces des zones tempérées et chaudes (...). Ce sont des plantes herbacées ou ligneuses, souvent hémiparasites (Encyclop. univ.t. 141972, p. 663).
2.
Santalales, subst. fém. plur.,bot. Ordre de plantes dicotylédones apétales, essentiellement tropicales mais aussi présentes dans les zones tempérées, pour la plupart parasites ou hémi-parasites, auquel appartient par exemple le gui. L'organisation florale des Santalales est dégradée (dégradation probablement en rapport avec leur mode de vie parasite ou hémi-parasite) (R. Caratini, Les Plantes, 1984, p. 92).
3.
Santalum, subst. masc.,bot. Genre type de la famille des Santalacées. Les santalum (20 espèces vivant en Indo-Malaisie et en Australie) sont des arbres hémiparasites; le bois en est imputrescible et on en obtient par distillation une essence qui sert en pharmacie (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t. 51, 1976).[Avec déterm.] Espèce appartenant à ce genre. V. supra A ex. de GDEL, B 1 ex. de Caratini.
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃tal], [-dal]. Homon. sandale; homon. et homogr. sandal2. Ac. 1694-1798: sandal; 1835, 1878: -dal, -tal; 1935: -tal. Pour Littré santal est plus usité et pour DG, sandal vieilli. Plur. empl. uniquement dans l'expr. pharm. poudre des trois santaux (Dupré 1972). Étymol. et Hist. Ca 1240 sandali (Roger de Salerne, Chirurgie, éd. D. J. A. Ross, 276 v ds Z. fr. Spr. Lit. t. 86, p. 254: sandali blanc e ruge); ca 1256 sandale (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 107, 28: sandales blances et rouges); 1298 sandal (Rusticien de Pise, Marco Polo, éd. L. F. Benedetto, p. 206); 1550 santal (B. Tixier, De la Maniere de preserver de la pestilence, Lyon 1551, 106 cité par R. Arveiller ds Z. rom. Philol. t. 104, 1988, p. 312: santaulx blancs et rouges); 1553 santal (M. Mathée, Les Six livres de P. Dioscoride, 16 b, ibid.); 1561 santal, santal rouge, santal blanc (Du Pinet, trad. Commentaires de P. A. Mathioli sur Dioscoride, l. I, chap. XIX, p. 23); 1568 santal (Le Guidon des apotiquaires c'est à dire, la vraye forme et maniere de composer les medicamens premierement traictee par Valerius Cordus, trad. de lat. en fr., Lyon, 1578 [dédicace de 1568], p. 3: deux especes de santal citrin). Empr. au lat. médiév.sandalum (xies., Constantin l'Africain ds Pellegr. Arab., p. 120), et celui-ci à l'ar. ṣandal, mot d'orig. indienne (skr. candana « santal »). Sandal a été refait en santal d'apr. le gr. σ α ́ ν τ α λ ο ν (Dioscoride ds Bailly) de même orig. que l'arabe. Fréq. abs. littér.: 67.
DÉR.
Santaline, subst. fém.,chim., pharm. Substance colorante rouge extraite du bois de santal rouge, servant notamment à la teinture de la laine et de la soie, à la préparation d'eaux dentifrices. La santaline est en petits cristaux d'un beau rouge (...), doués d'un reflet métallique vert (...), sans odeur ni saveur (Wurtz, Dict. chim., t. 2, vol. 2, 1876, p. 1434). [sɑ ̃talin]. 1reattest. 1820 (Nysten Suppl.: Santaline s. f. Nom donné par M. Pelletier au principe colorant du santal rouge); de santal, suff. -ine (-in*). N. donné par le chimiste français P. J. Pelletier [1788-1842] à cette substance qu'il avait d'abord appelée matière colorante du santal dans son mémoire Du santal rouge et de sa matière colorante (1814, B. de Pharmacie, n oX, 6eannée, oct., pp. 433-445). Cf. également NED, s.v. santalin.
BBG.Arveiller (R.). Notes lexicol. Fr. mod. 1949, t. 17, p. 140. − Quem. DDL t. 9 (s.v. santaline), 25 (s.v. santalacées).

Wiktionnaire

Nom commun 1

santal \sɑ̃.tal\ masculin

  1. (Botanique) Espèce d’arbres de petite taille, à feuilles opposées, à fleurs hermaphrodites, qui poussent en Extrême-Orient.
    • Le santal, bel arbre d’Inde et des îles Chaudes, croît spontanément à Mysore, Madras, Java, Sumatra, Bornéo, en Nouvelle-Calédonie et en Australie. — (Nelly Grosjean, Aromathérapie, 2007)
    • C’est ainsi que la cérémonie se déroula le matin, à l’ombre des santals, sous lesquels une table avait été dressée. — (Arirang ou Tout citoyen incarne la patrie 4, 2003)
  2. (Menuiserie) Bois de cet arbre, qui est odoriférant, dont on fait de petits meubles et dont on tire une essence parfumée.
    • Un étui, un coffret de santal. - De l’essence de santal.
    • Il serrait les paupières pour ne pas la voir. Mais il ne pouvait fuir l’odeur de chevelure noire, de peau échauffée, de santal qu’exhalent les brunes saines. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 157.)

Nom commun 2

santal \Prononciation ?\ masculin

  1. Langue du groupe munda de la famille des langues austroasiatiques, apparentée à la langue ho et au mundari, parlée par les Santâls ou Santâlîs, un groupe d’aborigènes de l’Inde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SANTAL. n. m.
Espèce d'arbres de petite taille, à feuilles opposées, à fleurs hermaphrodites, qui poussent en Extrême-Orient. Il se dit aussi du Bois de cet arbre, qui est odoriférant, dont on fait de petits meubles et dont on tire une essence parfumée. Un étui, un coffret de santal. De l'essence de santal.

Littré (1872-1877)

SANTAL (san-tal ou san-dal) s. m.
  • 1Nom, en pharmacie, de trois substances ligneuses que l'on distingue par les noms de santal blanc, santal citrin et santal rouge. Poudre des trois santaux.

    Santal blanc, santalum album, arbre de l'Inde, dont le bois plaît beaucoup aux indigènes, à cause de l'odeur qu'il exhale. Le santal n'est pas employé dans les constructions, mais on le débite en petites bûches, et on le livre ainsi au commerce, qui le recherche à cause de l'odeur aromatique qu'il dégage ; cette odeur n'est pas du goût des Européens, mais elle plaît beaucoup aux habitants des îles du Pacifique, qui en parfument l'huile de coco dont ils s'enduisent le corps et les cheveux ; les Chinois brûlent ce bois dans leurs temples et s'en servent comme d'encens, Clavé, Rev. des Deux-Mondes, 15 avr. 1867, p. 852.

    Santal rouge, pterocarpus santalinus, légumineuses papilionacées, arbre de l'Inde qui fournit un bois de teinture estimé.

  • 2Santal d'Amérique, nom que l'on donne dans le commerce au bois de l'érithalide frutiqueuse, rubiacées.

    Faux santal de Crète ou de Candie, nom vulgaire du chêne abelicea, cupulifères, dit abélicea à Candie.

    On appelle aussi faux santal de Candie le bois du rhamnus alaterne, Legoarant

HISTORIQUE

XVIe s. Poudre de coral, sandaulx, poudre de calamite, Paré, XI, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SANTAL, s. m. (Botan. exot.) bois des Indes orientales, dont nous connoissons trois especes : le jaune ou le citrin, le blanc, & le rouge.

Le santal citrin, santalum citrinum J. B. est un bois pesant, solide, ayant des fibres droites ; ce qui fait qu’on peut le fendre aisément en de petites planches, d’un roux pâle ou jaunâtre, tirant sur le citrin, d’un goût aromatique un peu amer, d’une acrimonie qui remplit toute la bouche, mais cependant qui n’est pas désagréable, d’une bonne odeur qui approche un peu de celle du musc & des roses.

Le santal blanc, santalum odoratum candidum, Cæsalp. différe du citrin par sa couleur qui est plus pâle, & par son odeur qui est plus foible : au reste sa substance est la même, aussi-bien que sa tissure.

Garzias avoue qu’il y a une si grande affinité entre les arbres du santal citrin, & du santal blanc, que l’on a bien de la peine à les distinguer l’un de l’autre, & qu’il n’y a que les habitans qui les vendent aux marchands, qui sachent en faire la différence ; mais le savant botaniste P. Herman nous assure que l’un & l’autre viennent du même arbre, que l’écorce, ou l’aubier s’appelle santal blanc, & que la moëlle ou la substance intérieure, séparée de l’écorce & de l’aubier, est le santal citrin.

Cet arbre qui s’appelle sarcanda dans le pays, s’éleve à la hauteur d’un noyer ; ses feuilles sont aîlées, vertes, imitant celles du lentisque ; ses fleurs sont d’un bleu noirâtre, ses fruits ou ses baies sont de la grosseur d’une cerise, elles sont vertes d’abord, ensuite elles noircissent en murissant ; elles sont insipides & tombent aisément. Il y a certains oiseaux, dit Bontius, presque semblables aux grives, qui mangent ces fruits avec avidité, & qui les rendant ensuite avec leurs excrémens, sément les montagnes ou les champs de nouveaux arbres. Le santal vient dans les Indes orientales, & sur tout dans le royaume de Siam, & dans les îles de Timor & de Solor ; le même Bontius raconte que l’odeur de ces arbres nouvellement coupés, répand je ne sai quoi de pestilentiel, qui est très-ennemi du cerveau.

Le santal rouge, santalum rubrum, C. B. P. est un bois solide, compacte, pesant, dont les fibres sont tantôt droites, tantôt ondées ; le bois du milieu de l’arbre, dont on apporte de grands morceaux séparés de l’écorce & de la superficie ligneuse, est à l’extérieur d’un rouge brun, & presque noir, & intérieurement d’un rouge foncé ; il a un goût légerement astringent & acide, mais aucune odeur manifeste ; l’arbre du santal rouge, s’appelle pantaga ; il est siliqueux, & croît dans le Coromandel.

On substitue quelquefois au santal citrin, un certain bois compacte, pesant, résineux, de couleur d’un roux pâle ou jaunâtre, d’une odeur pénétrante, qui approche de l’odeur du citron, & que l’on appelle communément bois de citron, bois de coco, bois de jasmin. L’arbre dont on tire ce bois, est le nerium arboreum altissimum, folio angusto, flore albo, de Sloane, Cat. plant. jus. jam. nerium americanum lactescens, longissimo folio, flore albo, odoratissimo, H. Beaumont. Quoique cet arbre approche un peu du santal citrin pour la couleur, il en differe cependant beaucoup, par l’odeur, par les fibres qui sont courtes & inégales, & par la substance résineuse dont il est rempli, par le moyen de laquelle il s’enflamme aisément, & s’éteint difficilement.

On trouve aussi fréquemment chez les droguistes, deux bois rouges qu’on donne pour du santal rouge. Ces deux bois viennent des Indes, & de l’Amérique. L’un s’appelle lignum brasiliano simile, seu lignum sapou, lanis tingendis percommodum. C. B. P. L’autre se nomme Brasilium lignum, I. B. Erythroxylum brasilianum, spinosum, foliis acaciæ, Parad. Bat. Prod. mais il est facile de distinguer le santal rouge de ces deux bois, soit par l’odeur, soit par le goût : car le santal rouge est de couleur de sang obscur, & un peu austere au goût, & le bois du Bresil est d’une couleur rouge, entremêlée d’un peu de jaune, & d’un goût douçâtre.

Il est vraissemblable que les anciens Grecs & Latins n’ont pas connu les différentes sortes de santaux. Les Arabes sont les premiers qui en fassent expressément mention, sous le nom de sandal. Les nouveaux Grecs, qui ont marché sur les traces des Arabes, en ont aussi parlé ; cependant Saumaise, dans les exercitations sur Pline, croit que les bois appellés ligna sagalina, dont fait mention l’auteur du voyage autour du monde, dans le livre qui a pour titre periplus, sont les santaux, & que par conséquent ils n’ont pas été inconnus aux Grecs. Le profond silence que Dioscoride & Galien gardent sur ces bois, dont ils ne disent pas un mot, suffit pour détruire l’opinion de Saumaize.

Les santaux contiennent un sel essentiel, acide, une huile épaisse, plus pesante que l’eau, & une petite portion de sel volatil avec beaucoup de terre. L’huile que contient le santal citrin, est plus subtile & plus abondante ; elle est moins subtile dans le santal blanc, & plus épaisse encore dans le santal rouge. On attribue aux santaux la vertu incisive, atténuante & astringente ; on en prépare la décoction comme celle du gayac, & on la donne de la même maniere. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « santal »

Portug. sandalo ; de l'arabe sandal, qui vient du sanscrit tchandana

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) De l’arabe صندل, sandal (« même sens »), par l’intermédiaire du latin médiéval sandalum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « santal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
santal sɑ̃tal

Citations contenant le mot « santal »

  • Le juste doit imiter le bois de santal : il parfume la hache qui le frappe. De Proverbe indien
  • L'homme vertueux doit imiter l'arbre de santal qui, lorsqu'on abat, parfume la hache qui le frappe. De Proverbe indien
  • Le marché a été divisé en formulaires, demandes et régions. La croissance de chaque segment du marché Huile de bois de santal fournit une estimation et une prévision fiables des revenus par types et applications en termes de volume et de valeur pour la période de 2020 à 2025. Cette étude de marché Huile de bois de santal vous aidera à développer votre entreprise en se concentrant sur des marchés de niche éligibles. Les données sur la part de marché Huile de bois de santal sont disponibles aux niveaux mondial et régional. Les régions couvertes par l’enquête sont l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique latine. Les analystes de recherche identifient les forces concurrentielles et proposent une analyse stratégique à chaque concurrent séparément. Actualité Sous le Soleil, mondial Huile de bois de santal Marché - Évaluation qualitative et quantitative par des experts de l'industrie (2020-2025) - Actualité Sous le Soleil
  • L’étude sur l’industrie mondiale de l’extrait de bois de santal aide chaque entreprise à fournir des opportunités importantes aux entreprises spécifiques ainsi que l’avenir de l’industrie mondiale de l’extraction de bois de santal. L’objectif principal du rapport sur le marché de l’extrait de bois de santal est d’inclure une information de profil récemment mise à jour pour tenir un registre du marché de l’extrait de bois de santal à travers le monde parallèlement aux décisions liées aux affaires. Thesneaklife, Recherche sur le marché des extraits de bois de santal (impact de COVID-19) 2020-2026: Quintis, Santanol Group, RK-Essential Oils Company – Thesneaklife
  • Le bois de santal est une classe de bois provenant d’arbres du genre Santalum. Les bois sont lourds, jaunes et à grains fins, et contrairement à de nombreux autres bois aromatiques, ils conservent leur parfum pendant des décennies. L’huile de santal est extraite des bois pour être utilisée. Le bois de santal est le deuxième bois le plus cher au monde, après le bois noir africain. Le bois et l’huile produisent un parfum distinctif très apprécié depuis des siècles. Par conséquent, les espèces de ces arbres à croissance lente ont subi une surexploitation au cours du siècle dernier. Instant Interview, Étude exhaustive sur Extrait de bois de santal Market 2020 | Évaluation stratégique par les meilleurs joueurs -uintis (TFS Corporation)(Australia), Santanol Group (Australia), RK-Essential Oils Company (India), Meena Perfumery (India) – Instant Interview
  • Répondant aux desiderata de Donatella Versace, cette collection de six eaux de parfum no gender rend hommage au savoir-faire de la maison de couture italienne. Les fragrances, créées par cinq parfumeurs, mettent luxueusement en majesté un ingrédient phare de la parfumerie : rose, citron cédrat, jasmin, figue, santal ou vanille... Fraîches et légères ou intenses, elles se lovent dans des flacons pâles ou noirs en verre torsadé coiffés de bouchons réalisés manuellement. A découvrir dans de luxueuses boîtes avec finitions peintes à la main. Eclat de Rose, Cédrat de Diamante, Jasmin au Soleil, Figue Blanche, Santal Boisé et Vanille Rouge, ATELIER VERSACE,  345 euros, les 100 ml. En exclusivité aux Galeries Lafayette Paris Haussmann. Numéro Magazine, L'atelier Versace dévoile une nouvelle collection parfumée exclusive

Images d'illustration du mot « santal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « santal »

Langue Traduction
Anglais sandalwood
Espagnol sándalo
Italien sandalo
Allemand sandelholz
Chinois 檀香
Arabe خشب الصندل
Portugais sândalo
Russe сандаловое дерево
Japonais 白檀
Basque sandalwood
Corse sandalia
Source : Google Translate API
Partager