La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sang-de-dragon »

Sang-de-dragon

Définitions de « sang-de-dragon »

Trésor de la Langue Française informatisé

SANG-(DE)-DRAGON, subst. masc.

CHIM., PHARM. ANC. Résine sèche, de couleur rouge foncé, friable, de saveur sucrée, qui est extraite des fruits de différents palmiers (en particulier du dragonnier) utilisée autrefois comme hémostatique et astringent et qui entre actuellement dans la composition des poudres dentifrices, des vernis. Poudre de sang-dragon. [Le] Sang-dragon (...) [qu'on] utilise surtout comme colorant (...) existe à l'intérieur et à l'extérieur des fruits d'un palmier de l'Amérique du Sud, des Canaries et des Indes (Coffignier, Vernis, 1921, p. 135).Beaucoup de transporteurs substituent à la résine le sang-de-dragon en poudre qui donne de meilleurs résultats sur le métal (Chelet, Lithogr., 1933, p. 241).
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃d(ə)dʀagɔ ̃], [sɑ ̃dʀagɔ ̃]. Ac. 1762: sang de dragon; 1798: sang-de-dragon; dep. 1835: sang-de-dragon ,,on dit également sang-dragon`` (id. ds Littré, Rob. 1985, Lar. Lang. fr.). Inv. selon Lar. Lang. fr. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 284: sang de dragon ou sangdragon, plur. des sangs de dragon ou sangdragons. Étymol. et Hist. 1. xiiies. sanc de dragon « résine d'un rouge foncé, utilisée autrefois en médecine » (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 55, 13 ds T.-L.); 2. 1611 bot. (Cotgr.). Comp. de sang* et de dragon, du lat. calamus drago, nom d'un arbre (d'apr. FEW t. 11, p. 179a, note 10), parce que la résine rouge de l'arbre rappelle la couleur du sang (cf. l'a. prov. sanc de drago, ca 1220, Deudes de Prades ds Rayn.), v. dragonnier.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sang-de-dragon \sɑ̃.də.dʁa.ɡɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Variété d’oseille à nervures rouges, dont les feuilles produisent un suc rouge comme du sang.
    Rumex sanguineus L.
  2. (Pharmacie) Résine rougeâtre obtenue à partir des fruits de certains palmiers, utilisée comme pigment dans la préparation de vernis et d’encres, qu’on employait beaucoup autrefois en médecine occidentale comme astringent et qui fait encore partie de la pharmacopée chinoise. Il se compose d’un mélange de dracoalbane, de dracorésène et de dracorésinotannol sous forme d'ethers benzoïque et benzoylacétique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SANG-DE-DRAGON. n. m.
T. de Botanique. Plante à nervures rouges, espèce de patience dont les feuilles rendent un suc rouge comme du sang. Il se dit aussi d'une Résine d'un rouge foncé, qui est fournie par différents végétaux exotiques et qu'on employait beaucoup autrefois en médecine comme astringent. Dans ce sens on dit également Sang-dragon.

Littré (1872-1877)

SANG-DE-DRAGON (san-de-dra-gon ou san-dra-gon) s. m.
  • 1Espèce de patience, rumex sanguineus, L. dont les nervures sont teintes en rouge, mais qui n'a aucun suc rouge.
  • 2Résine sèche, d'un rouge foncé et presque brun quand elle est en masse, d'un rouge de sang lorsqu'elle est en poudre ; elle provient d'un palmier, le calamus draco, Wildenow ; c'est un astringent employé en poudre comme hémostatique.

HISTORIQUE

XVIe s. Un peu d'eau de vie en laquelle avoit esté dissoult sang de dragon [la résine], aloës et poudre de mastic, Paré, VIII, 15.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sang-de-dragon »

Sang, de, et dragon ; provenç. sang de draco ; espag. sangre de drago ; ital. sangue di dracone. Du sang que le dragon a succé des veines de l'éléphant, pour esteindre par sa froideur l'ardeur qui le brusle dans ses entrailles, et lequel sang il revomit lorsque l'éléphant tombe sur luy et qu'il l'ecrase, comme le recite Pline (VIII, 12), naist et se produit ès isles Canaries, dites fortunées, selon Thevet et le médecin Monardes (c. 38), l'arbre qui porte la gomme appelée sanguis draconis ; en témoignage de quoy le fruict porte la figure d'un dragon si expressément empreinte, qu'on diroit y avoir esté apposé par un peintre, Laurens Catelan, Rare et curieux discours de la plante appelée mandragore, Paris, 1634, p. 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De sang, en raison de la couleur rouge, et dragon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sang-de-dragon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sang-de-dragon sɑ̃gdɛdragɔ̃

Images d'illustration du mot « sang-de-dragon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sang-de-dragon »

Langue Traduction
Anglais dragon blood
Espagnol sangre de dragón
Italien sangue di drago
Allemand drachenblut
Chinois 龙血
Arabe دم التنين
Portugais sangue de dragão
Russe кровь дракона
Japonais ドラゴンブラッド
Basque dragoi odola
Corse sangue di dragone
Source : Google Translate API

Sang-de-dragon

Retour au sommaire ➦

Partager