Salonnard : définition de salonnard, salonnarde

chevron_left
chevron_right

Salonnard, salonnarde : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SALONNARD, -ARDE, subst.

Péj. Habitué des salons mondains, souvent snob et intrigant. Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres (Fargue,Piéton Paris,1939, p. 83).Les dessinateurs Forain et Caran d'Ache (...) d'un crayon habile (...) stigmatisaient politiciens vénaux et juges dociles, banquiers véreux et salonnards faisandés (Coston,A.B.C. journ.,1952, p. 28).
Empl. adj. [L'abbé] était mondain, légèrement salonnard, et fréquentait volontiers les châteaux de la région (L. Daudet, Ariane,1936, p. 23).
Prononc. et Orth.: [salɔna:ʀ], fém. [-aʀd]. Rob. 1985: salonnard ,,on écrit aussi salonard``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 216: salonard. Étymol. et Hist. 1914 (L. Daudet, Fant. et viv., p. 176). Dér. de salon*; suff. -ard*.

salon(n)ard,(salonard, salonnard) -

Salonnard, salonnarde : définition du Wiktionnaire

Nom commun

salonnard \sa.lɔ.naʁ\ masculin (pour une femme on dit : salonnarde)

  1. (Péjoratif) Personne habituée des salons, mondaine, snob.
    • Entre 1900 et 1914, je n’ai jamais vu mentionné le nom de l’écrivain Paul Valéry ni dans Le Figaro ni dans Le Matin, Marcel Proust passait pour un salonnard, Romain Rolland pour un savant musicologue […] — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, Paris, 2013, page 270)
    • Marotte de maître d'école! diront quelques salonnards sauveurs de peuple en secouant la cendre de leur cigarette. — (Marie-Victorin, « Pour un institut de géologie », Le Devoir, 27 janvier 1937, page 10)
    • On pourrait s’amuser de ces clins d’œil à l’Antiquité qui ponctuent le mandat présidentiel et n’y voir que le jeu du hasard ou des effets de salonnards. — (Julie Clarini, La politique, option latin-grec : pourquoi les mots de l’Antiquité reviennent sur la place publique ?, Le Monde. Mis en ligne le 31 décembre 2018)

Adjectif

salonnard \sa.lɔ.naʁ\ masculin

  1. (Péjoratif) Habitué des salons, mondain, snob.
    • Je porte selon mon habitude un T-shirt, un jean et une paire de bottes : il faut bien respecter l’image de marque ; aventurier salonnard ou explorateur. — (Cizia Zykë, Oro, 1985, p. 200)

Nom commun

salonnarde \sa.lo.naʁd\ féminin (pour un homme on dit : salonnard)

  1. (Péjoratif) Personne fréquentant les salons.
    • Il fallait comprendre : Hortense K. Walstein, salonnarde richissime qui dosait plus savamment ses invités que ses cocktails. Comme tous les gens qui travaillent pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma, la publicité, l’édition et les salons. — (Gilbert Ganne, Comme les roses de Jéricho, Paris, Robert Laffont, 1978, p. 129).
    • Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, 1939)

Nom commun

salonnarde \sa.lo.naʁd\ féminin (pour un homme on dit : salonnard)

  1. (Péjoratif) Personne fréquentant les salons.
    • Il fallait comprendre : Hortense K. Walstein, salonnarde richissime qui dosait plus savamment ses invités que ses cocktails. Comme tous les gens qui travaillent pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma, la publicité, l’édition et les salons. — (Gilbert Ganne, Comme les roses de Jéricho, Paris, Robert Laffont, 1978, p. 129).
    • Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, 1939)

Nom commun

salonnarde \sa.lo.naʁd\ féminin (pour un homme on dit : salonnard)

  1. (Péjoratif) Personne fréquentant les salons.
    • Il fallait comprendre : Hortense K. Walstein, salonnarde richissime qui dosait plus savamment ses invités que ses cocktails. Comme tous les gens qui travaillent pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma, la publicité, l’édition et les salons. — (Gilbert Ganne, Comme les roses de Jéricho, Paris, Robert Laffont, 1978, p. 129).
    • Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, 1939)

Nom commun

salonnarde \sa.lo.naʁd\ féminin (pour un homme on dit : salonnard)

  1. (Péjoratif) Personne fréquentant les salons.
    • Il fallait comprendre : Hortense K. Walstein, salonnarde richissime qui dosait plus savamment ses invités que ses cocktails. Comme tous les gens qui travaillent pour la radio, la télévision, le théâtre, le cinéma, la publicité, l’édition et les salons. — (Gilbert Ganne, Comme les roses de Jéricho, Paris, Robert Laffont, 1978, p. 129).
    • Des salonnardes charmantes, menteuses et trompeuses comme toutes les autres. — (Léon-Paul Fargue, Le Piéton de Paris, 1939)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « salonnard »

Étymologie de salonnard - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de salon avec le suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « salonnard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salonnard salonar play_arrow

Citations contenant le mot « salonnard »

  • Après la manif, la poésie se pose. Réflexion. Comment sortir des slogans ? Amplifier la lutte oui…  donner le pouvoir aux mots ? Pas simples, les protéger de la tentation salonnarde. Prolonger cette parole enragée dans les expériences de terrain, penser déplacement, s’exposer au décloisonnement et liens neufs. C’est dans ces écarts et près des bois que nous rencontrons les mots de Jean-Marie Gleize. Témoins de Tarmac, et de toute mouvance zadiste. France Culture, Jean-Marie Gleize - la politique des ronces - Ép. 1/4 - Mai mai mai…
  • Mieux vaut ne pas choisir l'heure de la sieste pour s'entretenir avec Vincent Cespedes. Prunelle jamais en place, idées en rafales, débit à la mitraillette où s'entrechoquent les noms de Rimbaud, Laozi, Bertrand Russell et le héros gore de la série Dexter, quelques gros mots aussi, ce jeune ancien prof de philo, fou de jazz et d'arts martiaux passe au laser notre époque avec jubilation, confirmant sa réputation d'""anti-salonnard" de la pensée". Après la téléréalité (I Loft You, 2001), les violences urbaines (La Cerise sur le béton, 2002) ou encore l'orthographe (Mot pour mot. Kel ortograf pour 2m1?, 2007), le voici en guerre contre une vision neuneu et conformiste du bonheur. Contagieux.  LExpress.fr, "Le bonheur est en nous, pas devant nous!" - L'Express Styles
  • Elle aurait pu se manifester plus tôt mais je suis d'accord avec elle, Matzneff n'est pas un grand écrivain. Matzneff est un salonnard, un phraseur, un beau parleur qui sait séduire son public. Je l'ai vu à une réception russe. Il était très entouré et pas que de femmes jeunes. Il parlait avec beaucoup gourmandise et de satisfaction de lui. Pour en revenir à sa littérature, ses phrases sont correctes, sujet, verbe, complément mais cela ne suffit pas à faire de vous un grand écrivain. A ce titre, on serait tous, enfin presque tous, des écrivains. L'écrivain c'est celui qui laisse une oeuvre intemporelle et qui dépasse sa petite personne. Un auteur qui ne parle pas de ses petites jouissances mais des beautés et des laideurs du monde. Un auteur comme Zola, qui n'est pas reconnu comme un grand, comme Hugo ou Tolstoï, est un auteur que j'aime beaucoup. Il a fait une oeuvre sociologique unique, peinture de son temps mais avec des mots qui sont comme la palette d'un peintre: couleurs, éclat, tonalité et des nuances infinies et improbables qui étonnent par leur inventivité créatrive... Je me souviens du Ventre de Paris, les passages où il décrit les poissons sur l'étal des poissonniers. En général, on ne s'attarde jamais devant l'étal du poissonnier. .. Quoique... depuis que le selfie existe, certains aiment se photographier avec les thons.. Sa description est un bijou, un véritable émerveillement, une littérature naturaliste. C'était tellement beau que je m'étais arrêtée de lire pour respirer de bonheur. Comment est-ce possible d'écrire ainsi, avec une telle précision faisant un pied de nez aux descriptions ennuyeuses? "... les saumons, d'argent guilloché, dont chaque écaille semble un coup de burin dans le poli du métal, les mulets, d'écailles plus fortes, de ciselures plus grossières; les grands turbots, les grandes barbues, d'un grain serré et blanc comme du lait caillé; les thons, lisses et vernis, pareils à des sacs de cuir noirâtre; les bars arrondis, ouvrant une bouche énorme, faisant songer à quelque âme trop grosse, rendue à pleine gorge, dans la stupéfaction de l'agonie... C'est vraiment à lire et c'est autre chose que les sonneries de Matzneff qui, à la piscine Deligny, matait les jeunes filles et des jeunes garçons en se demandant comment emballer l'affaire. L'Obs, Matzneff : « Pourquoi un pédophile sans talent a-t-il été publié et encensé ? », par Elisabeth Roudinesco
  • Petite satisfaction pour ses victimes. Ce monsieur salonnard, portant beau, maniéré, causant bien et jouant au grand duc nous montre un autre aspect de son visage profiteur et rapiat. La révélation qu'il était bénéficiaire d'une aide du CNL, comme économiquement faible, sera une blessure narcissique dont il se relèvera mal. Les gens qu'il rencontre, et a fréquenté, lorsqu'ils apprendront qu'il a sollicité une aide de secours, comme un SDF, dur, dur, sera la chute. C'est peut-être ça sa punition, il crânera moins dans les salons où il sera (ou pas) reçu. Peut-être même qu'on lui mettra une pièce dans la main au moment de sa sortie. Cela dit, notre système est complètement imbécile car il considère comme économiquement faible toute personne n'ayant pas de revenu mensuel mais sans s'inquiéter de savoir si son compte en banque est bien approvisionné, en fermant les yeux sur ses avoirs. Je doute fort que ce type, qui aura mangé à tous les râteliers et profité de tout, soit économiquement faible. Ses livres qui se sont bien vendu, vu la pub qui leur avait été faite, ont dû lui rapporter pas mal et si j'ai bien compris il était pigiste au Point. A 500 euros la pige, vu sa notoriété c'est à peu près ça, cela fait 2000 euros par mois. A 2.000 par mois on n'est pas économiquement faible. Il y a des retraites à moins de 1000 euros versées à des gens qui ont travaillé toute leur vie en se levant tôt. Gab, lui, rentrait tôt de ses soirées mondaines, quand les autres allaient travailler, se levait tard, quand les autres rentraient épuisés de leur travail. Je ne sais pas pour lui mais beaucoup de gens sans revenus mensuels, mais rentier et vivant bien, bénéficient du RSA qui les maintient au régime général de la Sécurité Sociale. Il n'en ont rien à foutre du RSA mais cela leur évite d'avoir à payer une assurance maladie privée très chère. Pourquoi se payer une assurance privée alors que le RSA vous en fait cadeau avec en prime quelques 400-500 euros. Pour payer son teinturier. L'Obs, Gabriel Matzneff ne touchera plus ses 6 000 euros par an d’aide publique
  • Ces comportements, consisteraient, selon ce salonnard de Général, à créer tous les facteurs à même de perturber la quiétude des algérois. C’est pourquoi, les algérois se sont retrouvés en Etat de Siège dès le 17 septembre 2019. La police, la Gendarmerie et l’armée de ce pays ont dressé des barrages sur tous les chemins menant à Alger et gare aux contrevenants, la sanction sera exemplaire. , Le superman algérien bientôt éjecté par ses pairs militaires | maliweb.net
  • Les "bonnes âmes" qui pleurnichent à tout bout de champ sur le recul de la démocratie ne veulent surtout pas voir que leurs pratiques médiatiques d'empalmage, de mensonge et de propagande de gauche en sont largement responsables. L'"odieuxvisuel" public est en effet gorgé de gauchisme de salon soigneusement inculqué dans les écoles de journalisme qui sont aujourd'hui devenues des camps d'embrigadement. La Direction des chaines publiques est à cet égard un modèle du genre, où le mépris des spectateurs va de pair avec une idéologie progressiste qui donne envie de vomir à la majorité des citoyens, celle précisément qui rejette à 66% aujourd'hui le macronisme hors sol. La caste de barons gauchisants teinté de Pol-potisme salonnard qui œuvre à la rééducation des Français, prépare avec l'aveuglement des totalitaire, sa propre annihilation. Souhaitons pour la sérénité de la France, que cela ne se fasse pas un jour dans le sang, car le Peuple exaspéré prend volontiers les raccourcis rendus à ses yeux indispensables par une trop longue attente. Valeurs actuelles, [Edito] Goldnadel - Et si on supprimait la redevance audiovisuelle ? | Valeurs actuelles

Traductions du mot « salonnard »

Langue Traduction
Corse salunardu
Basque salonnard
Japonais サロンナード
Russe salonnard
Portugais salão de beleza
Arabe صالون
Chinois 桑纳尔
Allemand salonnard
Italien salonnard
Espagnol salonnard
Anglais salonnard
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires