La langue française

Salazarisme

Sommaire

  • Définitions du mot salazarisme
  • Étymologie de « salazarisme »
  • Phonétique de « salazarisme »
  • Citations contenant le mot « salazarisme »
  • Traductions du mot « salazarisme »

Définitions du mot « salazarisme »

Wiktionnaire

Nom commun

salazarisme \Prononciation ?\ masculin

  1. (Économie) Principe de gouvernement autoritaire où le pouvoir exécutif (le Conseil des ministres) a toute autorité sur le pouvoir législatif (le parlement et la chambre corporative).
    • Des institutions fortes au service d'une opinion suiviste? C'est la conviction d’Eugénio Fonseca: « Nous sommes un peuple résigné, avec une société civile sous-développée et un déficit de débats publics. Comme si nous étions pas totalement guéris du salazarisme […] — (Yves Cornu, « Portugal, l’anti-grèce », Le Point n°2241-20 août 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « salazarisme »

En référence à Antonio de Oliveira Salazar, président du Portugal et son régime politique l'Estado Novo (créé en 1926).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « salazarisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salazarisme salazarism

Citations contenant le mot « salazarisme »

  • Un des points essentiels avancés en filigrane dans l’ouvrage de F. Rosas, présent explicitement dans son titre en français, est la nature fasciste du salazarisme. Le régime portugais ne fait pas partie des régimes autoritaires au sens défini par Juan Linz soit « des systèmes politiques au « pluralisme limité », politiquement non responsables, sans idéologie élaborée et directrice mais pourvus de mentalités spécifiques, sans mobilisation politique extensive ou intensive – excepté à certaines étapes de leur développement – et dans lesquels un leader ou, occasionnellement, un petit groupe exerce le pouvoir à l’intérieur de limites formellement mal définies mais, en fait, plutôt prévisibles » [4]. Le Portugal est pour lui un régime fasciste, même s’il se garde d’en donner une définition [5]. Le débat sur la nature du régime a profondément divisé la communauté scientifique portugaise. Ainsi, l’autoritarisme serait moins violent, moins structuré, que le fascisme. Fernando Rosas fait partie, avec entre autres Luís Reis Torgal et Manuel Loff, des historiens portugais [6] qui considèrent que le régime portugais fut un régime fasciste, proche des autres dictatures d’extrême droite. Parmi ces historiens, comme on l’a vu, dans la caractérisation du régime mis en place par Salazar, F. Rosas parle même pour la période précédant la Seconde Guerre mondiale de projet totalitaire, qui serait incarné par le cinquième pilier qu’il identifie, celui de l’homme nouveau. Une autre partie de l’historiographie, influencée par les travaux anglo-saxons, a tendance à percevoir le régime portugais comme un régime autoritaire au sens strict : on peut faire référence à António Costa Pinto, Filipe Ribeiro de Menezes ou bien pour la France à Yves Léonard [7]. , Le Portugal au temps de Salazar - La Vie des idées
  • Célébrer Salazar en France ? Projet original et des plus hétérodoxes auquel se sont attelés Olivier Dard et sa consœur Ana Isabel Sardinha-Desvignes, tous deux historiens et, respectivement, enseignants à Paris-Sorbonne et à la Sorbonne Nouvelle, à travers un ouvrage consacré au salazarisme français de 1930 à 1974, qui fera date dans une historiographie aussi indigente que méconnue. Eurolibertés, Le salazarisme ou l’inspiration d’une voie politique pour demain ? - Eurolibertés
  • Sur Facebook et WhatsApp les appels aux blocages se multiplient. En s’intéressant à leurs instigateurs, les journaux portugais relèvent que plusieurs d’entre eux diffusent des messages xénophobes et se montrent nostalgiques du salazarisme. Courrier international, Portugal. Noyautés par l’extrême droite, les “gilets jaunes” appellent au blocage
  • À Santa Comba Dão, le maire socialiste qui se sait sous un feu croisé de critiques se défend de vouloir créer un musée à la gloire de l’ancien dictateur. Il s’agit, toujours selon l’édile, d’élaborer un projet culturel inscrit dans un réseau de centres d’interprétations de l’histoire et de la mémoire politique de la 1ère république portugaise, mais surtout de l’État nouveau : ce régime politique autoritaire, autocrate et corporatiste appelé aussi salazarisme a été en place sans interruption de 1933 à 1974. RFI, Portugal: un projet de musée sur la dictature de Salazar fait polémique - Bonjour l'Europe
  • Il est intéressant de noter que ce pays qui, rappelons-le, a été dirigé par l’extrême droite durant l’Estado Novo, est gouverné sans discontinuer depuis 1974 par des partis dits traditionnels (à savoir de centre gauche ou de centre droit). Quelques formations d’extrême droite ont bien essayé d’émerger en se présentant comme des nostalgiques du « salazarisme », mais leurs scores électoraux ont toujours été insignifiants. The Conversation, Portugal : le pays qui dit « não » à l’extrême droite
  • Idéalement, une véritable communauté politique s’articule à l’idée de bien commun. Que l’on prenne garde toutefois à une forme illusoire de constructivisme qui prétendrait réaliser « le thomisme dans un seul pays » (une sorte de néo-salazarisme). Enfin, s’élever à la hauteur des défis de l’époque impose le sens de l’universel, voire l’idée d’« État universel ». Non pas comme réalité accomplie ou projet politique concret mais comme idée régulatrice. Tel était le sens qu’Ernst Jünger donnait à ce concept (21). En d’autres termes, le niveau des enjeux, leur caractère existentiel et l’échelon mondial requièrent une forme de cosmopolitique. Tout cela ne fait pas un programme politique mais il serait enfantin de croire qu’il existe une boîte à outils dans laquelle puiser. En revanche, la figure du Katechon s’impose à l’esprit (22). Ainsi le Nouveau Testament désigne-t-il l’homme ou la force qui, par son action et son exemple moral, parviendra à conjurer le désastre. Sans base métaphysique solide, nous ne pourrons faire face à notre destin ou, selon une formule orientale, « chevaucher le tigre ». Causeur, Un monde affolé qui bascule dans l’inconnu - Causeur
  • Avec ses 33 années (!!!) de transition vers l’institutionnalisation de la démocratie répresentative et plus de 30 milliards de US$ dollars dépensés au nom d’Haïti par l’Internationale, Haïti bat – et de  loin – tout les records mondiaux en la matière et devient l’incontestable championne de l’échec. Et pourtant, elle a rencontré des compétiteurs de grand acabit qui ont sût faire la transition de la dictature vers la démocratie : la pléthore des régimes militaires latinoaméricains, le franquisme, le salazarisme, les colonels grecs, le communisme du l’Est européen et y on passe. Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - L’énigme haïtienne
  • Le rigorisme moral exigé dans les rapports amoureux rejoint étrangement la pureté idéalisante de la pensée politique affichée. Les promesses électorales des partis extrêmes fixent toujours la barre très haut. Mais ils ne réalisent jamais leurs promesses. Elles échouent lamentablement et conduisent les sociétés humaines au désastre : pauvreté, dictature, guerre. Toute l’histoire du XXe siècle le prouve (communisme, fascisme, nazisme, franquisme, salazarisme) et celle du XXIe le confirme (Venezuela, Corée du Nord). Contrepoints, Les leçons de morale aux politiciens | Contrepoints
  • Sans perdre de temps non plus, Mário Soares sera le chef d’orchestre de la décolonisation en Afrique, très amère et difficile (il faut rapatrier près d’un million de Portugais vers la mère patrie), mais qui se réalisera sans drames inutiles. En 1978, après seulement deux ans au pouvoir, il se fâche avec ses «ennemis» communistes, dont la présence est importante, et doit renoncer à sa fonction. Mais il ne cessera d’occuper par la suite les avant-postes, chef de l’opposition socialiste de façon ininterrompue jusqu’à son retour aux manettes, entre 1983 et 1985. Au grand dam des communistes et des nostalgiques du salazarisme (le dictateur avait fait du Portugal un pays au splendide isolement, à la façon albanaise), il signe alors l’adhésion de la nation ibérique à la CEE, l’Union européenne de l’époque. Très populaire, il sera élu Président de la République de 1986 à 1996 plébiscité par 70% des suffrages au scrutin de 1991 ! Libération.fr, Mort de l'ancien président Mário Soares, «père sentimental» du Portugal - Libération
  • D’ailleurs, fascisme, hitlérisme, salazarisme, stalinisme, maoïsme, nous en avons fini aujourd’hui avec ces grandes perversions du XXème siècle, n’est-ce pas… Nous sommes tous démocrates… Big Brother, c’est de l’histoire ancienne… Causeur, Les nouveaux fachos - Causeur
  • Aristides de Sousa Mendes a été nommé consul général du Portugal à Bordeaux en 1938. Ses bureaux sont situés au 14, quai Louis XVIII. En cette année 1940, ce catholique, âgé de 55 ans, père de 14 enfants, qui n’a pas caché sa crainte du nazisme et du salazarisme, voit déferler… SudOuest.fr, Juin 1940 à Bordeaux : sauvés par Sousa Mendes
  • Ils sont, comme l’ont été les gouvernements qui les ont précédés, toutes tendances confondues, sous la pression de «l’Etat profond espagnol» où l’appareil judiciaire joue un rôle essentiel. Il y a quarante ans, la péninsule ibérique subissait deux dictatures de sinistre mémoire, le franquisme et le salazarisme. Si le Portugal a su se libérer totalement de ce passé, tel n’est pas le cas de l’Espagne où l’héritage de la période franquiste reste très fort, comme nous pouvons le constater, par nous-mêmes, sur les bancs les plus à droite de notre Parlement européen. Libération.fr, Catalogne : solidarité avec les élus emprisonnés - Libération
  • Le salazarisme (1926-1974) était-il fasciste? Bien peu. Il s’agissait d’une dictature ultra-conservatrice, corporatiste. Sans parti de masse exalté et conquérant. Le Temps, Qui est fasciste? - Le Temps
  • Cette année marquait en fait, sans que nous en ayons conscience à ce moment-là, un tournant dans la situation économique, sociale et politique. Économiquement, on était à la fin des Trente Glorieuses et l’enchaînement des « crises » allait nous ramener à la réalité : celles-ci sont le fonctionnement normal du capitalisme. Au niveau de la planète, la situation était pleine de contradictions. L’impérialisme américain continuait de massacrer au Vietnam, tout en accentuant sa mainmise sur l’Amérique latine notamment avec les dictatures du Brésil et du Chili. En Europe, les colonels étaient au pouvoir en Grèce, la dictature franquiste n’en finissait pas de mourir et de tuer, mais au Portugal la Révolution des œillets avait mis fin, avec l’appui d’une partie de l’armée, au sanglant salazarisme. En Italie, aux mobilisations de 1968-69 succédaient les « années de plomb » au cours desquelles CIA, services secrets, armée, droite et extrême droite multipliaient les provocations et  attentats dans le cadre de la « stratégie de la tension ». D’un bout à l’autre de la planète, révoltes et rebellions se multipliaient : Paris, Rome, Berlin, Prague, Mexico, Berkeley, Saigon, Lisbonne et bien d’autres lieux où, de nouveau, « tout paraissait possible ». , Années 1970, l’actualité de l’antimilitarisme | NPA
  • Lisbonne, le 25 avril 1974… la colonne blindée conduite par le capitaine Salgueiro Maia force le président du Conseil, Marcelo Caetano, à se rendre. Emmenée par de jeunes officiers, l'armée veut mettre fin aux guerres coloniales et faire souffler un vent de liberté. C'est la chute de quarante-huit ans de dictature et surtout la fin de quarante-deux ans de «salazarisme» au Portugal. Une femme met un œillet rouge au canon d'un fusil d'assaut. Dans les rues de la capitale chaque soldat a bientôt le sien. Coup d'état pour la paix, pratiquement sans sang versé… La Révolution des Oeillets et ses «capitaines d'avril» entrent dans la légende. Car – fait unique – ces militaires installeront la démocratie et rendront le pouvoir aux civils tandis que les Portugais libérés obtiendront des avancées sociales sans précédent. ladepeche.fr, Portugal. L'anniversaire gâché de la Révolution des œillets ? - ladepeche.fr
  • Cette époque fut aussi celle de la lecture assidue de textes théoriques: Marx, Lénine, Hegel. Avec le recul, on porte un regard effaré sur les méthodes pratiquées dans les hôpitaux psychiatriques d’il y a cinquante ans: patients attachés, électrochocs, lobotomie. Deux intervenants mettent donc en avant le mouvement de l’antipsychiatrie. La question de la violence et de la lutte armée s’est posée : un étudiant en médecine n’a-t-il pas choisi un stage en chirurgie pour pouvoir mieux soigner les blessés du combat révolutionnaire? La dimension internationale est bien sûr toujours présente dans ces témoignages: lutte contre le franquisme et son avatar portugais le salazarisme, contre le régime des colonels grecs, contre la guerre du Vietnam. L’ouvrage s’ouvre sur l’étranger, grâce à la présence à Genève de deux jeunes femmes d’origine étasunienne et polonaise et un participant parisien aux manifs, ce qui resitue Mai 68 dans sa dimension internationale. Le volet culturelo-politique n’est pas absent non plus, notamment à travers le théâtre: des soirées consacrées à Bertolt Brecht en 1964, puis en 1968 une pièce de Peter Weiss s’attaquant directement à Salazar, et qui provoqua l’ire de l’ambassadeur portugais ! Gauchebdo, Quand les militant-e-s revisitent leur Mai 68 - Gauchebdo
  • « Fadiste de gauche », le chanteur lisboète est né en 1939, à une époque où le fado n'était pas le symbole d'un Portugal rétrograde et conservateur (les opposants au régime salazariste dénonçaient les trois « f », fado, football et Fatima), A la fin des années 1930, au contraire, l'Estado Novo impose sa censure aux chanteurs populaires, les fadistes en particulier, qui s'étaient ancrés dans le mouvement ouvrier du port de Lisbonne. En 1939, Amalia Rodrigues faisait ses débuts dans un bar à fado, O Retiro da Severa. Elle devint la voix du Portugal, fut injustement assimilée au salazarisme, qui s'en servit sans l'aimer, « parce que le salazarisme au fond détestait le fado », dit Carlos do Camo. Le Monde.fr, Lisbonne célèbre les 50 ans de fado de Carlos do Carmo
  • Après une gestion rude sous le salazarisme, les îles de Sao Tomé et de principe devinrent une province portugaise d’outre-mer à partir de 1933. L’archipel accède à l’indépendance le 12 Juillet 1975 avec comme premier président Manuel PINTO da Costa qui, après avoir établi un régime de parti unique marxiste, instaura le multi partisme à partir de 1990 qui déboucha aux premières élections démocratiques en 1991 , LA VILLE DE SAO TOME, la capitale surnommée "L'île chocolat'' - Médiaterre
  • Justement, c'est bien le problème que rencontre actuellement Lisbonne et les autres villes importantes du Portugal : il faut maintenant enrichir les propriétaires. 50 ans de salazarisme pendant lesquels les loyers ont été abusivement encadrés et sous-évalués ont entraîné une dégradation importantes du patrimoine immobilier. Il suffit de déambuler dans les rues du centre de Lisbonne ou de Porto pour le constater de visu : édifices historiques murés et tagués, façades dégradées derrière lesquelles, souvent, tout est à refaire. Souvent, les propriétaires ont baissé les bras, faute de moyens financiers et à cause des loyers qui restent encore trop bas. Les politiques d'incitation menées par le gouvernement portugais auprès des investisseurs étrangers à porté ses fruits et de nombreux immeubles sont maintenant rachetés et rénovés, mais les frais sont importants, alors pour pouvoir éponger l'ardoise, les propriétaires ont naturellement tendance à se tourner vers ce qui est actuellement le plus rentable : le tourisme. On construit donc des hôtels, ou des appartements qu'on loue aux touristes par AirBNB ou autres parce que ça rapporte plus que des baux longs et qu'on peut plus facilement récupérer le logement en cas de besoins personnels. C'est peut-être malheureux de devoir en passer par là, mais quand on a investi des sommes à 6 chiffres dans l'achat et la rénovation d'un immeuble en état déplorable, on n'a pas tellement d'autres choix... Le Figaro, Un quartier typique de Lisbonne menacé par l’excès de touristes
  • Dans des sociétés aussi paralysées que la nôtre, la seule intervention de l’armée qui vaille eut été celle qui mît un terme à ses propres turpitudes. On voit mal l’avènement d’une révolution des œillets, qui a dissous le salazarisme au Portugal, advenir dans l’armée algérienne. Alors on tourne en boucle. Chronik, Algérie, l’épreuve de Vérité (par Saïd Sadi) – Chronik
  • C’est la gauche des années 20 et 30 qui, sous le choc du fascisme italien, rassembla sous l’appellation de «fascisme» tous les régimes qui couvraient le spectre de la droite radicale, du national-catholicisme d’un Salazar au nazisme, en passant par Horthy en Hongrie ou Vichy en France. Etait «fasciste» tout ce qui était hostile à la classe ouvrière et à l’internationalisme, tout ce qui relevait de la réaction d’une «bourgeoisie» aux abois face aux «masses» et à la crise du libéralisme. Après 1945, on confond le «fascisme» et ses avatars encore vivaces, comme le salazarisme au Portugal, le franquisme en Espagne, les colonels grecs ou les dictatures latino-américaines, avec le nazisme. Or les projets et les régimes sont différents : les nationaux-catholicismes (Franco, Salazar, Pétain…) ne sont pas impérialistes, contrairement au fascisme italien. Ce dernier n’est en outre pas obsédé de biologie. Le nazisme est irréductible à une terminologie globalisante : les fascismes. Libération.fr, Johann Chapoutot : «L’histoire du nazisme peut nous libérer du fatalisme» - Libération
  • En révélant les secrets petits et grands du Líder Máximo, c’est aussi un pan de l’histoire de Cuba qu’il dévoile. Et notamment l’intervention militaire cubaine en Angola. Tout commence en 1974 avec la « révolution des oeillets » au Portugal. Au pouvoir depuis les années 1930, le salazarisme s’effondre, le nouveau régime décide d’abandonner les colonies. JeuneAfrique.com, Cuba : petits secrets et grands mystères de Fidel Castro – Jeune Afrique
  • Une contradiction de plus en plus visible va surgir entre le développement économique, social, la «modernisation» de la société et les formes de domination politique bourgeoise. Ceci éclatait avec force à propos des dictatures héritées de l’avant-guerre: le franquisme (Espagne) et le salazarisme (Portugal). Le coup d’Etat des colonels grecs en 1967 renforça considérablement la sensibilité de larges couches de la jeunesse à la bataille antidictatoriale et démocratique. De plus, les colonels Papadopoulos et Patakos apparaissent comme des élèves des écoles de guerre psychologique de l’OTAN, ce qui donnait à ce coup d’Etat une saveur particulière. , Aux origines de 1968 (1) | A l'encontre
  • Le mouvement semble aussi s'être métastasé au Portugal où les gilets jaunes locaux projettent de "bloquer le Portugal ce 21 décembre". L'évènement facebook compte déjà 14000 participants et 46000 intéressés. Or, les journaux portugais ont révélé que ce mouvement social est clairement noyauté par l'extrême-droite dont les membres les plus virulents se disent nostalgiques du salazarisme : une dictature national-catholique sous le joug de laquelle le Portugal a souffert entre 1929 et 1973. Plusieurs leaders du mouvement ont ainsi posté des contenus xénophobes et révisionnistes sur les réseaux sociaux. AgoraVox, Gilets Jaunes et extrême-droite : liaisons dangereuses - AgoraVox le média citoyen
  • Cà serait encore mieux si nous avions un bon gouvernement de Doite, un salazarisme modernisé ou les jojos casseraient tranquillement des cailloux au bagne et où le Karim nettoieraient les millions de tags que ses congénères nous ont légués. Les 4 Vérités Hebdo - La publication anti bourrage de crâne, C’était mieux avant ! - Les 4 Vérités Hebdo - La publication anti bourrage de crâne
  • Cette doctrine de Raoul Follereau, que nous n’hésitons pas à qualifier d'extrême droite nationale-catholique, l’amena à consacrer toute la période 1926 – 1939 à la promotion d'un projet nationaliste aux forts relents fascistoïdes. Et c’est donc en toute logique que Raoul Follereau soutint ou adhéra à la plupart des mouvements dits nationaux d’Europe et d’Amérique du sud de l’époque : activisme intensif au profit du régime fasciste italien et du franquisme espagnol, convergences avec le salazarisme portugais et l’austro-fascisme de l’autrichien Dolfuss, participation au Comitati d’Azione per l’Universalita di Roma dite Internationale fasciste et bien d’autres encore. AgoraVox, Béatification de Raoul Follereau : Lettre ouverte aux évêques de France - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « salazarisme »

Langue Traduction
Anglais salazarism
Espagnol salazarismo
Italien salazarismo
Allemand salazarismus
Chinois 萨拉萨尔主义
Arabe salazarism
Portugais salazarismo
Russe salazarism
Japonais サラザリズム
Basque salazarism
Corse salazarisimu
Source : Google Translate API
Partager