La langue française

Russo-canadien

Sommaire

  • Phonétique de « russo-canadien »
  • Citations contenant le mot « russo-canadien »
  • Images d'illustration du mot « russo-canadien »
  • Traductions du mot « russo-canadien »

Phonétique du mot « russo-canadien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
russo-canadien rysɔkanadjɛ̃

Citations contenant le mot « russo-canadien »

  • « L’espace de la blockchain arrive à un point où il y a un plafond en vue », a déclaré le 8 septembre à l’agence Bloomberg le programmeur russo-canadien de 24 ans, qui a depuis cherché à atténuer ses propos.  , L'ether, une cryptomonnaie victime du succès de sa blockchain | LesAffaires.com
  • Ethereum est un protocole blockchain imaginé par Vitalik Buterin, un développeur russo-canadien. La blockchain est une technologie qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle. Lancé en 2015, Ethereum, deuxième blockchain en termes de valorisation après Bitcoin, permet de développer des applications décentralisées, appelées Dapps. Elle est différente de Bitcoin, qui est uniquement focalisé sur le paiement de pair à pair. Des dizaines de milliers de développeurs construisent des applications sur Ethereum pour les secteurs de la finance, le divertissement, le cloud ou encore l'immobilier. La communauté de développeurs de la blockchain Ethereum est d'ailleurs l'une des plus grandes et actives au monde. L'autre particularité d'Ethereum est la possibilité de créer des smart contract, des contrats qui s'exécutent automatiquement sur le réseau suite à des conditions prédéfinies. Illustrons cela avec un cas concret : si un avion a au moins 1 heure de retard, la compagnie aérienne remboursera automatiquement 20% du billet d'avion grâce à un smart contract.   , Ethereum : définition, cours, wallet, comment en acheter…
  • Le documentaire met en lumière un énorme projet russo-canadien visant à construire une mine d’or à ciel ouvert. Ce projet, dont fait partie la Canadienne Columbus Gold, utiliserait notamment du cyanure, un poison pour l’homme, pour extraire l’or. Un projet inadmissible pour les populations autochtones de la Guyane. Le Quotidien, L’aigle et le condor: une rencontre historique | Actualités | Le Quotidien - Chicoutimi
  • Vaste projet d’exploitation minière situé en partie dans la forêt équatoriale, au sud Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane, le projet suscite une levée de boucliers depuis sa présentation. Porté par un consortium russo-canadien, les entreprises Nordgold et Colombus Gold, il devrait créer 750 emplois directs, dans un territoire où le taux de chômage s’élevait à 19 % en 2018, d'après l’Insee. , Où en est le projet de la Montagne d’or, qu’Emmanuel Macron dit « arrêté » ?
  • Le gouvernement français devait présenter un avis favorable au prolongement de la concession du projet minier controversé de la Montagne d'or, détenu par le consortium russo-canadien Nordgold/Columbus Gold, en Guyane. Or, il est revenu sur sa décision. Radio-Canada.ca, La France recule sur un mégaprojet minier situé en territoire autochtone en Guyane | Radio-Canada.ca
  • Un dossier délicat et confus. Voilà comment l’on pourrait résumer la situation de « Montagne d’or » aujourd’hui, ce vaste projet de mine industrielle porté par un consortium russo-canadien, à l’ouest de la Guyane. Tandis que ses promoteurs y voient l’opportunité d’assécher une partie de l’orpaillage illégal qui éreinte le département, ses opposants contestent l’argument et dénoncent, au contraire, la perspective d’une pollution supplémentaire. Ces derniers mois, Montagne d’or est devenu l’un des casse-tête environnementaux du gouvernement. La Croix, Le délicat dossier de « Montagne d’Or »
  • Ce projet ressemble au mégaprojet minier russo-canadien de la Montagne d’or, pour lequel la France a finalement fait marche arrière en octobre 2019. C’est avec ce projet que Mawalum Amandine a eu un éveil tardif quant à la cause autochtone. Radio-Canada.ca, Autochtones de Guyane : stigmatisation et pillage des ressources naturelles | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • L’Orchestre de la francophonie présente en ce début de juin 2020 son plus récent enregistrement réalisé à la fin de l’académie 2019. Capté à l’Oscar Peterson Concert Hall de Montréal entre le 5 et le 8 août 2019, l’album d’oeuvres orchestrales d’Airat Ichmouratov ne manque pas de remplir de fierté Jean-Philippe Tremblay. Et pour cause, le compositeur russo-canadien s’avère être un ancien participant de l’Orchestre de la francophonie. Depuis, la musique du compositeur russo-canadien, Airat Ichmouratov a été jouée par un large éventail d’ensembles et de musiciens dans les pays du monde entier. Ces œuvres ont en commun un penchant pour la vivacité des couleurs orchestrales, un sens dramatique de la forme et un attachement résolu à la tonalité en tant que langage musical de notre temps. C’est le moment d’acheter local : chandos.net, Apple music, Presto Classical, Amazon Music, AllMusic, Spotify. Le Lien MULTIMÉDIA :: le portail des professionnels du numérique au Québec, L'Orchestre de la francophonie propose un volet numérique pour sa 20e saison - Le Lien MULTIMÉDIA :: le portail des professionnels du numérique au Québec
  • Le projet est porté par la Compagnie minière Montagne d’or, un consortium russo-canadien (Nordgold et Colombus Gold). La concession minière s’étend sur une surface de 15,24 km2 et se situe dans la forêt amazonienne, en bordure d’une réserve biologique. La fosse sera grande comme 32 Stades de France et on pourrait y introduire l’équivalent de la Tour Eiffel. Il s’agirait du plus gros projet aurifère de France. Les retombées financières sont estimées à 3 milliards d’euros.   , Pour ou contre le projet Montagne d’or en Guyane ? Cinq éléments à connaître pour se décider
  • « Montagne d’or » : c’est le nom d’un gigantesque projet de mine industrielle à ciel ouvert dans l’ouest de la Guyane Française. Porté par un consortium russo-canadien, ses partisans y voient une manière de mettre fin à l’orpaillage illégal, et ses opposants dénoncent la pollution supplémentaire que pourrait générer la mine. En mai dernier, Emmanuel Macron lui-même, estimait que ce projet, situé au cœur de la forêt amazonienne, n'était en l’état « pas compatible avec une ambition écologique ». Si à ce jour rien n’a encore été tranché, l’émoi que suscite Montagne d’or est bien le symbole que l’industrie aurifère est en pleine mutation.Une mutation nécessaire pour protéger les 15 millions de mineurs qui travaillent dans une cinquantaine de pays, souvent parmi les plus pauvres, dans des conditions dangereuses et extrêmement précaires. Une nécessité également pour l'environnement : les rejets de mercure et autres substances toxiques dans les sols et les eaux, ainsi que la déforestation massive sont quelques-unes des conséquences de l’industrie aurifère. En 2004, l’ONG "Alliance pour une Mine Responsable" (ARM) a ainsi créé Fairmined. Ce label « atteste de la provenance d’or produit par des mines autonomes, responsables, artisanales et à petite échelle », explique l’organisation. FashionNetwork.com, Le secteur du bijou se questionne sur une fabrication écoresponsable - Actualité : industrie (#1178539)
  • Claires à ce point-là ? Pour accomplir son projet industriel, le consortium russo-canadien Nordgold-Columbus Gold a demandé en 2018 le renouvellement pour vingt-cinq ans de sa concession d'exploration minière dans cette zone située en pleine forêt équatoriale. L'entreprise le confirme sur son site et n'entend pas lâcher prise, malgré les annonces de l'exécutif. Le 23 mai, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, faisait pourtant déjà savoir que le projet Montagne d'or était "incompatible" avec les exigences environnementales du gouvernement. Franceinfo, Le gouvernement a-t-il vraiment dit non au projet minier Montagne d'or en Guyane ?
  • Michael Lambert : Le réchauffement climatique va entrainer un traffic maritime croissant dans cette partie du monde avec des revendictaions économique de la part des principaux protagonistes que sont la Russie, le Canada et les États-Unis (Alaska), et il semble dès lors pertinent d'envisager une modification des dynamiques russo-canadienne et russo-américaine en vue de sécuriser les routes de l’Arctic. Atlantico.fr, Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique | Atlantico.fr
  • Montagne d’Or, porté par un consortium russo-canadien, Nordgold-Columbus Gold, est le plus grand projet d’extraction d’or primaire jamais proposé en France. D’une superficie de 8 km2, il prévoit notamment une fosse de 100 hectares, pour une exploitation sur 12 ans de 6,7 tonnes d’or par an, au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, en forêt équatoriale, via un procédé de récupération de l’or par cyanuration en circuit fermé. , «Montagne d’or» en Guyane: Jugé «incompatible» avec l'environnement, le gouvernement abandonne le projet
  • Le projet industriel d’extraction aurifère est porté par la compagnie Montagne d’Or, un consortium russo-canadien, qui n’a pas encore demandé de permis d’exploitation. Ses opposants dénoncent la déforestation et les millions de tonnes de déchets générés, boues issues du processus de recueil de l’or par le cyanure. , Le projet de Montagne d'Or «ne se fera pas», réaffirme Brune Poirson
  • Montagne d'Or, porté par un consortium russo-canadien, Nordgold-Columbus Gold, prévoyait une exploitation minière de 8 km2 à ciel ouvert, au sud de Saint-Laurent-du-Maroni, en forêt équatoriale, via un procédé de récupération de l'or par cyanuration en circuit fermé. La Croix, Malgré son abandon, la Montagne d'Or toujours sujet de discorde en Guyane
  • Mesurant 6 mètres pour un poids de 4,8 tonnes, ce dernier, issu d’un partenariat russo-canadien, peut transporter jusqu’à 12 personnes. Il est également renforcé par « un châssis 8×8, un moteur diesel Iveco F1C de 176 chevaux et une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports. La suspension, de son côté, est entièrement indépendante ». Le Monde arabe, Abou Dabi se dote d'une flotte singulière de véhicules tout-terrain russes
  • Le projet porté par un consortium russo-canadien pourrait créer 3 700 emplois en Guyane mais provoquer un désastre écologique dans la forêt amazonienne. France Inter, Il y aura-t-il une gigantesque mine d'or à ciel ouvert en Guyane ?
  • Avec un taux de chômage plus de deux fois supérieur à celui de la métropole, la Guyane aurait en effet bien besoin d’une entreprise pourvoyeuse d’emplois. C’est d’ailleurs ce que met en avant le consortium russo-canadien qui porte ce projet. Il promet 750 emplois directs, 3 000 emplois indirects, et 300 millions d’euros pour les finances publiques. L'Opinion, Montagne d'Or: Emmanuel Macron révise sa position sur le projet controversé – Politique | L'Opinion
  • L’Ethereum a été créée en 2015 par le russo-canadien Vitalik Buterin. Cette monnaie numérique est très populaire et elle a franchi rapidement les différentes étapes pour devenir une référence mondiale depuis sa création. VL Média , Les 4 cryptomonnaies à acheter en 2020 | VL Média
  • Les relations sont glaciales entre les deux pays depuis la crise de la Crimée, en 2014. « Ça ressemble drôlement à la Guerre froide, se désole l’ex-ambassadrice Marie Bernard-Meunier. C’est un recul que personne n’avait prévu. C’est absolument sidérant. » L’ex-ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion avait tenté un rapprochement avec Moscou. Une démarche abandonnée par sa successeure Chrystia Freeland. D’origine ukrainienne, Mme Freeland est d’ailleurs interdite de séjour en Russie. Les relations russo-canadiennes pourraient se détériorer davantage alors qu’Ottawa craint de l’ingérence étrangère — possiblement russe — dans ses élections d’octobre prochain.  Le Journal de Montréal, Les maladresses de Justin Trudeau ont isolé le Canada | JDM
  • Les femmes sont aussi mobilisées pour dénoncer les répercussions environnementales des activités d’exploration et d’exploitation de sociétés minières sur les territoires autochtones en Amérique latine. «Amandine Galima, porte-parole de Jeunesse autochtone Guyane, sera présente au colloque pour parler du mouvement d’opposition dans son pays au projet minier La Montagne d’or, mené par le consortium russo-canadien Nordgold/Columbus Gold, indique Ludivine Tomasso. Le consortium prévoit ouvrir un immense chantier en plein cœur de la forêt amazonienne, menaçant la vie animale et végétale.»   Réseau de l'Université du Québec, Colloque sur les femmes autochtones | Réseau de l'Université du Québec
  • Confrontée à des difficultés sociales majeures révélées par le mouvement du printemps 2017, la Guyane s’apprête à débattre d’un grand projet minier porté par un consortium russo-canadien, et soutenu par de nombreux élus locaux, de même que par le président Emmanuel Macron. Misant sur un modèle de développement aux conséquences environnementales bien connues, et aux retombées économiques fortement contestées, le projet suscite une forte opposition, notamment représentée par le collectif « Or de question », qui regroupe une centaine d’organisations. Observatoire des multinationales, Projet de la Montagne d’or : la Guyane résistera-t-elle aux sirènes de l’industrie minière ? - Observatoire des multinationales
  • Ce projet d'exploitation minière à ciel ouvert, porté par un consortium russo-canadien, Nordgold-Columbus Gold, prévoit l'exploitation d'une mine, à partir de 2022, au sud de la ville de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale, et permettrait la création de 750 emplois directs, dont au moins 90% d'emploi local, et 3.000 emplois indirects, selon ses promoteurs. Geo.fr, Difficile débat autour du projet aurifère Montagne d'or en Guyane - Geo.fr
  • Avant le départ du président de la République en Guyane le 26 octobre, Nicolas Hulot avait longuement insisté auprès d’Emmanuel Macron sur les menaces pour l’environnement d’un gigantesque projet minier au cœur de la forêt amazonienne, baptisé « Montagne d’or ». Porté par un consortium russo-canadien, ce projet très controversé menace directement deux réserves biologiques exceptionnelles. Les défenseurs de l’environnement et les associations locales demandent son arrêt immédiat. Le Monde.fr, Macron soutient la controversée « Montagne d’or »
  • Tribune. En plein cœur de la forêt guyanaise, loti entre deux réserves biologiques intégrales (RBI Lucifer et Dékou-Dékou), se prépare actuellement le plus grand projet minier que la France ait jamais connu, un projet porté par la Compagnie minière Montagne d’or (CMO, consortium russo-canadien : 55,01 % Nordgold et à 44,99 % Columbus Gold Corporation). Le Monde.fr, « Montagne d’or » en Guyane : « Un projet minier destructeur qui ne rapportera quasiment rien »
  • Problème, la directrice du club londonien, Marina Granovskaia, ne serait pas du tout de cet avis. La dirigeante russo-canadienne, qui avait poussé pour son arrivée, souhaiterait laisser du temps au joueur de 25 ans et éviter une catastrophe financière. Mais selon l’Express, Lampard aurait déjà réfléchi au nom de son successeur. L’ex-milieu de terrain souhaiterait de préférence un portier anglais pour le remplacer, et aurait des vues sur l’international Nick Pope (27 ans), qui évolue actuellement à Burnley. L’Espagnol Vincente Guaita, performant avec Crystal Palace, serait également un profil étudié, même si son âge (33 ans) n’en ferait pas une option sur le long terme. beIN SPORTS France, Frank Lampard et la direction de Chelsea s'opposent sur le cas Kepa Arrizabalaga
  • Fin octobre, le groupe avait indiqué, en se fondant sur la société de conseil UxC, détenir une part de marché en 2017 de 19,4% dans la production mondiale d'uranium, devant le français Orano (ex-Areva), le canadien Cameco et le russo-canadien Uranium One. , Le numéro un mondial de l'uranium, Kazatomprom entre en Bourse à Londres | Zone bourse
  • Mgr Emmanuel Lafont, évêque de Cayenne a adressé le 28 mai 2018, au lendemain de la fête de la Trinité, aux catholiques ainsi qu’aux personnes de bonne volonté de Guyane une lettre pastorale sur la protection de la création. Alors qu’un important projet minier intitulé « montagne d’or » est au cœur de tous les débats en Guyane, l’évêque de Cayenne tient à rappeler l’urgence de sauvegarder la création. Certes, admet-il, le consortium russo-canadien promoteurs de ce projet promet de créer des emplois dans une Guyane qui n’est plus autosuffisante, mais à quel prix pour l’environnement, s’interroge Mgr Lafont. S’appuyant sur l’encyclique Laudato si’du pape François qu’il cite abondamment, il souligne l’origine humaine de la crise écologique. Tout le bassin amazonien, continue-t-il, est aujourd’hui menacé par de « grands intérêts économiques ». Pour lui, le développement durable n’est pas dans l’exploitation démesurée des ressources de l’Amazonie mais plutôt « dans la pêche, dans l’agriculture, dans le bois et sa transformation, dans un tourisme à visage humain, dans la construction (…) Il est sans doute aussi dans l’exploitation durable des richesses du sol ». Le Synode sur l’Amazonie que l’Église entreprend de réunir veut contribuer à « un développement humain intégral par une écologie intégrale » a-t-il soutenu. Il a donc invité les Guyanais à une conversion écologique afin de vivre pleinement leur vocation de « protecteurs de l’œuvre de Dieu ». La Croix, “Nous sommes la risée du monde”, lettre pastorale de Mgr Lafont sur la protection de la création
  • Or la Guyane est particulièrement touchée par le chômage. C’est ainsi près de 22% de la population guyanaise qui se trouve actuellement au chômage. Un chiffre qui atteint 45% lorsque l’on s’intéresse aux jeunes. Et le consortium russo-canadien a bien compris qu’il était de son intérêt de miser sur ce sujet en promettant pas moins de 750 emplois directs et 3000 emplois induits.  France Culture, Les boues toxiques de la Montagne d'or
  • Les activités d’exploitation clandestine des ressources comme l’orpaillage sauvage sont monnaie courante en Guyane. La production illégale d’or représente un volume estimé à 10 à 12 tonnes par an, et emploierait près de 10 000 personnes, échappant à toute régulation administrative et fiscale tout en contribuant fortement à l’empoisonnement au mercure des populations du fleuve et à la dégradation de l’environnement. Afin de lutter partiellement contre ce fléau, l’exploitation légale et encadrée par la charte Mine Responsable permettrait de structurer la filière minière. Sont ainsi envisagés l’exploitation du gisement de Yaou par la compagnie minière française Auplata, celle de la Montagne d’Or par un consortium russo-canadien, ou le projet franco-canadien "Boulanger". Les Echos, La Guyane, territoire riche de potentiels inexploités | Les Echos
  • Porté par le consortium russo-canadien Nord Gold/Columbus Gold, il prévoit la construction d’une gigantesque mine d’or à ciel ouvert dans l’ouest de la Guyane, à 125 kilomètres au sud de la commune de Saint-Laurent-du-Maroni. La fosse mesurera 2,5 km de long, 400 m de large et 120 m de profondeur. Les maîtres d’œuvre envisagent d’exploiter la mine à partir de 2022 pour une durée de treize ans. 6,7 tonnes d’or devraient être extraites chaque année, soit 85 tonnes au total. L’exploitation du précieux minerai passerait ainsi à l’échelon industriel dans une zone où l’orpaillage « artisanal » dure depuis la nuit des temps. La Croix, En Guyane, le projet de mine d’or géante inquiète
  • Présent en Guyane, le secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire Sébastien Lecornu a indiqué que le "vrai défi" était "de s'assurer que le peuple autochtone puisse accéder au débat public". Evoqué pour 2022, le projet de mine est porté par le consortium russo-canadien Nord Gold/Columbus Gold, qui prévoit d'extraire "6,7 tonnes" d'or par an pendant "douze ans", soit une valeur estimée à plus de 3 milliards d'euros. Challenges, Macron botte en touche sur le mégaprojet guyanais "Montagne d'or" - Challenges
  • Un projet minier d'extraction de l'or en Guyane, la « Montagne d’or », prévu près de Saint-Laurent-du-Maroni, dans l’ouest guyanais, suscite la colère du collectif Or de question. Face à ce projet d'exploitation géante par le consortium minier russo-canadien Nordgold/Columbus gold, plus de 110 associations locales et internationales intensifient leur mobilisation. RFI, Guyane: l’opposition à un projet de mine d'or géante s’intensifie
  • Le promoteur de ce projet absurde est un consortium russo-canadien qui prétend que ce projet serait l'avenir économique de la Guyane. C'est faux. Comme le souligne un récent rapport du WWF, la Montagne d'or sera subventionnée à hauteur de 420 millions d'euros d'argent public pour la création de 750 emplois sur douze ans, soit 560 000 euros par emploi. Ce n'est plus une Montagne d'or, mais une montagne de subventions générant une montagne de déchets dangereux ! leparisien.fr, Yannick Jadot et Lambert Wilson : «Que le massacre cesse, monsieur le président !» - Le Parisien
  • Personne ne répond à la question qu'ici tout le monde se pose : si le projet est d'une telle richesse pour la Guyane, pourquoi laisser un consortium russo-canadien en tirer tous les bénéfices, estimés à plus de 600 millions d'euros sur douze ans, et ne pas soutenir plutôt un promoteur aux capitaux majoritairement français ? leparisien.fr, Projet Montagne d'or en Guyane : reportage au coeur de la mine de la discorde - Le Parisien
  • Le projet porté par un consortium russo-canadien estime quand même avoir tout prévu en avançant que les eaux contaminées seront stockées dans des digues. Peu convainquant quand on sait qu'en Guyane, où le climat est tropical, il y a régulièrement des pluies diluviennes qui peuvent causer des ruptures de digues. Et sans remonter très loin dans l'histoire des mines d'or, on tombe sur plusieurs catastrophes environnementales : France Inter, Mine d'or en Guyane : vers la catastrophe écologique
  • Le concours Long-Thibaud-Crespin 2018 se tient à Paris du 1er au 10 novembre. Six candidats ont été retenus pour les épreuves finales qui se déroulent dans l'Auditorium de la Maison de la Radio. Rencontre avec l'un des finalistes, le violoniste russo-canadien Daniel Kogan. France Musique, 3 questions à Daniel Kogan, finaliste du concours Long-Thibaud-Crespin
  • Conçu en 2013, l’Ethereum est devenu populaire à partir de 2016 avec le développement des “Initial Coin Offering” (ICO, levées de fonds en cryptomonnaies). Plus de 50% des opérations sont actuellement réalisées avec de l’ether, le nom de la cryptomonnaie du protocole Ethereum (son cours tourne autour des 1000 dollars). Son créateur est Vitalik Buterin, un informaticien russo-canadien de 23 ans. Forbes l’a intégré dans son classement des personnalités de moins de 30 ans les plus influentes du monde de la finance. Bloomberg le place carrément dans sa liste des 50 individus les plus importants du monde. Il y côtoie Jeff Bezos (Amazon), Elon Musk (Tesla et SpaceX) ou Margrethe Vestager (la redoutable commissaire européenne à la concurrence). Capital.fr, Ethereum : la crypto intelligente - Capital.fr
  • Le projet Montagne d'or, porté par un consortium russo-canadien, Nordgold-Columbus Gold, prévoit l'exploitation d'une mine, d'une superficie de 8 km2, à partir de 2022, au sud de la ville de Saint-Laurent du Maroni, en forêt tropicale. Il s’agirait de la première mine industrielle en Guyane et la plus importante mine d’or en France. Les promoteurs mettent en avant tous les impacts économiques de ce projet : il permettrait la création de 750 emplois directs, dont 90% au niveau local, et 3.000 emplois indirects.  LCI, Le député Yannick Jadot dénonce une "catastrophe écologique" : quel est ce projet de la Montagne d’or en Guyane ? | LCI
  • L’informaticien russo-canadien se montre particulièrement lucide sur l’état du marché : « Sous-estimer les ICO ou les qualifier de néfastes serait une erreur. Elles sont intéressantes parce qu’elles permettent la monétisation de projets open source, ce qui n’arrive pas souvent. L’Ethereum a lui-même été créé par mes soins avec un ICO. » Numerama, Crypto monnaie : le fondateur d'Ethereum s'inquiète de la bulle des ICO
  • Le créateur de cette blockchain n’est autre que Vitalik Buterin. Un génie de l’informatique russo-canadien. Il est actuellement admis que Buterin est l’une des personnalités les plus puissantes et les plus influentes de l’écosystème blockchain. A seulement 24 ans, il gère un empire composé de centaines de développeurs qui font avancer la cause d’Ethereum. LeBigData.fr, Présentation de l’Ethereum et de Vitalik Buterin, son créateur
  • Patrick Monier: "Il est normal que toute entreprise investissant en Guyane bénéficie de ces aides fiscales. Mais pourquoi offrir une telle somme à un consortium russo-canadien? Pour remplir les caisses de Vladimir Poutine? Si le projet de la Montagne d'or aboutit, ce sera un signal fort pour toutes sortes de multinationales qui vont vouloir à leur tour profiter de l'aubaine. Tout l'ouest de la région pourrait être livré à l'exploitation minière. Des permis de recherche ont déjà été attribués sur le Kourou, qui est pourtant un fleuve protégé.   LExpansion.com, Pour ou contre la "Montagne d'or" en Guyane? - L'Express L'Expansion

Images d'illustration du mot « russo-canadien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « russo-canadien »

Langue Traduction
Anglais russian-canadian
Espagnol ruso-canadiense
Italien russo-canadese
Allemand russisch-kanadisch
Chinois 俄语-加拿大语
Arabe الروسية الكندية
Portugais russo-canadense
Russe русский-канадский
Japonais ロシア系カナダ人
Basque russian-kanadar
Corse russu-canadianu
Source : Google Translate API
Partager