La langue française

Roulure

Sommaire

  • Définitions du mot roulure
  • Étymologie de « roulure »
  • Phonétique de « roulure »
  • Citations contenant le mot « roulure »
  • Images d'illustration du mot « roulure »
  • Traductions du mot « roulure »
  • Synonymes de « roulure »

Définitions du mot roulure

Trésor de la Langue Française informatisé

ROULURE, subst. fém.

A. −
1. Action d'enrouler; état de ce qui est roulé sur soi-même. La roulure des feuilles de bois scié se fait au sortir de la machine (Jossier1881).
2. TECHNOL. ,,Réunion de deux plaques métalliques dont les bords sont enroulés l'un dans l'autre`` (Lexis 1975).
B. − SYLVIC. Défaut du bois qui consiste en une fente séparant deux couches ligneuses. Certains peuplements et certains arbres semblent prédisposés à la roulure (...). Cependant elle est le plus souvent la conséquence de facteurs étrangers: gel, vent, blessures, etc. (Cochet,Bois, 1963, p. 27).
C. − [En parlant d'une pers.]
1. Vulg., péj. Femme de mauvaise vie, prostituée de bas étage. Devant lui, debout, entr'ouvrant leurs peignoirs pour montrer leurs ventres, des femmes cherchent à le décider; une grosse brune (...), une blonde aux jambes cagneuses (...), une roulure décrassée de barrière, qui rigole (Huysmans,Art mod., 1883, p. 126).On lui dit: « Ta femme a fait les quatre cents coups avec des officiers, c'est une roulure » (Van der Meersch,Invas. 14, 1935, p. 456).
[Terme d'injure] Vous n'êtes qu'une menteuse. − Vous n'êtes qu'une traînée. − Vous n'êtes qu'une roulure. − Vous n'êtes qu'une rouchie (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Trou, 1886, p. 580).
P. ext. Personne méprisable. Si c'est possible, une femme honnête tromper son mari, et avec cette roulure de Fauchery! Il va lui en apprendre de propres (Zola,Nana, 1880, p. 1267).Petite ordure! Regardez cette insolence! Cette ignominie! Tu veux notre peau? Hein? N'est-ce pas que tu la veux? Dis-le donc tout de suite!... Petit lâche! Petite roulure! (Céline,Mort à crédit, 1936, p. 386).
2. Pop. ,,Celui qui a roulé sa bosse un peu partout`` (Rigaud, Dict. arg. mod., 1881). C'est un vieux cabotin, une roulure de la province et de l'étranger qui te parle, un vieux loup de planche, aussi fort sur les tréteaux qu'un marin sur la mer (Huysmans,Marthe, 1876, p. 11).
Prononc. et Orth.: [ʀuly:ʀ]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. a) 1742 « maladie des arbres » (Comptes Manoir Rouen, 526 ds IGLF: bois de chesne dur sans nœuds vicieux, roulures ny aubier poury); b) 1812 « état de ce qui est enroulé sur lui-même » (Mozin-Biber t. 2); c) 1874 « manière de réunir entre elles des pièces métalliques » (A. Mangin, Journ. offic., 14 sept., p. 6976, 1recol. ds Littré Suppl.); 2. a) 1867 « personne méprisable, prostituée de bas étage » (Delvau, p. 432); b) 1876 « personne qui a beaucoup roulé par le monde » (Huysmans, loc. cit.). Dér. de rouler*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér.: 35.

Wiktionnaire

Nom commun

roulure \ʁu.lyʁ\ féminin

  1. Action de rouler, état de ce qui est roulé.
  2. (Foresterie) (Menuiserie) Défaut de grume apparaissant lorsque des cernes n’adhèrent pas l’une à l’autre ; sur bois vif, ce défaut se remplit de fluide.
    • La roulure peut être provoquée par des efforts mécaniques (vent) qui tendent à plier l’arbre dont les cernes sont d’épaisseurs irrégulières. — (Emmanuelle Brunin, Christophe Heyninck et Delphine Arnal, Carnet d’assistance pour l’évaluation qualitative des bois sur pied et abattus, Forêt wallonne, 2012, ISBN 2-9600251-6-4)
  3. (Populaire) Femme de mauvaise vie, prostituée.
    • C’était Satin, avec un chapeau et une voilette, prenant des airs de dame en visite. Une jolie roulure ! murmura Prullière. — (Émile Zola, Nana, 1881)
    • Entre parenthèses on assure que j’ai lâché ignominieusement ma femme pour aller vivre aux crochets d’une roulure. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 207)
    • La fille de bar dont je fus amoureux à quinze ans, parce qu'elle était lesbienne, qu'elle avait une voix éraillée et que je l`avais entendue geindre durant une rage de dents, – vague roulure qui purement et simplement m’entôla, ne couchant même pas avec moi et s`enfuyant avec l`argent que, comme un jobard, je lui avais donné, ce qui inimaginablement m`humilia. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 144.)
    • Raphaële, une Marseillaise, roulure des ports de mer, jouait le rôle indispensable de la belle Juive, maigre, avec des pommettes saillantes plâtrées de rouge. — (Guy de Maupassant, La Maison Tellier, 1881)
  4. (Populaire) (Par extension) (Péjoratif) (Injurieux) Personne méprisable.
    • Eh bien, toutes ces gonzesses, c’est rien. T’as pas idée ! C’est moins que rien : des ordures, des roulures, bonnes à t’entuber comme personne, si peu qu’tu lâches la main. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROULURE. n. f.
Action de rouler, état de ce qui est roulé. Il désigne aussi une Maladie des arbres. Il se dit, dans le langage populaire, d'une Femme de mauvaise vie et de bas étage. Où a-t-il ramassé cette roulure?

Littré (1872-1877)

ROULURE (rou-lu-r') s. f.
  • 1État de ce qui est roulé sur soi-même. La roulure des feuilles de bois scié au sortir de la machine.
  • 2 Terme rural. Maladie des arbres qui consiste dans la séparation entière ou partielle de leurs couches ligneuses. Les arbres, restant isolés, se trouveraient exposés à la roulure, à la gelivure et aux ravages du ver noir, Dralet, Traité des forêts d'arbres résineux, p. 139.
  • 3Nom sous lequel on a désigné parfois le genre cadran, univalves.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ROULURE. Ajoutez :
4Manière de réunir entre elles des pièces métalliques. L'ancienneté de la nécropole de Villanova [dans l'ancienne Étrurie] est prouvée par l'absence de vases peints, d'écriture et d'aes signatum ; en outre, les plaques de bronze, au lieu d'être soudées, sont assemblées par voie de rivure ou de roulure, A. Mangin, Journ. offic. 14 sept. 1876, p. 6976, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « roulure »

Du verbe rouler et du suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « roulure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
roulure rulyr

Citations contenant le mot « roulure »

  • un peut comme ta roulure de soeur non? midilibre.fr, En Angleterre, des liasses de billets tombent du ciel dans les rues d'un village : fin du mystère - midilibre.fr
  • Une roulure, ni plus ni moins.. Le Figaro.fr, M6 a diffusé un entretien avec Alexandra de Taddeo
  • Ils ne valent pas mieux l'un que l'autre. C'est la course à la drogue, à l'alcool, à la déchéance... Johnny est une éponge, s'il vit avec une fille bien comme Vanessa, il se comporte normalement, s'il vit avec une roulure il fait de même !!! Closermag.fr, Procès Johnny Depp-Amber Heard : un nouvel enregistrement dévoile un peu plus l'intimité du couple - Closer
  • On a vu, par exemple, que les billes tordues, même légèrement, sont impropres à faire du bois de charpente. Que les troncs dont le grain (1) est trop large ne sont pas utilisables en merrain (2). Le technicien a aussi montré des billes de châtaigner atteintes de roulure (1), défaut qui n'est pas décelable sur pied. , Au Houga, coup de projecteur sur les chênes - Le journal du Gers
  • Comment un mec comme Ginola qui a été un bon footballeur, un beau mec et un père de famille responsable a-t-il devenir un rigolo de service, il se prend pour un présentateur, complètement déjanté.. Il a quitté sa femme pour une cagole provocante et sa fille est devenue une roulure !!! Grandeur et décadence !!! Closermag.fr, Pierre Ménès : son anecdote hallucinante et coquine sur David Ginola - Closer
  • J’avais été mis au courant il y a longtemps. Par un hasard de conversation, ils n’étaient pas du genre à faire des révélations à grandes volées de cloches. Quand l’important arrivait, ils le bougonnaient comme le reste, Charlie sur­tout qui était un maître marmotteur. Tom, lui, n’a jamais perdu son bagout de roulure d’hôtel et il tournait tout à la blague. Mais il ne fallait pas s’y fier, son oeil d’épervier était là qui vous guettait. C’est avec lui qu’il fallait discuter. Quant à Ted, il fallait être attentif pour suivre le rumine­ment de sa pensée. L’actualité, Il pleuvait des oiseaux | L’actualité

Images d'illustration du mot « roulure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « roulure »

Langue Traduction
Anglais rolling
Espagnol laminación
Italien rotolamento
Allemand rollen
Chinois 滚动
Arabe المتداول
Portugais rolando
Russe прокатка
Japonais 圧延
Basque rolling
Corse rotolà
Source : Google Translate API

Synonymes de « roulure »

Source : synonymes de roulure sur lebonsynonyme.fr
Partager