La langue française

Rouge-brun

Définitions du mot « rouge-brun »

Wiktionnaire

Adjectif

rouge-brun \ʁuʒ bʁœ̃\

  1. D'un rouge tirant sur le brun.
  2. (Politique) (France) (Péjoratif) Caractérise l’idéologie politique de certaines personnes d’extrême-gauche qui auraient certaines affinités avec l’extrême-droite.
    • Avec l’effondrement de l’URSS, on a constaté une vague de création de partis rouge-brun dont le Parti national-bolchevique de l’écrivain Edouard Limonov est l’illustration parfaite. — (Thierry Wolton, "Rouge Brun, le mal du siècle", 1999) → lire en ligne)

Nom commun

rouge-brun \Prononciation ?\ masculin

  1. Couleur rouge tirant sur le brun.
  2. (Politique) (France) (Péjoratif) Personne d'idéologie rouge-brune.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rouge-brun »

De rouge, couleur des mouvements communistes et de brun, couleur associée au mouvement national-socialiste (« chemises brunes »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rouge-brun »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rouge-brun ruʒɛbrœ̃

Citations contenant le mot « rouge-brun »

  • Mais à vrai dire, c'est autant vers les "gilets jaunes" que vers les formations politiques qui les soutiennent que portent les soupçons de rouge-brunisme. Ainsi plusieurs figures de la France insoumise sont-elles accusées d’entretenir une forme de confusion : François Ruffin, du fait de son hommage à Étienne Chouard (pointé du doigt pour sa proximité avec la fachosphère), Alexis Corbière pour avoir accepté une interview dans Valeurs actuelles. Jusqu’au coup de grâce, porté par Marine Le Pen dans le même magazine, lorsqu’elle évoque des convergences entre elle et Jean-Luc Mélenchon. France Culture, Rouge-brun : une couleur de saison ?
  • C’est une expression qui est revenue sur le devant de la scène politique à la faveur du mouvement des « gilets jaunes ». Beaucoup d’observateurs ont, en effet, qualifié la contestation née en novembre 2018 de « rouge-brune ». Comprendre : une conjonction des contraires de nature hybride, empruntant à la fois à la pensée d’extrême gauche et d’extrême droite. Plus que la nature du mouvement, c’est la diversité de ses soutiens qui a nourri cette interprétation : les « gilets jaunes » sont défendus aussi bien par Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, que par Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France insoumise. Côté intellectuel, Alain de Benoist, figure de la Nouvelle Droite, se trouve du même côté de la barricade que Frédéric Lordon, l’un des inspirateurs de Nuit debout en 2016. Le Monde.fr, Histoire d’une notion : « Rouge-brun », cent ans d’alliances des extrêmes
  • Ce n’est au fond qu’un premier numéro, c’est pour cela qu’on reste sur sa faim, y compris avec l’entretien croisé entre Chevènement et Philippe de Villiers. Cette revue était présentée et attendue, souvent crainte, comme un bouleversement transgressif au parfum vénéneux et, pour certains, « rouge-brun ». Elle est à ce stade, si je puis dire, « souverainistement » politiquement correcte. Charlie Hebdo, « Front populaire » : une revue souverainistement correcte - Charlie Hebdo

Images d'illustration du mot « rouge-brun »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rouge-brun »

Langue Traduction
Anglais red-brown
Espagnol rojo marrón
Italien rosso marrone
Allemand rotbraun
Chinois 红棕色
Arabe بني محمر
Portugais vermelho-marrom
Russe красно-коричневый
Japonais 赤茶色
Basque gorri-marroi
Corse marronu rossu
Source : Google Translate API

Rouge-brun

Retour au sommaire ➦

Partager