La langue française

Ronsardienne

Sommaire

  • Définitions du mot ronsardienne
  • Phonétique de « ronsardienne »
  • Citations contenant le mot « ronsardienne »
  • Traductions du mot « ronsardienne »

Définitions du mot « ronsardienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

RONSARDIEN, -IENNE, adj.

HIST. LITTÉR. Qui appartient à Ronsard; qui se rapporte à sa veine poétique ou qui évoque sa poésie. Poésie ronsardienne. Sainte-Beuve ressuscite le sonnet; Gautier, les tierces rimes; Banville, la ballade, les anciens petits poèmes à forme fixe et presque toutes les strophes ronsardiennes (Lemaitre,Contemp., 1885, p. 86).On a tout dit sur les hauts et les bas de la gloire ronsardienne (L. Daudet,Idées esthét., 1939, p. 83).
Prononc.: [ʀ ɔ ̃saʀdjε ̃], fém. [-jεn]. Étymol. et Hist. 1885 strophes ronsardiennes (Lemaitre, loc. cit.). Dér. du n. du poète de la Pléiade Pierre de Ronsard; suff. -ien*; cf. le synon. ronsardin (1554 ds Hug.; suff. -in*).

Phonétique du mot « ronsardienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ronsardienne rɔ̃sardjɛ̃n

Citations contenant le mot « ronsardienne »

  • 1L’invention lyrique : visages d’auteur, figures du poète et voix lyrique chez Ronsard est la version remaniée d’une thèse de doctorat soutenue en 2002 par Benedikte Andersson. Long de plus de 800 pages, enrichi d’une consistante bibliographie, de deux index (noms et notions) et d’utiles « tableaux métriques » en annexe, cet ouvrage constitue l’une des importantes monographies récentes sur l’œuvre de Ronsard. La production poétique ronsardienne y est prise en compte dans son intégralité, depuis la publication des Quatre premiers livres des Odes (1550) à l’édition posthume des Œuvres de 1587. Dans le prolongement de l’étude fondatrice de P. Laumonier sur le lyrisme ronsardien, relayée par les travaux plus récents d’I. Silver et de J.‑E. Girot, de F. Rouget et de N. Dauvois, ce travail se propose de réexaminer la notion de poésie « lyrique » à travers l’œuvre de Ronsard, considérée comme exemplaire de la littérature renaissante par son ampleur, par sa variété et par l’influence qu’elle a exercé sur la poésie française du xvie siècle et au‑delà. , Ronsard & l’invention de la « modernité » lyrique (Acta Fabula)
  • Ronsard, qui s’est ainsi proclamé novateur et a revendiqué l’imitation nouvelle des lyriques canoniques (essentiellement Pindare et Horace), a maintenu l’ambition de guider les poètes engagés dans le mouvement de défense et d’illustration de la langue et surtout choisi d’affirmer une voix lyrique nouvelle grâce à sa composante musicale qui l’éloigne de la prose. L’ouvrage de Benedikte Andersson examine l’évolution de la voix ronsardienne à partir de ce recueil inaugural des Odes. Il est issu d’une thèse dirigée par Marie-Madeleine Fragonard (Paris-3, 9 décembre 2002) et se compose de quatre parties : I. L’invention du lyrique ; II. L’archéologie lyrique ; III. L’origine lyrique ; IV. L’autorité lyrique. Les trois premières parties proposent une analyse chronologique, la quatrième partie offre une synthèse sur la voix ronsardienne. , La voix lyrique de Ronsard - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Soucieuse de promouvoir la dignité de la littérature de langue vulgaire, la Renaissance restaure la catégorie antique de lyrique. Comme Horace, Ronsard définit son identité de lyrique et construit sa poétique à travers l'imitation. Si, en 1550, Ronsard se montre fidèle aux poétiques de Pindare et d'Horace, il promeut ensuite, sous l'influence de la découverte du pseudo-Anacréon notamment, une nouvelle conception du lyrique, reposant davantage sur la voix que sur la contrainte musicale. Dès lors, la voix ronsardienne fait résonner dans l'oeuvre un écho lyrique. La primauté de la voix assure l'autorité du poète et se manifeste dans la mythologie, dans l'imaginaire de l'inspiration et dans la polyphonie énonciative. Elle participe à l'institutionnalisation de l'oeuvre de Ronsard comme modèle d'un lyrisme nouveau. , B. Andersson, L'Invention lyrique. Visages d'auteur, figures du poète et voix lyrique chez Ronsard
  • 7Ainsi, dès l’Antiquité, médecine et poésie se trouvent associées, au travers de la figure mythologique d’Apollon, dieu de l’une comme de l’autre. Dans l’œuvre ronsardienne, le choix de Cassandre comme destinataire des Amours est également signifiant : en effet, l’aimée porte le nom de la Troyenne qui associe à son célèbre don de prophétie la science des herbes médicinales. Si l’on considère les motifs topiques de la poésie amoureuse, l’association est également explicite. Que l’on examine par exemple celui de la flèche qui, traversant l’œil de l’amant, va se ficher dans son cœur et empoisonne son sang : cette image semble surprenante pour peu qu’on la considère d’un point de vue strictement anatomique, tant le « trajet » emprunté par l’arme pour blesser mortellement l’amant paraît contourné. Néanmoins, à l’époque du Roman de la Rose comme à celle de Ronsard, qui réactualise cette image dans son œuvre, il ne s’agit pas seulement d’un topos poétique. Tout au contraire, l’empoisonnement du sang par le biais du regard correspond encore à une vérité scientifique dans le monde de la Renaissance. Et sur le plan philosophique, cela répond aussi à une logique de représentation néo-platonicienne. , Ronsard : le sang et l’amour (Acta Fabula)
  • Martial Martin (Univ. Reims-Troyes) : « La polémique ronsardienne ou les paradoxes d'un dialogue de sourds » , Pierrre de Ronsard, Discours des Misères de ce temps: Poésie et guerre civile
  • Nombre de malfrats incarcérés, sortis des geôles une compagne à leur bras, ont cessé toute récidive et sont retournés à la vie civile, comme nombre de témoignages l’illustrent aujourd’hui, ce qui tend à faire de l’analyse ronsardienne du lien entre amour et vertu comme n’étant pas forcément une relique du XVIe siècle… Amour formateur, amour guérisseur, amour qui assagit, éduque et apaise. Mais ces passages où l’amour resplendit sont rares dans l’œuvre de Ronsard ; la dominance est à l’amour triste, déchirant, infernal, distant, languissant, inassouvi, comme en témoigne encore ce poème des Sonnets pour Hélène : Club de Mediapart, Belle fin fait qui meurt en bien aimant | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « ronsardienne »

Langue Traduction
Anglais ronsardienne
Espagnol ronsardienne
Italien ronsardienne
Allemand ronsardienne
Chinois 龙萨尔迪安
Arabe ronsardienne
Portugais ronsardienne
Russe ronsardienne
Japonais ロンサルディエンヌ
Basque ronsardienne
Corse ronsardienne
Source : Google Translate API
Partager