La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rigolardise »

Rigolardise

Définitions de « rigolardise »

Wiktionnaire

Nom commun - français

rigolardise \ʁi.ɡɔ.laʁ.diz\ féminin

  1. (Familier) Moquerie rigolarde.
    • Est-ce que je l'ai dit tout haut ? Est-ce que je l'ai dit tout haut ? Ça se dépoitraille de rigolardise dans les tribunes ! — (Jean L'Anselme, Du vers dépoli au vers cathédrale, éd. Rougerie, 1962, p. 35)
    • Nous avons en effet redécouvert cette somptueuse cage d'escalier octogonale, et au rez-de-chaussée, le bonhomme blésois de pierre tendre au pourpoint rebondi qui surveillait déjà le va-et-vient de la première des Dames Sardini, Catherine de Chaumont Amboise : ni ses vertugadins ni les "barboteuses" de ses trois maris successifs n'ont pu échapper à la rigolardise de ce premier de tous les concierges de la maison […]. — (Mérona Dutray, Ces dames du Logis Sardini: 1480-1980, Le Clairmirouère du Temps, 1980, page 52)
    • Être ou tomber dans les bras de Morphée : fils d'Hypnos (le sommeil), Morphée donne aux mortels le sommeil en les touchant d'une fleur de pavot, et apporte les rêves. La rigolardise populaire a tôt fait de transformer l'expression en dans les bras de l'orfèvre. — (Pierre Merle, L'argus des mots, éd. L'Archipel, 1997, p. 97)
    • Entre la rigolardise des Dingo, qui appelait au meurtre de ceux que son enfance chérissait, et l'omerta dont Mélody découvrait l'abîme, zonaient de fantomatiques cimetières. — (Nelcya Delanoë, La femme de Mazagan ; ou, les salines de la mémoire, Bibliothèque Arabo-Berbère/EDDIF, 2007, page 52)
    • Coluche a laissé aux Français, outre les Restos du cœur, une certaine façon de parler mal et de penser bien. Le Splendid a inventé pour eux une rigolardise bavarde et distante que nos compatriotes ont adoptée, du joueur de Tac O Tac au joueur de golf. — (Patrick Besson, « La crainte du patient », dans Le Plateau télé: Chronique du temps passé devant la télévision, Éditions Fayard, 2010)
    • L'âge de pierre lâché il faut inventer vite sous peine de se perdre dans la passivité ou la poussiveté. Attraper les vies secondes qui somnolent en chacun. Les mille miennes vaguement entrevues pleines de griottes et de rigolardises fruits fruits bientôt immangeables destinés à rejoindre dans la poubelle les illusions désaffectées. — (Fernande Schulmann, Les Petits cirques, tome 2 : Balivernes, Éditions L’Âge d’Homme, 1973, p. 49)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rigolardise »

(Milieu XXe siècle) Mot dérivé de rigolard, avec le suffixe -ise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rigolardise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rigolardise rigɔlardis

Rigolardise

Retour au sommaire ➦

Partager