La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rhapontic »

Rhapontic

Variantes Singulier Pluriel
Masculin rhapontic \\ rhapontics

Définitions de « rhapontic »

Trésor de la Langue Française informatisé

RHAPONTIC, subst. masc.

BOT. Plante ressemblant à la rhubarbe, dont la racine était utilisée dans la préparation de purgatifs. Rien ne convient mieux (...) que l'usage des amers, tels que les décoctions et infusions des racines de gentiane, de rhapontic (Geoffroy,Méd. prat., 1800, p. 424).
Prononc.: [ʀapɔ ̃tik]. Étymol. et Hist. 1628 [date éd.] rhapontic (Paré, Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, livre XX, 2epart., chap. 19, t. 3, p. 200). Empr. au lat. médiév.raponticum « id. » vies. Dioscoride d'apr. FEW t. 10, p. 349a, formé du gr. ρ ̔ α ̃ « id. », ce produit venant des bords de la Volga (Ρ α ̃), v. André Bot. et du lat. ponticum neutre de l'adj. ponticus « du pont-Euxin », dér. de Pontus « Pont-Euxin », gr. Π ο ́ ν τ ο ς « id. » propr. « mer ». Cf. le m. fr. reupontic de même sens, xves. (Le grant Herbier, n o398, Camus ds Gdf.) − 1611 (Cotgr.: Rheupontique), b. lat. rheuponticum « id. » ives. ds Forc., dér. de rheu « racine » vies., ibid., v. aussi rhubarbe.

Wiktionnaire

Nom commun - français

rhapontic \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de rapontic.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RHAPONTIC (ra-pon-tik) s. m.
  • Genre de plantes qui se rapprochent de la centaurée.

    Rhapontic de montagne, le rumex alpinus, L.

    Rhapontic nostras, la grande centaurée, centaurea centaurium, L.

    Nom ancien de la rhubarbe de France, originaire des bords du Pont-Euxin et du nord de la mer Caspienne.

HISTORIQUE

XVIe s. La chair de coings, le rhapontic, les mirabolans, Paré, XX bis, 19. Radix pontica, rhaponticum, reubarbe, in Ruellium de stirpibus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RHAPONTIC, s. m. (Hist. nat. Botan. exot.) en latin rhaponticum, off. ῥᾶ & ῥῆον Diosc. est une racine oblongue, ample, branchue, brune en-dehors, jaune en-dedans, coupée transversalement, montrant des cannelures disposées en rayons, tirées de la circonférence au centre ; mollasse, spongieuse, d’une odeur qui n’est pas désagréable ; d’un goût amer, un peu astringent & âcre ; visqueuse & gluante lorsqu’on la tient un peu dans la bouche.

Cette racine est différente de la rhubarbe des boutiques ; & c’est ce qui est évident par la description du rhapontic tirée de Dioscoride. « Le rha, que quelques uns appellent rheum, dit il, vient dans les pays qui sont situés le long du Bosphore, d’où on l’apporte. C’est une racine noire semblable à la grande centaurée, mais plus petite & plus rousse, fongueuse, un peu unie, sans odeur. Le meilleur est celui qui n’est point carié, qui devient gluant dans la bouche, & un peu astringent, qui a une couleur pâle & tirant un peu sur le jaune lorsqu’on l’a mâché ». Cette description convient fort bien au rhapontic de Prosper Alpin, ou des boutiques. On le place mal-à-propos, comme a fait Morisson, parmi les especes de lapathum. M. Tournefort en fait un genre particulier, & il l’appelle rhabarbatum forte Dioscoridis & antiquorum.

Sa racine qui est ample, branchue, pousse des feuilles aussi larges que celles de la bardane, mais plus rondes, & munies de nerf épais comme le plantain. Du milieu des feuilles, s’éleve une tige qui a plus d’une coudée de haut, & plus d’un pouce de grosseur : elle est creuse, cannelée ; & aux endroits de ses nœuds, il vient des feuilles alternatives rondelettes, de neuf pouces de long, & qui vont se terminer en pointe. Les fleurs y sont à tas, disposées en de grosses grappes rameuses ; elles sont d’une seule piece formée en cloche, blanches, & ordinairement divisées en cinq ou six parties obtuses : du centre de chaque fleur sortent plusieurs étamines courtes qui environnent un pistil triangulaire, lequel se change en une semence de pareille forme, longue de deux lignes ; chacun de ces trois angles se prolonge en s’atténuant dans une aîle feuillée d’une façon élégante.

Le rhapontic naît non-seulement sur le mont Rhodope dans la Thrace, mais encore dans plusieurs endroits de la Scythie. On le cultive communément dans les jardins d’Europe. Sa racine purge modérément en poudre, & est plus astringente que la vraie rhubarbe : c’est pourquoi on ne doit pas mépriser ce remede dans la diarrhée & la dyssenterie, quand il convient d’en arrêter le cours. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rhapontic »

Rha (voy. RHUBARBE), et lat. ponticum, du Pont, région d'Asie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rhapontic »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rhapontic rapɔ̃tik

Citations contenant le mot « rhapontic »

  • La poudre de rhapontic (ou de rhubarbe) est une poudre naturelle qui comme le henné possède des vertus éclaircissantes. Ce masque vous permettra d’éclaircir même les cheveux foncés et d’avoir de jolis reflets dorés. LCI, 3 recettes maison pour éclaircir ses cheveux naturellement | LCI
  • Le rhapontique, rhapontic ou rhubarbe du Liban (Rheum ribes), communément appelé « chelch el-roubas » ou « ribes », est une plante indigène de la famille des Polygonacées. Elle est voisine de la rhubarbe (Rheum officinale), avec laquelle elle partage d'ailleurs plusieurs actions thérapeutiques.Le Rheum ribes est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans les régions tempérées et subtropicales, notamment dans les pays asiatiques. Au Liban toutefois, elle ne pousse que dans les régions élevées. De ce fait, elle est difficilement accessible. Dans certains villages, le pétiole (pièce végétale qui relie la feuille à la tige) est consommé frais.Il existe plusieurs origines au nom rhubarbe, qui est par ailleurs attribué à une trentaine d'espèces de plantes de la famille des Polygonacées et du genre Rheum. Certains auteurs croient ainsi que rhubarbe dériverait du bas latin rheubarbarum, lui-même dérivé de rheum barbarum. Rheum signifie racine, et barbarus veut dire barbare, c'est-à-dire étranger.D'autres auteurs pensent que le mot dériverait du grec Rha, qui désignait autrefois la Volga, sur les rives duquel poussait spontanément la plante. Rabelais appelait d'ailleurs cette plante « rhabarbe ». Selon d'autres auteurs, enfin, le nom dériverait du grec rheon, c'est-à-dire « qui s'écoule », par allusion aux propriétés purgatives de la racine.En ce qui concerne le mot rhapontique, il dériverait de Rheuponticum : rheu et ponticus, en référence aux Grecs qui vivaient dans la région du pont à proximité de la mer Noire.Au Liban, le rhapontique est considéré comme une panacée. Ce sont surtout ses racines qui sont le plus recherchées, notamment pour leurs propriétés pharmacologiques. Celles-ci sont en fait réputées pour avoir une action hypoglycémique (c'est-à-dire qu'elles font baisser le taux du sucre dans le sang), hypolipidémique (c'est-à-dire qu'elles diminuent le taux des lipides), antivirale et anti-inflammatoire. En Iran également, le rhapontique du Liban est vivement recommandé pour lutter contre le diabète et l'hyperlipidémie.Parmi les autres usages traditionnels, la décoction à jeun. Prise à faible dose, elle est laxative ; à forte dose, elle est purgative et stomachique, pour lutter contre la jaunisse, l'énurésie et l'ulcère gastrique, etc.Pour préparer la décoction, il faut faire bouillir 1 à 2 g de racines séchées concassées dans 250 ml d'eau. Laisser macérer le mélange toute la nuit durant. Boire la tisane à jeun.Il est à noter que l'usage prolongé du Rheum ribes peut entraîner la constipation. Par ailleurs, les personnes à risque de gravelles ou de calculs rénaux doivent se méfier de son usage, en raison de son taux élevé en acide oxalique. L'Orient-Le Jour, Le rhapontique du Liban, une panacée - L'Orient-Le Jour
  • D'autres substances végétales, comme le brou de noix, le rhapontic, ou encore la poudre de garance peuvent être utilisées pour donner de beaux reflets bruns, blonds ou rouge aux cheveux. Elles ne permettent pas en revanche une bonne couverture des cheveux blancs. LCI, Etudiante défigurée après une coloration : quelles alternatives aux teintures chimiques ? | LCI
  • La poudre de rhapontic provenant de la racine de rhubarbe permet également d'obtenir de jolies nuances de blond. Même les cheveux les plus foncés peuvent être éclaircis grâce à cet ingrédient naturel. En ajoutant quotidiennement de la poudre de rhubarbe à votre après-shampooing, vous pouvez obtenir, en quelques lavages, un éclaircissement d'au moins un ton. Gala.fr, 5 ingrédients naturels pour éclaircir ses cheveux sans coloration - Gala

Traductions du mot « rhapontic »

Langue Traduction
Anglais rhapontic
Espagnol raponético
Italien rhapontic
Allemand rhapontisch
Chinois 横突的
Arabe rhapontic
Portugais rapôntico
Russe рапонтический
Japonais ラポンティック
Basque errontontikoa
Corse rumpontica
Source : Google Translate API

Rhapontic

Retour au sommaire ➦

Partager