La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « révérable »

Révérable

Définitions de « révérable »

Wiktionnaire

Adjectif - français

révérable \ʁe.ve.ʁabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Rare) Digne d’être révéré.
    • Le dueil qu’elle a porté depuis nostre desfaite,
      L’abandon de sa terre à nos gens pour retraite,
      Son chétif appareil pour la célébrité
      Du révérable jour de sa nativité,
      [...] — (Robert Garnier, Marc Antoine, M. Patisson, Paris, 1578)
    • Voilà, Madame, la vérité toute pure, & une partie des singularités de l’homme que vous révérez tant, parce que vous ne vous êtes jamais demandé s’il étoit révérable. — (Jean-Benjamin de La Borde, Lettres sur la Suisse, adressées à Madame de M*** par un voyageur françois en 1781, tome premier, Jombert jeune, Genève, 1783, page 182)
    • Aussi, deviennent-ils de plus en plus rares les jeunes gens qui, une fois échappés de l’asile de jour, ouvert rue des Beaux-Arts, continuent les traditions de ces révérables maîtres. — (Joris-Karl Huysmans, La genèse du peintre, dans La Revue indépendante, 13 avril 1884)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « révérable »

(XVIe siècle) Dérivé de révérer, avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « révérable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
révérable reverabl

Évolution historique de l’usage du mot « révérable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Révérable

Retour au sommaire ➦

Partager