La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « retordre »

Retordre

Définitions de « retordre »

Trésor de la Langue Française informatisé

RETORDRE, verbe trans.

A. −
1. Tordre de nouveau (ce qui est détordu ou ce qui est déjà tordu). L'une feignait de retordre le chignon défait de l'autre (Colette,Cl. école, 1900, p. 172).L'instant d'après, sa bouche s'amollissait, puis un sourire amer la retordait (Drieu La Roch.,Rêv. bourg., 1937, p. 309).
2. Tordre, donner de nombreux tours à quelque chose. C'est là, selon la science, ce que réclame le mollusque [quelque accident très favorable] pour retordre si savamment le charmant objet qui me retient [une coquille] (Valéry,Variété V, 1944, p. 26).P. métaph. Tout ce qu'une âme comprimée et retordue par la plus mortelle angoisse peut exsuder de douleur est sorti de la mienne (Bloy,Désesp., 1886, p. 345).
B. − FIL., CORD. Tordre ensemble plusieurs fils pour obtenir un fil résistant, un toron. Retordre des fils de chanvre, de soie. Un gros cardé fait avec des matières de qualité inférieure, laine et coton très peu retordus (Ch. Thomas, Araud, Fabric. drap, 1921, p. 196).Les machines [à fabriquer les cordes] doivent retordre deux ou plusieurs filés pour former le toron et commettre deux ou plusieurs de ceux-ci pour former la corde. Dans la corderie fixe, la première opération est faite sur des retordeurs qui donnent la torsion voulue aux torons (Encyclop. Sc. Techn.t. 51971, p. 691).
Loc. fig., fam. Avoir/donner du fil à retordre. Avoir/créer des difficultés. En tout cas, ma fille, le petit vous donnera du fil à retordre, je vous en réponds (Mauriac,Sagouin, 1951, p. 89).Var. Pour sûr! affirmait-on, notre aventureux ami (...) aura des câbles à retordre avec cette affreuse canaille réputée telle, et gare les trahisons (Cladel,Ompdrailles, 1879, p. 254).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətɔ ʀdʀ ̥], (il) retord [-tɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 intrans. « se tordre » (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 4454: Garde du fil qu'il ne retorde), attest. isolée dans cet empl.; 2. a) ca 1260 « tordre ensemble plusieurs brins de fil ou de ficelle » (Etienne Boileau, Métiers, éd. G. B. Depping, p. 80: filer, doubler et recordre [sic]); 1266 ici au fig. (Vers de la mort, éd. C. A. Windahl, CCXXI, 9: quanqu'il retort); b) av. 1633 donner du fil à retordre (Gaultier Garguille, Chansons, éd. E. Fournier, p. 59 [ici, dans le refrain d'une chanson libertine, semble signifier « se prostituer »; cf. Rey-Chantr. Expr., s.v. fil]); 1640 (Oudin Curiositez, s.v. fil: donner du fil à retordre, se prostituer); 1680 (Rich.: Je lui donnerai du fil à retordre (...), je lui donnerai des afaires); 3. 1606 « tordre de nouveau » (Crespin d'apr. FEW t. 13, 2, p. 95b); sens att. ds Ac. dep. 1762. Du lat. retorquere « tourner en arrière, tordre vers l'arrière » (rétorquer*), avec évol. phonét. et sém. parallèle à celle de tordre*. Fréq. abs. littér.: 28.
DÉR. 1.
Retordage, retordement, subst. masc.,fil. Opération consistant à tordre plusieurs fils ensemble. Torsion des fils retors et câblés. − Généralement, on donne au retordage une torsion inverse de celle donnée en filature (Thiébaut,Fabric. tissus, 1961, p. 13).Retordement n'est plus usité. [ʀ ətɔ ʀda:ʒ], [-dəmɑ ̃]. Ac. 1762-1878: -dement; 1935: -dage ou -dement (id. ds Littré, Rob., Lar. Lang. fr.). 1resattest. a) 1472 retordage (Reg. des Consaux, 9 févr., Arch. de Tournai ds Gdf. Compl., s.v. babiner), attest. isolée, à nouveau en 1798 (C. Pajot des Charmes, L'Art du blanchiment des toiles, p. 74 ds DG), b) 1606 retordement (Crespin d'apr. FEW t. 13, 2, p. 96a); de retordre, suff. -age* (a), -ment1* (b).
2.
Retordeur, -euse, subst.,fil. a) Cordier; ouvrier, ouvrière conduisant une machine à retordre le fil. (Ds Mét. 1955). b) Machine servant à retordre les fils. Cyrus Smith n'ayant à sa disposition ni cardeuses, ni peigneuses, ni lisseuses, ni étireuses, ni retordeuses (...) pour filer la laine, ni métier pour la tisser, dut procéder d'une façon plus simple (Verne,Île myst., 1874, p. 311).V. supra B ex. de Encyclop. Sc. Techn. [ʀ ətɔ ʀdœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. 1390 fém. (Registre criminel du Châtelet, éd. Sté des Bibliophiles fr., t. 1, p. 200: une femme nommée Guillemete, retorderesse de fil), 1459 masc. (Reg. aux Publicat., 28 juin, Arch. de Tournai ds Gdf.: retordeur de fillet); de retordre, suff. -eur2*.
3.
Retordoir, retorsoir, subst. masc.,fil. Appareil servant au retordage des fils. (Ds Chesn. t. 2 1858 et Luppi 1872). [ʀ ətɔ ʀdwa:ʀ], [-swa:ʀ]. Littré: -doir. 1resattest. 1702 retorsoir (N. Aubin, Dict. de mar., p. 668), 1803 retordoir (Boiste); de retordre, suff. -oir*.

Wiktionnaire

Verbe - français

retordre transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Tordre de nouveau.
    • Ses doigts tordaient et retordaient une fibre imaginaire qu'il simulait de nouer gravement. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Tordre à plusieurs tours ; en parlant du fil ou de la ficelle, quand on tord deux ou trois brins ensemble.
    • Retordre des fils de chanvre, de soie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETORDRE. (Il se conjugue comme TORDRE.) v. tr.
Tordre de nouveau. Tordre et retordre du linge mouillé. Il signifie aussi Tordre à plusieurs tours; et en ce sens il ne se dit guère qu'en parlant du Fil ou de la ficelle, quand on tord deux ou trois brins ensemble. Retordre des fils de chanvre, de soie. Fig. et fam., Donner du fil à retordre à quelqu'un, Lui causer bien du souci, lui susciter bien des embarras. Il n'est pas encore au bout, je lui donnerai bien du fil à retordre. On dit aussi : Il aura bien du fil à retordre.

Littré (1872-1877)

RETORDRE (re-tor-d') v. a.

Il se conjugue comme tordre.

  • 1Tordre de nouveau. Tordre et retordre du linge mouillé.
  • 2En parlant du fil ou de la ficelle, tordre deux ou trois brins ensemble. Retordre des fils de chanvre, de soie. …Alizon qui retordant du fil…, Régnier, Sat. X.

    Fig. Du fil à retordre, voy. FIL, n° 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Je [Clotho] retors la plus belle vie Qu'onques retordirent mes dois, Ronsard, 369. En cent façons retordent leurs cheveux, Ronsard, 624.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RETORDRE. Ajoutez :
3 V. réfl. Se retordre, être retordu. Quand il veut décrire comme le fil se retord, comme il se tire de la canette, Malherbe, Lexique, éd. L. Lalanne.

HISTORIQUE

Ajoutez : XIVe s. Cil qui oysel [en sacrifice] doner voudra, Li chief au col li retortra, Macé, Bible en vers, f° 30, 1re col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RETORDRE, v. act. (Gramm.) C’est tordre de rechef. Voyez Tors & Tordre.

Retordre, (Sayetterie.) Assembler plusieurs filets de soie, de laine, de poil ou de fil, pour les doubler & les rendre plus forts, & en faire une espece de petite ficelle. Les guipures, qui sont une sorte de dentelle, se font de fil retors ou de sole retorse. Savary. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « retordre »

Re…, et tordre ; wallon, ristoid.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de tordre, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retordre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retordre rǝtɔrdr

Citations contenant le mot « retordre »

  • Le ton est donné. Rien ne sera épargné à Jean Castex. « Métayer de circonstance » pour Mélenchon. « Croque-mémé » pour Bourdin. Voilà pour la mise en bouche. Attention tout de même, parfois le cave se rebiffe. Sur le fond, le pire du pire n’est jamais sûr. N’empêche, qu’il soit sanitaire, économique ou social, le bulletin météo a de quoi faire frémir. Le premier intéressé convient, tout en euphémisme, du « contexte particulier » de sa prise de fonction. Faute d’état de grâce, c’est un état de siège dont le locataire de Matignon doit desserrer l’étau. Si son phrasé à l’accent rocailleux offre au leader de LFI le loisir « de voir pousser les arbres », la méthode Castex, elle, se profile. C’est en expert du meccano social qu’il investit le terrain tentant d’en bouger méticuleusement les lignes. Au Ségur de la Santé, il déboule et pose un milliard de mieux sur la table, portant à 7 Mds les crédits pour l’hôpital. Gaulliste planificateur, il confirme le retour aux plans quinquennaux que Bayrou pourrait piloter. Enfin, son expertise et ses qualités d’écoute ne seront pas de trop pour ramener les partenaires à la table de la réforme des retraites. Pour une refonte systémique, mais aussi paramétrique. C’est qu’entre-temps le Covid a fait plonger les comptes, et le Conseil d’orientation des retraites chiffre à près de 30 Mds € le déficit des régimes. Soit sept fois plus qu’attendu. Sauf que syndicats et patronats lui feront dès aujourd’hui remarquer que si la réduction des dettes reste une priorité, la relance de l’activité demeure l’urgence absolue. De surcroît personne n’a envie de rouvrir les hostilités. Et pour cause, avec près de 200 PSE en quatre mois, 30 000 emplois sont sur la sellette. Alors que s’élancent les premiers cortèges – Nokia, Airbus, Sanofi - préfigurant la vague, la rentrée promet du fil à retordre à l’exécutif. Le casting du remaniement suscite pour l’heure l’incrédulité des Français. Sans doute le manque de notoriété de Castex n’y est pas étranger. Un mal pour un bien. Parfait inconnu, cela minimise au moins le risque de décevoir. , Politique | Du fil à retordre
  • Cependant, cette cloche mal conçue dès le départ et mal suspendue, allait donner du fil à retordre aux Messins. À commencer par ceux qui ont été chargés de la déposer et de la remettre en place au fil des siècles. Car le bourdon de la Mutte a toujours pesé son poids : entre 7 et 8,7 tonnes selon les modèles. Un mastodonte à hisser au-dessus des voûtes, jusqu’au campanile bientôt perché à 85 m ! À l’époque, il n’était évidemment pas question de soulever le monstre de bronze au moyen d’une grue comme cela est le cas ce mercredi 29 juillet pour installer la cloche Paul dans la tour du Chapitre. On utilisait des cordes et la force des bras. Et parfois, il y a eu des dégâts ! , Culture - Loisirs | Quand on hissait la Mutte dans son clocher à la force des bras

Images d'illustration du mot « retordre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retordre »

Langue Traduction
Anglais twist
Espagnol giro
Italien torcere
Allemand twist
Chinois
Arabe إلتواء
Portugais torção
Russe скрутить
Japonais ねじれ
Basque bihurritu
Corse torsione
Source : Google Translate API

Synonymes de « retordre »

Source : synonymes de retordre sur lebonsynonyme.fr

Retordre

Retour au sommaire ➦

Partager