La langue française

Réticuline

Sommaire

  • Définitions du mot réticuline
  • Phonétique de « réticuline »
  • Citations contenant le mot « réticuline »
  • Traductions du mot « réticuline »

Définitions du mot « réticuline »

Trésor de la Langue Française informatisé

réticuline , subst. fém., biol. Protéine qui entre dans la composition des tissus conjonctifs et des fibres élastiques. Fin treillis de fibres très grêles, imprégnées de collagène et douées parfois des affinités tinctoriales de la réticuline (Roussyds Nouv. Traité Méd.fasc. 5, 2 1929, p. 370).

Phonétique du mot « réticuline »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réticuline retikylin

Citations contenant le mot « réticuline »

  • La transformation de réticuline en morphine par la levure était déjà connue. Mais il manquait l'étape de transformation de la tyrosine en réticuline pour maîtriser cette fabrication, sans avoir recours à la culture du pavot. Les chercheurs n'ont pas produit de la morphine, mais pensent qu'une souche modifiée de levure, capable de le faire, pourrait être disponible d'ici deux ans. Le but de cette recherche est d'ouvrir la voie à des analgésiques moins chers et entraînant moins de dépendance par rapport aux médicaments dérivés du pavot. Le Point, Morphine sans pavot : une avancée pour la médecine et... les dealers ! - Le Point
  • La transformation de réticuline en morphine par la levure était déjà connue. Mais il manquait l’étape de transformation de la tyrosine en réticuline pour maîtriser cette fabrication, sans avoir recours à la culture du pavot. Les chercheurs n’ont pas produit de la morphine mais pensent qu’une souche modifiée de levure, capable de le faire, pourrait être disponible d’ici deux ans. Le but de cette recherche est d’ouvrir la voie à des analgésiques moins chers et entraînant moins de dépendance par rapport aux médicaments dérivés du pavot. Les Echos, Produire de la morphine avec de la levure, c'est possible | Les Echos
  • Cela fait vingt-cinq ans que des équipes de recherche tentent de répliquer avec des levures le cheminement moléculaire complexe d’obtention de la morphine. Cette quête a connu une accélération cette année après que des chercheurs de l’Université de Berkeley en Californie ont démontré la possibilité de transformer la tyrosine, un dérivé du sucre, en réticuline, un composé du pavot. Plus exactement, c’est une forme particulière de la réticuline, appelée (S)-réticuline, que ces chercheurs ont obtenue, d’après leur étude publiée au mois de mai dans la revue Nature Chemical Biology . Par ailleurs, une équipe différente a trouvé comment transformer un autre dérivé de la réticuline nommé (R)-réticuline en opioïde. Il ne restait donc plus qu’à trouver le chaînon manquant entre la (S)-réticuline et la (R)-réticuline. C’est justement cette étape qui a été réalisée par les chercheurs de l’Université d’York qui publient leurs travaux dans l’édition du 26 juin de Science . Le Temps, Des levures pour produire de la morphine - Le Temps
  • Faire synthétiser des opiacés par des bactéries ou des levures nécessite d’y transposer la chaîne de réactions qui se produisent dans le pavot en y insérant les gènes des protéines impliquées. Toutefois, chez la bactérie, on ne sait mener que la première partie de cette chaîne : la conversion de glucose en un intermédiaire, la (S)-réticuline. Et chez la levure, à l’inverse, une étape précoce résistait : il était impossible de convertir en quantité suffisante l’intermédiaire L-tyrosine en L-DOPA (un précurseur de la dopamine). Les enzymes qui effectuent cette conversion, les tyrosine hydroxylases, produisent aussi une autre réaction, et si l’on en connaissait bien quelques-unes favorisant la réaction voulue, aucune ne fonctionnait dans la levure. Pourlascience.fr, Bientôt des opiacés produits par des levures ? | Pour la Science
  • Chimiquement et par voie de conséquence biologiquement, passer de la (S)-réticuline à son isomère (R) ne peut se faire qu’en deux étapes distinctes faisant intervenir un cofacteur appelé cytochrome P-450 dans un processus d’oxydation suivi d’une réduction, et il a fallu la sagacité admirable de l’équipe de Christina Smolke qui a rapproché des chimistes et des biologistes pour découvrir que dans un pavot (P. bracteatum) un gène exprimait un enzyme hybride qui réalisait les deux étapes simultanément, une sorte d’ingénierie génétique naturelle. Il a fallu ensuite optimiser – pour le moment du moins puisque ce travail reste au stade actuel démonstratif de la faisabilité du processus – l’étape suivante catalysée par l’enzyme appelé SalSyn qui fait apparaître un nouveau cycle à 6 atomes pour produire la salutaridine toujours avec l’aide d’un cytochrome. Cet enzyme est normalement recouvert d’un sucre, on dit qu’il est glycosylé dans la plante, mais ça ne marchait pas du tout dans la levure. Il a donc aussi fallu modifier le gène de cet enzyme afin qu’il se conforme correctement dans la cellule de levure et fonctionne de manière satisfaisante. Contrepoints, Vers la biosynthèse totale des opiacés | Contrepoints

Traductions du mot « réticuline »

Langue Traduction
Anglais reticulin
Espagnol reticulina
Italien reticolina
Allemand retikulin
Chinois 网状蛋白
Arabe الريتكولين
Portugais reticulina
Russe ретикулин
Japonais レチキュリン
Basque reticulin
Corse reticulina
Source : Google Translate API
Partager