La langue française

Résurrectionniste

Sommaire

  • Définitions du mot résurrectionniste
  • Étymologie de « résurrectionniste »
  • Phonétique de « résurrectionniste »
  • Citations contenant le mot « résurrectionniste »
  • Traductions du mot « résurrectionniste »

Définitions du mot « résurrectionniste »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSURRECTIONNISTE, adj.

Vieilli
A. −
1. [En parlant d'une théorie, d'une idée] Qui concerne la résurrection. Opinion résurrectionniste. Je suppose qu'un homme, se disant inspiré, vienne attester de la part de Dieu la vérité du dogme résurrectionniste enseigné par Fourier (Proudhon,Créat. ordre,1843, p. 261).
2. [En parlant d'une pers.] Qui croit à la résurrection. Un Pharisien résurrectioniste aurait pu dire que les âmes des Juifs étaient reçues dans le sein d'Abraham jusqu'à ce que vînt la résurrection; mais il n'aurait assurément pas employé ces images d'enfer et de paradis (P. Leroux, Humanité,1840, p. 771).
Empl. subst. Jésus eut tous les principes des Esséniens, et fut résurrectioniste. S Paul, élevé dans le Phariséisme, fut également résurrectioniste (P. Leroux, Humanité,1840p. 684).
B. − Au fig. [En parlant d'un écrivain, d'un artiste] Qui ressuscite, fait revivre le passé des choses ou des êtres disparus. Dans l'exécution de M. G. se montrent deux choses: l'une, une contention de mémoire résurrectionniste, évocatrice (...) l'autre un feu, une ivresse de crayon, de pinceau, ressemblant presque à une fureur (Baudel.,Curios. esthét.,1863, p. 340).Une Cléopâtre par un prosateur résurrectionniste à la façon d'un Michelet, d'un Carlyle (Goncourt,Journal,1890, p. 1242).
Empl. subst. Dans le roman, Flaubert (...) a été un résurrectionniste, à la façon de Carlyle et de Michelet, des vieux mondes, des civilisations disparues, des humanités mortes (Goncourt,Journal,1890p. 1265).
C. − HIST., subst. masc. En Angleterre, criminel déterrant les cadavres pour les vendre aux chirurgiens à des fins de dissection. Bien avant qu'il ne fût question en France de Roberts Burck et des résurrectionnistes d'Edimbourg, des scélérats (...) faisaient métier de voler les cadavres récemment inhumés, pour les vendre aux chirurgiens (Vidocq,Vrais myst. Paris, t. 3, 1844, p. 196).
REM.
Résurrectionnisme, subst. masc.a) Vx. Doctrine de la résurrection générale. Synon. palingénésie.Cette opinion du résurrectionisme, ou de la venue prochaine de l'époque palingénésique, était aussi connue, aussi répandue, aussi vulgaire que possible avant la prédication de Jésus (P. Leroux, Humanité,1840p. 759).b) Hist. des sc. Doctrine scientifique qui soutient qu'un animal inférieur après une suspension prolongée de tout phénomène vital peut revenir à la vie. Au XVIIIesiècle (...) les uns soutenaient que, pendant la phase de dessèchement, la vie n'était que ralentie, amoindrie, mise en veilleuse; les autres prétendaient qu'elle était arrêtée, suspendue, et que la reprise des manifestations vitales, après une telle pause, constituait une véritable résurrection. Le célèbre Spallanzani rompait des lances en faveur du « résurrectionnisme », et Voltaire demandait ce que devient l'âme du rotifère pendant la période de mort provisoire (J. Rostand, La Vie et ses probl.,1939, p. 102).
Prononc.: [ʀezyʀ εksjɔnist], [-ʀe-]. P. Leroux, supra: résurrectioniste, résurrectionisme. Étymol. et Hist. 1. 1834 (Boiste: Résurrectionniste, nom par lequel on désigne ceux qui, en Angleterre, font métier de vendre des cadavres aux chirurgiens pour les disséquer); 2. 1840 « celui qui croit en la résurrection » (P. Leroux, op. cit., p. 684); 3. 1875 subst. « celui qui rappelle le souvenir d'une personne morte, ou de choses passées » (Lar. 19e). 1 et 4 empr. à l'angl. resurrectionnist « id. » 1776 et 1834 ds NED, dér. de resurrection « action de ressusciter » ca 1290, ca 1320, ibid., suff. -ist, corresp. au fr. résurrection* et -iste*. 2 et 3 dér. de résurrection*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Nom commun

résurrectionniste \ʁe.zy.ʁɛk.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne croyant en la résurrection.
  2. (Ironique) Profanateur.
    • Le Résurrectionniste —pour utiliser un surnom de l’époque— refusait de se laisser décourager par ce que la piété la plus élémentaire tenait pour sacré. — (Robert Louis Stevenson, Le Voleur de cadavres, 1884, traduction Jean-Pierre Naugrette, 2004)
  3. (Soutenu) Personne faisant revivre une idée, une œuvre.
    • Dans le roman Flaubert n’a pas été seulement un peintre de la contemporanéité, il a été un résurrectionniste, à la façon de Carlyle et de Michelet, des vieux mondes, des civilisations disparues, des humanités mortes. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal des Goncourt)

Adjectif

résurrectionniste \ʁe.zy.ʁɛk.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui concerne la résurrection.
  2. Qui croit à la résurrection.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RÉSURRECTIONNISTE (ré-zu-rè-ksio-ni-st') s. m.
  • Se dit de certains hommes qui en Angleterre font métier de déterrer furtivement des cadavres pour les vendre aux anatomistes.

    Fig. Il se dit de ceux qui exhument, veulent rétablir de vieilles choses.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RÉSURRECTIONISTE. Ajoutez :
2Il se dit, dans les beaux-arts, de ceux qui imitent, font revivre les procédés de l'art antique. Ce nouveau venu [Alma Tadema] doit inquiéter M. Gérôme, M. Rodolphe Boulanger et les autres résurrectionistes des bizarreries de l'antiquité, Bürger, Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 43.

Adj. L'école classique ou, si l'on veut, résurrectioniste, qu'on prit pour une renaissance, Bürger, ib. t. I, p. 286.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « résurrectionniste »

Résurrection.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « résurrectionniste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
résurrectionniste resyrɛktjɔnist

Citations contenant le mot « résurrectionniste »

  • Ce qui demande des procédés — et des explications justificatrices — jouant sur des associations d’apparence logique, et beaucoup de sauts qualitatifs extrêmes. Ainsi, l’existence d’un papyrus dissimulé dans une chambre secrète irrévélée sous la pyramide de Khéops, sur lequel est notifié le processus de momification adapté à chaque reine et roi d’Égypte, ce qui fournit au résurrectionniste les précieuses caractéristiques physiques de chacun de ces êtres morts depuis des milliers d’années. Tout cela conduisant à cette scène extraordinaire où deux adversaires, ne cessant de mettre en route de nouveaux moteurs de générateurs d’énergie pour obtenir toujours plus de puissance, se disputent la matérialisation d’un homme réduit à la forme d’ondes et dont la silhouette hésitante ne cesse d’osciller tour à tour d’un lieu à un autre. , « Virus, il mago della foresta morta » : le magicien de la forêt morte… | BDZoom.com

Traductions du mot « résurrectionniste »

Langue Traduction
Anglais resurrectionist
Espagnol resurreccionista
Italien resurrectionist
Allemand auferstehungskämpfer
Chinois 复活主义者
Arabe قيامة
Portugais ressurrecional
Russe похититель трупов
Japonais 復活家
Basque resurrectionist
Corse risurreziunistu
Source : Google Translate API
Partager