La langue française

Représentationnel

Sommaire

  • Définitions du mot représentationnel
  • Étymologie de « représentationnel »
  • Phonétique de « représentationnel »
  • Citations contenant le mot « représentationnel »
  • Traductions du mot « représentationnel »

Définitions du mot « représentationnel »

Wiktionnaire

Adjectif

représentationnel \Prononciation ?\

  1. Qui représente.
    • Le contenu intentionnel ou représentationnel de ces états est la caractéristique mentale rendant possible cette directionalité. — (Hubert Dreyfus, Agir, intentionnalité et être-au-monde,revue philosophiques, 1993, Volume 20, numéro 2, page 289, en ligne site érudit)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « représentationnel »

De représentation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « représentationnel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
représentationnel rɛpresɑ̃tatjɔnœl

Citations contenant le mot « représentationnel »

  • Façonnés au cours de deux millions d’années, ces objets se trouvent tous au British Museum de Londres. «La vie humaine a commencé en Afrique (et) à partir d’il y a environ 40 000 ans, les humains ont créé le premier art représentationnel du monde.» l-express.ca, 100 objets de sens et d’identité - l-express.ca
  • Ainsi, au nom du female gaze, on peut manifestement préférer les grands patrons à la critique indépendante. Comme Iris Brey semble préférer dans son livre les séries produites par Amazon ou encore les films de super-héros des géants hollywoodiens au cinéma de Mizoguchi. La solubilité de cette pensée dans l’ordre nouveau du capitalisme culturel devrait suffire à la discréditer. Son refus du dialogue et sa passion pour le tout-représentationnel – déjà adopté par les œuvres produites par les dominants de l’ère présente : Netflix, Disney, Warner – terminera d’en faire le cheval de troie d’une acculturation généralisée. Marianne, "Female gaze" : fausse révolution et vraie mauvaise idée
  • Disons que la différence qu'il y a, c'est que quand on parle de ses émotions avec des mots, c'est le mode de communication qui change. C'est-à-dire que quand je parle de mes émotions, je me représente en train d'avoir telle ou telle émotion. Par exemple, je me dis "je suis content" : ça, c'est vraiment une représentation de moi-même, alors que quand je produis un emoji, j'indique directement mon émotion, je la performe avec l'emoji, il n'y a pas le système représentationnel qu'il y a avec la langue. Ça c'est une vraie différence.   Atlantico.fr, Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête | Atlantico.fr
  • Les attaques terroristes créent "un emballement du système représentationnel, et une désorganisation cognitivo-émotionnelle" Slate.fr, Terrorisme: comment la peur s'insinue-t-elle en nous? | Slate.fr
  • 3O. Caïra est persuadé que sa définition n’implique aucun aspect représentationnel ; en fait, aucun mot qui fasse penser à cette notion n’y apparaît. Toutefois, il ne caractérise pas de manière explicite la relation entre la communication où les contraintes de preuve existent et la communication où ces contraintes n’existent pas. Et pourtant, une relation il doit y avoir, d’autant plus qu’O. Caïra déclare, à plusieurs reprises, qu’il n’est pas possible de définir la communication fictionnelle sans définir son « autre », la « non‑fiction », à savoir la communication documentaire (voir p. 18, p. 39 et p. 169). Si O. Caïra était obligé de caractériser cette relation, tôt ou tard il finirait par le faire à peu près dans les termes suivants : la communication fictionnelle est une communication qui semble être une communication documentaire ou qui lui ressemble à un tel point qu’on peut y reconnaître une communication documentaire, mais qui, en réalité, n’en est pas une, puisque quelque chose d’essentiel à cette dernière lui fait défaut, les contraintes de preuve. Cette relation peut expliquer les controverses fréquentes sur la fictionnalité de certaines communications, controverses auxquelles O. Caïra consacre beaucoup de pages très intéressantes8. Cette relation peut expliquer pourquoi il n’est pas possible de définir la communication fictionnelle sans son « autre » : celui‑ci n’est pas vraiment son « autre », mais l’autre terme d’une relation déterminée. Or, qu’est‑ce que cette relation sinon une relation de mimèsis9 ? En fait, la définition de O. Caïra se fonde bien sur la mimèsis. Seulement, celle de O. Caïra est une mimèsis qui ne dit pas son nom. , Définir la fiction sans la mimèsis ? (Acta Fabula)

Traductions du mot « représentationnel »

Langue Traduction
Anglais representational
Espagnol figurativo
Italien rappresentativo
Allemand gegenständlich
Chinois 代表性的
Arabe تمثيلي
Portugais representativo
Russe репрезентативный
Japonais 代表的な
Basque errepresentazio
Corse rapprisentativu
Source : Google Translate API
Partager