La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « renonçabilité »

Renonçabilité

Définitions de « renonçabilité »

Wiktionnaire

Nom commun - français

renonçabilité \ʁə.nɔ̃.sa.bi.li.te\ féminin

  1. Possibilité de renoncer.
    • Du point de vue de la mère porteuse, se pose évidemment la question fondamentale de la renonçabilité, dans le contexte de la G.P.A., du droit de celle-ci au respect de son intégrité physique et à l’établissement d’un lien de filiation avec son enfant. — (Geoffrey Willems, « La gestation pour autrui : brève synthèse des réflexions relatives à un éventuel encadrement législatif », in Annales de droit de Louvain, vol. 74 n°1 (2014) → lire en ligne)
    • Afin d'assurer la qualité de fabrication du moule, de réduire le coût de production, le matériau doit avoir une bonne renonçabilité, usinabilité, trempabilité, trempabilité et broyage; Il devrait également y avoir une faible oxydation, une sensibilité à la décarburation et une tendance à la fissuration par déformation de trempe. — (site m.mim-factory.com, 31 décembre 2019)
  • Mais en quoi consiste l’ir-renonçabilité à l’ « il y a de l’événement ? » — (Institut Catholique de Paris, Transversalités : revue de l’Institut catholique de Paris, 2005, Paris)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « renonçabilité »

De renonçable, avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Renonçabilité

Retour au sommaire ➦

Partager