La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « remanieur »

Remanieur

Définitions de « remanieur »

Trésor de la Langue Française informatisé

Remanieur, -euse, subst.Personne qui apporte des modifications à un ouvrage dont il n'est pas l'auteur. Un jongleur a composé ce recueil des « proverbes au vilain », dont le succès a été si grand et que divers remanieurs ont amplifié petit à petit de nouvelles trouvailles de leur cru (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 124).Faut-il, par exemple, poser en principe, comme certains érudits semblent le faire, que les remanieurs vont constamment multipliant les inventions nouvelles; en sorte que le texte plus sobre et le moins invraisemblable aurait toujours chance d'être le plus ancien? (M. Bloch, Apol. pour hist., 1944, p. 55). [ʀ əmanjœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1832 (S. Marin, Hist. de la vie et des ouvrages de M. de Chateaubriand ds Quem. DDL t. 12); de remanier, suff. -eur2*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

remanieur \ʁə.ma.njœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : remanieuse)

  1. Personne qui remanie.
    • Les remanieurs de la carte d’Europe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

REMANIEUR (re-ma-ni-eur) s. m.
  • Celui qui remanie. Les remanieurs de la carte d'Europe.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « remanieur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
remanieur rœmaniœr
remanieuse rœmaniœs

Citations contenant le mot « remanieur »

  • 6Ce n’est donc pas la traduction d’une langue à une autre qui est en cause, mais toute reprise du texte originel par un lecteur-remanieur tiers. Les adaptations dans d’autres langues vernaculaires ont tout de même pour particularité d’être, pour employer le terme médiéval consacré, des translations non seulement au plan linguistique mais aussi au plan culturel. Ainsi les réécritures en italien (articles d’Arianna Punzi et de Maurizio Virdis) doivent-elles tenir compte de la distance entre un matériau-source pénétré d’idéaux chevaleresques et une Italie qui n’a jamais connu un système féodal fort. Le public peut varier également : les adaptations des romans de Chrétien en moyen anglais (article de Carolyne Larrington) ont peut-être eu un public plus mêlé que les œuvres-sources du trouvère champenois, adressées à un lectorat aristocratique ; il en résulte un style plus oralisant, qui apparente le récit au conte populaire. L’examen de plusieurs traditions européennes va presque toujours dans le même sens : les jeux d’ambiguïté de Chrétien de Troyes ne sont pas perçus par les translateurs comme relevant de la matière du récit, de sa chair, mais d’un choix d’écrivain qui n’a pas nécessairement besoin d’être reproduit à l’identique. Cela ne veut pas dire que les remanieurs n’ont pas senti la complexité de la référentialité chez Chrétien, mais ils choisissent de la faire disparaître de même qu’ils gomment le nom même de Chrétien de Troyes de leurs textes. Plusieurs articles montrent comment les adaptateurs européens réemploient certains traits propres à l’auteur champenois, comme la peinture des émotions dans la traduction néerlandaise du Conte du graal (article de Frank Brandsma) ou le jeu sur les sources dans le Herr Ivan suédois (article de Sofia Lodén) ; mais ce qui domine, c’est tout de même une volonté de rendre le récit plus neutre, de l’anonymiser pour mieux le rendre à sa source légendaire : c’est particulièrement notable dans les adaptations galloises (article de Ceridwen Lloyd-Morgan), où le retour à la « vraie » source arthurienne est lourd d’implications idéologiques et nationales. Rares sont les adaptations qui cherchent à imiter l’ambiguïté constitutive du récit de Chrétien : l’exception notable est l’auteur allemand Hartmann von Aue (article de René Perennec) qui, loin du style pseudo-historique de son compatriote Wolfram von Eschenbach, joue lui aussi sur la triade vérité/fiction/sens, cette troisième notion venant brouiller la frontière stricte entre les deux premières et élever le propos romanesque à sa juste place. , Vérité & fiction, entre Moyen Âge & postmodernité (Acta Fabula)

Images d'illustration du mot « remanieur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « remanieur »

Langue Traduction
Anglais remodel
Espagnol remodelar
Italien ristrutturare
Allemand umgestalten
Chinois 重塑
Arabe إعادة تشكيل
Portugais remodelar
Russe переделывать
Japonais 改造
Basque eraberrituko
Corse rimudellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « remanieur »

Source : synonymes de remanieur sur lebonsynonyme.fr

Remanieur

Retour au sommaire ➦

Partager