Réification : définition de réification

chevron_left
chevron_right

Réification : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RÉIFICATION, subst. fém.

A. − PHILOS. Transformation, transposition d'une abstraction en objet concret, en chose. Synon. chosification.Nous nous bornerons au cours de ce chapitre à l'étude d'un seul point: celui de la réification du corps. Le corps humain est devenu − en grande partie du fait des médecins − un objet de propriété (David, Cybern., 1965, p. 142):
Toutes ces impostures se valent, et elles font vivre aujourd'hui bien des farceurs. Car tel est le piège de la réification statique: quiconque hypostasie le pouvoir-faire-autrement, parce qu'il exploite la dialectique de la self-contradiction, fait le jeu de la servitude. Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 209.
En partic. Tendance à rendre statique ce qui est mouvant, mobile. Que savez-vous de la réalité, que savez-vous des « lignes intérieures de la structure des choses », et par quelle grossière réification des concepts venez-vous lui essayer vos catégories mentales d'immobile ou mobile? (Benda, Le Bergsonisme, ou Une philosophie de la mobilité, pp. 66-67 (6 éd., Mercure de France, 1917) ds Quem. DDL t. 26).
[Chez Marx, Lukács] Transformation de l'activité humaine en marchandise qui aboutit dans l'économie capitaliste à une véritable fétichisation de l'objet en tant que valeur d'échange dominant complètement la valeur d'usage. La réification (...) a donc transformé, au cours des derniers siècles, toutes les sphères de la vie sociale. Alors que dans les époques antérieures, les sphères politiques, économiques, juridiques et religieuses s'articulaient indissolublement l'une sur l'autre, avec l'avènement de la société capitaliste marchande (...), la sphère économique a conquis une autonomie presque totale (Encyclop. univ.t. 141972, p. 10).
B. − LING. ,,Procédure narrative qui consiste à transformer un sujet humain en objet, en l'inscrivant dans la position syntaxique d'objet à l'intérieur du programme narratif d'un autre sujet`` (Greimas-Courtés 1979).
C. − PSYCHOL., PSYCH. La réification peut être définie par l'attitude qui consiste à vivre la relation interpersonnelle comme un échange asbtrait, où les modalités individuelles sont mises entre parenthèses pour laisser la place aux catégories générales de la rencontre, celles du statut économique, du rôle social, et des représentations induites par la classe sociale (Thinès-Lemp.1975).
Prononc.: [ʀeifikasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1912 (Benda, loc. cit.). Dér. sav. de réifier*; suff. -ation*.

Réification : définition du Wiktionnaire

Nom commun

réification \ʁe.i.fi.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait de transformer en chose, ce qui est une idée, un mouvement, un concept.
    • La réification est l’appréhension d’un phénomène humain en tant que chose, c’est-à-dire en des termes non-humains ou même supra-humains. — (Peter Berger, Thomas Luckmann, trad. Pierre Taminiaux et Danilo Martuccelli, La Construction sociale de la réalité, Armand Colin, coll. « Individu et Société », Malakoff, 2018, page 158)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « réification »

Étymologie de réification - Wiktionnaire

Formé à partir du verbe réifier et du suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réification »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réification reifikasjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « réification »

  • En Afrique du Sud, selon les Nations unies, cent dix agressions sexuelles sont commises par jour et un féminicide, toutes les huit heures. Une implacable culture du viol qui masque un dysfonctionnement plus enraciné : la réification des femmes, réduites à l’état d’objet domestique. C’est de cette absence de considération que traitent les autoportraits de Thandiwe Msebenzi, où son corps et son visage disparaissent sous des rideaux, des napperons. La photographe met aussi en scène des objets utilisés par les femmes pour se défendre – bâton, marteau, scie – disposés sur des lits, afin d’évoquer cette violence qui se manifeste à l’intérieur comme à l’extérieur des foyers. Télérama, “reGeneration4” : les meilleurs photographes de demain s’exposent à Lausanne
  • Depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron ne veut pas laisser le monopole de l’écologie aux seuls verts. Il n’est pas le premier à s’essayer à cette entreprise. Le problème c’est que son volontarisme communicant en la matière a dépassé, et de loin, la perception de ses résultats par celles et ceux qui sont les plus engagés et les plus attachés à la cause environnementale. Celle-ci au demeurant opère comme une injonction morale permanente, sans que l’on puisse interroger, ne serait-ce que de manière critique, cette absolutisation ou réification de la nature. Le Figaro.fr, Arnaud Benedetti: «Macron n’a pas d’autre choix que de réaffirmer son mythe originel»
  • En outre, à l’heure où les questions de respect des animaux sont de plus en plus présentes dans la société, ce type de procédure les instrumentalise totalement. Ils sont réduits à n’être que les « supports » d’organes à transplanter chez des humains avant leur mise à mort. L’animal n’est alors plus qu’un outil au service de certains humains. Cela représente ce qu’on peut imaginer de pire en termes d’exploitation et de réification de l’animal. Sans oublier les centaines de milliers d’animaux qui vont être « utilisés » pour tenter de mettre au point la technique. La Croix, « Création de chimères “homme/animal” : quels risques ? quelles alternatives ? »
  • Ce que l’exigence bioéthique tente de défendre et de promouvoir depuis le code de Nuremberg (1947), c’est une idée des droits de l’humain irréductible aux tentations du scientisme, de la réification et de la disqualification de l’homme, de la soumission de nos valeurs démocratiques à des idéologies ou à des intérêts qui dénaturent ce que dont nous sommes responsables en commun. Penser et assumer la responsabilité bioéthique, lui reconnaître cette fonction essentielle au cœur des débats philosophiques et politiques d’une société en quête de sens et de refondation, c’est alors résister aux tentatives, là également, d’abrasement des valeurs de notre République. Nous ne pouvons pas nous permettre, dans le contexte de fragilité sociale actuelle, l’insignifiance, le mépris ou la violence dont témoignent certaines positions de parlementaires à l’égard d’un appel à la pondération dans leurs positions idéologiques hostiles à la moindre exigence de retenue. Ils donnent à penser que la bioéthique serait désormais confisquée par quelques élus détenteurs en ce domaine d’une vérité absolue, voire d’une mission libératrice, et auxquels le gouvernement confierait de manière tacite les basses œuvres d’une concession idéologique à des enjeux en fait plus électoralistes que de l’ordre de convictions morales. Le Figaro.fr, Emmanuel Hirsch: «La précipitation n’est pas compatible avec les enjeux de bioéthique»
  • Toutefois, les Lumières sanctionnent à la fois l’apogée de la traite et la montée des critiques anticoloniales, l’aggravation des ségrégations de couleur et l’essor de l’abolitionnisme. Les chapitres 3 et 4 s’attardent sur cette période contrastée. Marquée par les révolutions atlantiques de la fin du siècle, elle semble promettre aux gens de couleur un nouveau droit à la visibilité et à la représentation. Des artistes comme Carmontelle ou Maurice Quentin La Tour réalisent des portraits d’hommes noirs qui échappent à la réification et à la sujétion. Mais la brèche est étroite : seuls quelques visages percent le brouillard des millions d’anonymes, comme celui, fier, du député Jean-Baptiste Belley, exposé par Girodet au Salon de 1797, ou celui de Yarrow Mamout, par Charles Willson Peale (1819). Car les révolutions sont aussi un temps d’invisibilisation des minorités exclues de la nouvelle citoyenneté : Anne Lafont montre comment l’Insurgent afro-amérindien Crispus Attucks, une des premières victimes du Massacre de Boston (5 mars 1770) est effacé des premières gravures de l’événement. Sauf exceptions, l’héroïsme révolutionnaire atlantique est blanc et masculin, comme le confirme le sort de Toussaint-Louverture, « héros sans image » (p. 211). Anne Lafont s’y étend assez peu, et pourtant, les Noirs développent d’ailleurs de nombreuses stratégies pour échapper aux stigmates auxquels les expose leur couleur de peau. , L’art colonisateur - La Vie des idées
  • La notion de réification fait un retour dans la pensée philosophique contemporaine pour penser un ensemble de phénomènes sociaux qui prennent actuellement de l’ampleur. Le Courrier, L’exacerbation de la réification - Le Courrier
  • Concert dans le cadre de la 73 édition du festival de musique de Besançon Franche-Comté. Igor Hasselmann propose avec ce quintet ses compositions récentes, ancrées dans une tradition du jazz et empreintes d’une modernité assumée, notamment par ses harmonies et ses arrangement. Naviguant entre lyrisme, introspection, danse et surprise, le répertoire offre des esthétiques variées et tente une réification des états de l’âme... En gardant une place ouverte pour le jeu, le quintet ambitionne l’équilibre délicat entre écriture et improvisation. Accès libre. Possibilité d’annulation en cas d’intempéries. , Festival de Besancon : concert de Igor Hasselmann Quintet : Concert Jazz a Besancon

Traductions du mot « réification »

Langue Traduction
Corse reificazione
Basque gauza bihurtzearen
Japonais 具現化
Russe овеществление
Portugais reificação
Arabe حكم
Chinois 化身
Allemand verdinglichung
Italien reificazione
Espagnol cosificación
Anglais reification
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires