La langue française

Rat-de-cave

Définitions du mot « rat-de-cave »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAT(-)DE(-)CAVE,(RAT DE CAVE, RAT-DE-CAVE) subst. masc.

A. − [À propos d'une pers.] V. rat C 1.
B. − Bougie mince et longue, enroulée sur elle-même, dont on se sert pour éclairer une cave. Biboche tira de sa poche un rat de cave et l'alluma (Malot,R. Kalbris, 1869, p. 190).Telle, aux lueurs des tristes rats-de-caves, Va la sorcière, aux viscosités haves, Telle une muse, avec ses yeux mauvais, M'a déniché dans un vieux tas d'épaves (Nouveau,Valentines, 1886, p. 218).
Prononc. et Orth.: [ʀaḓka:v]. Ac. dep. 1694: rat de cave; id. ds Littré, Rob. 1985 mais Lar. Lang. fr.: rat-de-cave. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p. 284: rat-de-cave. Plur. des rats(-)de(-)cave. Étymol. et Hist. 1803 « bougie » (Boiste). Comp. de rat*, de1* et cave3*. Bbg. Quem. DDL t. 18, 19. − Sculpt. 1978, p. 629.

Wiktionnaire

Nom commun

rat-de-cave \ʁa də kav\ masculin

  1. Mèche rassemblée en pelote agglutinée par de la stéarine ou de la cire, dont on se servait pour s'éclairer momentanément dans un escalier, dans une cave.
    • Tout était si petit : chandeliers et pots de fleurs, que deux allumettes-bougies l’éclairaient parfaitement ; quelquefois Victoire me faisait la surprise de me donner deux petits bouts de rat-de-cave, mais c’était rare. — (Sainte Thérèse de Lisieux, manuscrit dédié à la Révérende Mère Agnès de Jésus, Aux Buissonnets ; reproduit dans : Manuscrits autobiographiques de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, Éditions de l’Office central de Lisieux, coll. Le Livre de Vie, Lisieux-Paris, 1962, page 51)
  2. (Vieilli) (Figuré) (Populaire) (Péjoratif) Employé des contributions indirectes qui descendaient dans les caves pour faire leurs vérifications.
    • Tous les quatre ans, au moment des élections municipales, Laugu du Moulin et Abel le Rat, journaliers à Longeverne, l’un ancien meunier, l’autre ex-rat de cave, le premier décavé, le second révoqué pour avoir tous deux trop fêté la dive bouteille, se sentaient prendre du poids. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • "Rats de cave" était le terme usité sous l’Ancien Régime, pour désigner les redoutés commis des Contributions Indirectes, chargés du contrôle des vins et alcools, évoqués par De Tocqueville et Jean-Jacques Rousseau dans leurs écrits. — (Albert Roger, Mémoires d’un rat de cave)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rat-de-cave »

De rat et cave, par comparaison de cette mèche avec la queue d’un rat.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rat-de-cave »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rat-de-cave ratdœkav

Images d'illustration du mot « rat-de-cave »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rat-de-cave »

Langue Traduction
Anglais rat-cave
Espagnol cueva de ratas
Italien rat-cave
Allemand rattenhöhle
Chinois 鼠洞
Arabe كهف الجرذ
Portugais caverna do rato
Russe крыса-пещера
Japonais ラット洞窟
Basque arratoi-haitzuloan
Corse caverna di rata
Source : Google Translate API

Rat-de-cave

Retour au sommaire ➦

Partager