La langue française

Rasibus

Sommaire

  • Définitions du mot rasibus
  • Étymologie de « rasibus »
  • Phonétique de « rasibus »
  • Citations contenant le mot « rasibus »
  • Traductions du mot « rasibus »

Définitions du mot « rasibus »

Trésor de la Langue Française informatisé

RASIBUS, adv.

Familier
A. −
1. À ras, de tout près. Synon. à zéro.Savoir si, de même que jadis ceux de l'hébreu, les cheveux du Gall avaient été coupés rasibus? (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 165).Il aurait l'air moins con s'il s'était carrément rasé le crâne rasibus (Cavanna, Les Russkoffs, Caen, L.-O. Four, 1981, p. 46).
2. À ras bord, au niveau du bord. Parce que si t'as un quart qui tient juste un quart, pour qu' tu ayes un quart de jus, de vin, ou d'eau bénite ou d' n'importe quoi, i' faut qu'on l'emplisse rasibus et on l' fait jamais (Barbusse, Feu, 1916, p. 194).
B. − Au fig.
1. [Marquant la proximité] La mère Fadet (...) demeurait tout au bout de la Joncière, rasibus du chemin qui descend au gué (Sand, Pte Fad., 1849, p. 67).
2. [Marquant l'immédiateté] La Durande est revenue! Les tempêtes ont beau avoir de la méchanceté, ça la leur coupe rasibus. Mes amis, je vous annonce qu'il n'y a plus de naufrages (Hugo, Travaill. mer, 1866, p. 421).
3. [Dans un cont. où qqc. est enlevé, dérobé ou détruit, marquant la totalité] Nous passons par un endroit que je te ferai dire. Vous tombez sur lui: pillé rasibus! (Mérimée, Carmen, 1845, p. 61).D'abord, à partir d'aujourd'hui, fini les permissions: macache, les permissions! rasibus, les permissions!... pas ce qui en tiendrait dans le coin de mon œil! (Courteline, Train 8 h 47, 1888, III, 1, p. 220).
Prononc. et Orth.: [ʀazibys]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin xives. (faire) rasibus « (couper) à ras » (Eustache Deschamps, Œuvres, éd. Queux de Saint-Hilaire, t. 6, p. 226); 2. fin xves. passer rasibus de « passer tout près, au ras de » (Commynes, Mém., éd. J. Calmette, t. 1, p. 30). Formé sur le lat. rasus « ras » à l'aide de la finale -ibus, de l'ablatif plur. de la 3edéclinaison lat. Fréq. abs. littér.: 12. Bbg. Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 359.

Wiktionnaire

Adverbe

rasibus \ʁa.zi.bys\

  1. (Populaire) À ras, très court, en parlant d’une coupe (en particulier de cheveux).
    • Savoir si, de même que jadis ceux de l’hébreu, les cheveux du Gall avaient été coupés rasibus?— (Cladel, Ompdrailles, 1879, p. 165)
    • Il aurait l’air moins con s’il s’était carrément rasé le crâne rasibus.— (Cavanna, Les Russkoffs, Caen, L.-O. Four, 1981, p. 46)
  2. (Familier) À ras bord.
    • Cela leur passe rasibus du goulier. — (François Béroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, s. l., s. d. (1650), p. 129)
    • Parce que si t’as un quart qui tient juste un quart, pour qu’ tu ayes un quart de jus, de vin, ou d’eau bénite ou d’ n’importe quoi, i’ faut qu’on l’emplisse rasibus et on l’ fait jamais.— (Barbusse, Feu, 1916, p. 194)
  3. (Vieilli) (Figuré) À proximité, auprès de, tout près, tout contre.
    • Tic, tac, toc, per aci, per entre les zambes, sous les esselles, rasibus les aureilles.— (D’Aubigné par Sewrin en 1806, p. 39)
      Tic, tac, toc, par ici, par entre les jambes, sous les aisselles, rasibus aux oreilles.
    • Enfin l’idée lui vint d’aller consulter une femme veuve, qu’on appelait la mère Fadet, et qui demeurait tout au bout de la Joncière, rasibus du chemin qui descend au gué. — (George Sand, La Petite Fadette, chapitre VIII, 1849.)
    • Car la porte le prit rasibus à l’oreille— (Dans le Baron de la Crasse, une pièce de Belleroche en 1662)
    • La balle me passa rasibus de l’oreille. — (Champmeslé, le Parisien, IV, 2, XVIIe siècle, dans Littré)
  4. (Figuré) Tout de suite, immédiatement.
    • La Durande est revenue ! Les tempêtes ont beau avoir de la méchanceté, ça la leur coupe rasibus. Mes amis, je vous annonce qu’il n’y a plus de naufrages.— (Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 421)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RASIBUS. (On prononce l'S finale.) adv.
Terme populaire qui veut dire Tout contre, tout près, au ras.

Littré (1872-1877)

RASIBUS (ra-zi-bu) prép.
  • Terme populaire. Tout contre, tout près. La balle me passa rasibus de l'oreille, Champmeslé, le Parisien, IV, 2.

HISTORIQUE

XVe s. Comme il passoit rasibus du chastel, Commines, I, 4.

XVIe s. Il prend son arc et sa flesche, et vous descoche rasibus l'image du saint, Despériers, Contes, CXXIV. Il a demoly son chasteau rasibus de terre, Palsgrave, p. 522.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rasibus »

Ras 1, avec une désinence latine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1398)  [5] Du moyen français rasibus (« sens 1 »), de ras, du latin rasus (« rasé, tondu »), suivi de la désinence de l’ablatif pluriel de la troisième déclinaison latine -ibus. Apparu tout d’abord dans l’expression faire rasibus (sens 1)  [1], il s’employa figurativement (fin XV) dans passer rasibus (sens 2 et 4)  [2]. Ce mot est attesté par l’Académie depuis 1694. Anciennement préposition avec un unique sens, le mot est décrit comme un adverbe polysémique depuis la huitième édition du dictionnaire de l’Académie française.
Fréquence d’usage du mot dans la littérature référencée dans Google Livres pour la période 1500-2008 : [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rasibus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rasibus razibys

Citations contenant le mot « rasibus »

  • Quel manque de flair, c’est zéro rasibus  France Bleu, Coronavirus et confinement : la chanson du 170 galerie de l'Arlequin à la Villeneuve de Grenoble
  • Et songe même à effacer certains des dessins qui lui ourlent le cou, squattent le haut de son crâne rasibus, lui descendent jusqu’au milieu des joues et courent sur ses mains. , Edition Besançon | Vaudeville chez les néonazis du Haut-Doubs
  • La précision est importante, d’autant que certains sont montés rasibus dans le bon wagon à cause de blessures tenaces, comme Clément Grenier, Rio Mavuba, ou Loïc Rémy. Sans oublier le genou de Raphaël Varane, source de tracasseries sans fin pour les médecins du Real Madrid cette saison. «Je me rappelle que j’ai suivi un entraînement encore plus intense car je voulais me prouver que je pouvais revenir en équipe de France, témoigne Bory. Pendant ma préparation j’avais un drôle de pressentiment, j’étais sûr que j’allais être appelé à un moment donné.» Bien vu, puisque Garbajosa devra rentrer à la maison au début du Mondial. Une mésaventure qui est aussi arrivée à quelques-uns chez les footeux (Giuly en 2004, Cissé en 2006). Il serait dommage que les sept réservistes concernés ne soient pas prêts à en profiter. , Equipe de France: Ce qui attend les réservistes de Deschamps

Traductions du mot « rasibus »

Langue Traduction
Anglais rasibus
Espagnol rasibus
Italien rasibus
Allemand rasibus
Chinois 腊肠
Arabe راسيبوس
Portugais rasibus
Russe rasibus
Japonais ラシバス
Basque rasibus
Corse rasibus
Source : Google Translate API
Partager