La langue française

Rapicolant

Sommaire

  • Définitions du mot rapicolant
  • Étymologie de « rapicolant »
  • Phonétique de « rapicolant »
  • Citations contenant le mot « rapicolant »
  • Traductions du mot « rapicolant »

Définitions du mot rapicolant

Wiktionnaire

Adjectif

rapicolant \ʁa.pi.ko.lɑ̃\ masculin

  1. Revigorant, redonnant de la force physique, de la bonne humeur.
    • Un mélange rapicolant qui réveille les sens doux et les élans vigoureux rappelant mes aboutissements dans la vie de Marie. — (Geneviève Stauffer, La liberté des autres, éditions Publibook, 2008)
    • Au demeurant, même si elle désire être fidèle à son légitime ou (autre possibilité) si elle n'est plus désirable, j'aurai grand plaisir à des retrouvailles amicales, car c’était une fille drôle, gaie, rapicolante. — (Gabriel Matzneff, Carnets noirs 2007-2008, éditions Flammarion, 2009)

Forme de verbe

rapicolant \ʁa.pi.kɔ.lɑ̃\

  1. Participe présent du verbe rapicoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « rapicolant »

de rapicoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rapicolant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rapicolant rapikɔlɑ̃

Citations contenant le mot « rapicolant »

  • «Le plus fascinant, ce sont les leçons de management des grands singes. Genre la femelle macaque qui laisse tomber sa patate douce dans l’eau de mer et trouve ça rapicolant ce petit arrière-goût de sel.» Femina, Femina | L’édito de Sonia Arnal: De l’évolution (bluffante!) des…
  • Le homard, la pipe, le feu de bois d’érable, «des rituels très importants pour lui quand il est ici», confie Isabelle, la femme d’un de ses meilleurs amis, Daniel Robitaille, un Québécois à la tchatche impressionnante, qui gère «la cabane au Canada» du patron du Paléo en son absence. «Il faut encore ajouter le T-bone à mes rituels», ajoute ce dernier avant d’aller chercher un vin néozélandais rapicolant à souhait de sa cave. , Daniel Rossellat et sa cabane au Canada | Illustré
  • Quelle mouche a piqué le président de la République, à peine élu ? Pourquoi désigner ainsi l'ironie à la vindicte ? « Redouter l'ironie, c'est craindre la raison », selon Guitry. Comme l'explique Didier Pourquery dans un petit essai rapicolant, En finir avec l'ironie ? (Robert Laffont), le second degré est au contraire l'antidote à bien des maux actuels : intégrisme, sectarisme, complotisme... « L'ironie mobilise l'intelligence, la subtilité du récepteur ». Elle fait réfléchir en détruisant les illusions, les hypocrisies. C'est un « piège à vaniteux ». Elle nous enseigne l'art du recul, l'esprit critique. Ce n'est pas seulement un procédé rhétorique, mais un « mode de vie », certes ambigu. Le Point, Sébastien Le Fol - Qui en veut à l'ironie ? - Le Point
  • Son manuel, tout à la fois savant et drôle, est rapicolant comme un verre de prosecco Valdobbiadene superiore ! Lisez plutôt : « L’érection est l’enfantin geste glouton du pénis. » Ou encore : « Le sourire est l’étirement extérieur et mystérieux d’une sensation intérieure et nette. Un sourire est une onde. » Et surtout : « On devrait pouvoir faire des procès pour bêtise. Qui jugerait ? Les intelligents la subissent déjà trop toutes les journées de toute la vie pour accepter de se plonger dans ça. Et ils hochent la tête, et ils haussent les sourcils, et s’ils sont tacticiens, ils ne font plus un geste. » Ce qui compte, ici, c’est le ton enjoué, léger – ce qui n’exclut pas, loin s’en faut, une certaine profondeur – et, pour tout dire, jubilatoire. L’auteur de La Guerre du cliché (Les Belles Lettres, 1998) n’aime pas le gras : son écriture est nerveuse, pointue, vive. C’est celle d’un escrimeur qui fait souvent mouche. Tiens d’ailleurs, ces sportifs en particulier ont-ils, selon lui, des gestes remarquables ? : « Les charmants poignets cassés de l’escrime, avec la main arrière en queue de scorpion. » Le Monde.fr, Le gestuaire intime de Charles Dantzig
  • On le retrouve à Marrakech, à Rome en solitaire, à Venise (à plusieurs reprises), à Gênes, Naples (et «son air rapicolant», découverte en 1999), à Zagarolo (près de Rome), à Bruxelles, à Saint-Pétersbourg, en Suisse où il apprend la mort de Kadhafi, qu'il avait toujours soutenu, depuis leur rencontre en 1975. D'autres morts hantent ces pages: Soljenitsyne, les cinéastes Mario Monicelli et Dino Risi, Gunter Sachs… Le Figaro.fr, Gabriel Matzneff : «Vivre m'amuse moins»
  • Michel Onfray publie un rapicolant essai où il met en boîte les excessifs thuriféraires de Sade [1]. Il lui reste à en écrire un autre où il fera l'éloge de bienheureux polissons tels que Mirabeau et Parny qui, selon moi, n'occupent pas dans notre panthéon littéraire la place qu'ils méritent. Certes, m'objecterez-vous, je n'ai pas à me plaindre : Tallemant des Réaux, qui n'aimait que les fruits verts (il demanda en mariage Élisabeth de Rambouillet lorsqu'elle avait onze ans et la conduisit à l'autel dès qu'elle en eut treize), n'en est pas moins, comme saint François de Sales et Bossuet, publié dans la vénérable collection de la Pléiade. Voilà qui est rassurant. Le Point, Matzneff : mauvaises moeurs - Le Point

Traductions du mot « rapicolant »

Langue Traduction
Anglais rapicolant
Espagnol rapicolant
Italien rapicolant
Allemand rapicolant
Chinois 菊苣
Arabe اللون
Portugais rapicolant
Russe rapicolant
Japonais ラピコラント
Basque rapicolant
Corse rapicolante
Source : Google Translate API
Partager