La langue française

Râblure

Définitions du mot « râblure »

Trésor de la Langue Française informatisé

Râblure, subst. fém.,mar. ,,Entaille faite dans la quille, dans l'étrave ou dans l'étambot et qui sert à implanter les pièces formant le bordé, de manière à avoir une surface lisse et à permettre le calfatage des liaisons`` (Le Clère 1960). Ce sont [l'étrave et l'étambot d'un navire] des pièces en acier forgé ou en acier coulé dans lesquelles les virures du bordé viennent se loger dans des feuillures appelées râblures (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, pp. 7-8).Dans le plan longitudinal de construction, la râblure de quille se projette suivant trois traits qui représentent ses trois arêtes. Le plus élevé prend le nom de trait intérieur de râblure, ou simplement intérieur râblure, le trait intermédiaire est le fond de râblure, et le plus bas le trait extérieur de râblure, ou extérieur râblure (Soé-Dup.1906).La râblure est le point délicat de tout bateau en bois: faire eau par la râblure, aux allures souquées, est le lot des vieux voiliers, ainsi que de tous les bateaux dont les varangues sont trop faibles (Merrien1958). [ʀ ɑbly:ʀ], [ʀa-]. Martinet-Walter 1973 [-ɑ-], [-a-] (10/8). 1reattest. 1643 mar. rablure (Fournier Hydrographie, p. 12); de râble1, suff. -ure1*.

Râblure, subst. fém.,rare. Fait d'être carré, costaud. [Boisroger] jetait, dans une ode bouffonnante, une caricature grandiose et titanesque, le masque comique de quelque bourgeois Farnèse, une pochade, une vengeance où éclataient la rablure et la carrure épiques d'un dessin de Michel-Ange (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 128).On ne se lasse pas (...) de la virulence de ces comédiens colorés (...), de ces chanteurs qui ne sont jamais au-dessous du ton, de l'élasticité de leurs membres infatigables, de leur râblure, de leurs bons mots qui éclatent comme des bombes (Morand, New-York, 1930, p. 178).

Wiktionnaire

Nom commun

râblure \ʁɑ.blyʁ\ féminin

  1. (Marine) Rainure en forme de triangle pratiquée dans la longueur de la quille, de l’étambot ou de l’étrave, pour y placer l’extrémité des bordages.
    • La râblure est le point délicat de tout bateau en bois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RÂBLURE (râ-blu-r') s. f.
  • Terme de marine. Cannelure triangulaire qu'on excave sur la base latérale de la quille et de l'étrave, pour recevoir ou le bord inférieur ou l'extrémité de certains bordages dont se compose l'enveloppe extérieure de la carcasse d'un vaisseau. On a découvert la voie d'eau de la Tempête, qui était à cinq ou six pieds sous l'eau, à la râblure de l'étrave…, D'Estrées, à Seignelay, 20 oct. 1680, dans JAL.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « râblure »

Râble 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1643) De râble (« pièce de bois »), du latin rutabulum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « râblure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
râblure rablyr

Citations contenant le mot « râblure »

  • D’autres travaux ont été effectués comme l’ajustement de la râblure, le montage de la louve et la mise en place des bordées. www.paris-normandie.fr, Fécamp : le navire école Belle-Poule s’offre un lifting

Traductions du mot « râblure »

Langue Traduction
Anglais shattering
Espagnol aplastante
Italien frantumazione
Allemand erschütternd
Chinois 粉碎
Arabe تحطيم
Portugais estilhaçando
Russe сокрушительный
Japonais 砕ける
Basque zapuzten
Corse rompente
Source : Google Translate API

Râblure

Retour au sommaire ➦

Partager