La langue française

Réticulé

Sommaire

  • Définitions du mot réticulé
  • Étymologie de « réticulé »
  • Phonétique de « réticulé »
  • Traductions du mot « réticulé »

Définitions du mot « réticulé »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉTICULÉ, -ÉE, adj.

Qui a l'aspect, qui est fait d'un réseau, d'un filet. C'étaient des hommes à la peau safranée; ils étaient nus, mais à leur cou un sac réticulé pendait qu'ils devaient remplir de coquilles (Gide,Voy. Urien, 1893, p. 28).
A. − ARCHIT. Qui est constitué d'éléments assemblés donnant l'aspect d'un treillis, d'un damier. [À] l'église de Saint-Généroux (...) au-dessus des cintres des fenêtres (...) se développe un réseau en briques mêlées à la pierre et qui forme une décoration réticulée (Lenoir,Archit. monast., 1856, p. 179).
Appareil réticulé. Revêtement de petites briques ou pierres disposées en réseau, utilisé par les Romains. Synon. réticulatum (infra rem.).On copie les arcs de triomphe, la colonne Trajane, qui devient la colonne Vendôme, les tombeaux antiques, l'appareil réticulé qui garnit l'Orangerie du Jardin des Plantes (Hautecoeur,Art sous Révol. et Emp., 1954, p. 32).
Ossature réticulée, système réticulé. Construction métallique de soutien dont les forces reposent sur un entrelacs de poutres et de barres métalliques. J'incline à croire même que cette ossature réticulée B se prêtera tout aussi bien à la décoration que celle A, si toutefois on prétend montrer cette structure et ne pas envelopper ces ferrailles dans une masse de plâtre qui en dissimulera les combinaisons, suivant la méthode généralement appliquée aujourd'hui (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 142).
B. − BEAUX-ARTS. Porcelaine réticulée. ,,Se dit de certaines pièces de porcelaine à double paroi, la paroi intérieure étant pleine et la seconde enveloppe étant ajourée en réseau`` (Adeline, Lex. termes art, 1884).
C. − MINÉR. [En parlant d'un minéral] Qui est formé de fibres entrecroisées, dont les fibres ou les cristaux ont l'aspect d'un réseau. Ce sont des cristaux allongés ou aplatis qui se groupent pour former les variétés réticulées, palmées, dendriformes d'or natif (Cumenge, Robellaz,Or ds nature, 1898, p. 10).L'état le plus habituel du cuivre natif est celui de masses filiformes réticulées et de plaques courbes, donnant à la gangue, qui les contient disséminées, une grande ténacité (Lapparent,Minér., 1899, p. 595).
D. − BIOL. [En parlant d'un tissu] Qui se présente sous la forme d'un réticulum. Pigmentation réticulée. À cette périostose engainante s'associe volontiers une ostéoporose à prédominance épiphysaire, souvent nette au carpe et aux doigts et qui confère un aspect poreux et réticulé aux os (Ravault, Vignon,Rhumatol., 1956, p. 572).
ANAT. Système, substance réticulé(e). Ensemble de cellules nerveuses du bulbe rachidien qui ont un rôle important dans le contrôle des grandes fonctions végétatives. La substance réticulée (ou réticulaire) constitue la substance fondamentale du bulbe. Elle est faite (...) d'éléments cellulaires de taille très diverse (Encyclop. univ.t. 31969, p. 679).
ZOOL., BOT. [En parlant d'un tissu nervuré] Insectes névroptères. Des mandibules et des mâchoires. Quatre ailes nues, membraneuses, réticulées (Lamarck,Philos. zool., t. 1, 1809, p. 303).La nervation est dite réticulée (ex.: Hêtre) lorsque entre les nervures principales s'étend un réseau de nervures de plus en plus fines (Plantefol,Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 156).
P. anal. Qui forme un dessin en forme de réseau, de nervures. Les branchages chargés de feuilles font sur la route une voûte réticulée, dont les crevasses laissent pleuvoir le jour et la chaleur (Hugo,Alpes et Pyr., 1885, p. 7).
REM. 1.
Réticulation, subst. fém.a) Zool., bot. Aspect d'un tissu réticulé. La réticulation s'achemine ainsi vers celle qu'on observe chez les Hyménoptères (E. Perrier,Zool., t. 1, 1893, p. 1163).Au fig. Structure, classement en forme de réseau. Ils regardent les petites séries bien prononcées qu'on a nommées familles naturelles, comme devant être disposées entre elles de manière à former une réticulation (Lamarck,Philos. zool., t. 1, 1809, p. 106).b) Chim. ,,Transformation partielle ou totale d'un réseau chimique linéaire en un réseau tridimensionnel plus rigide, au cours d'une réaction de polymérisation`` (Rama 1973). c) Phot. ,,Plissement de l'émulsion par suite du brusque passage du négatif dans des solutions dont les températures sont différentes`` (cfpj Presse 1982).
2.
Réticulatum,(Reticulatum, Réticulatum) subst. masc.,archit. Synon. appareil réticulé (supra).L'ouvrage nommé par Vitruve reticulatum est formé de petites pierres qui présentent toutes une face carrée et que l'on pose sur un angle au lieu de les poser sur leur lit (...) ce qui donne au mur l'apparence d'un réseau, d'où lui est venu son nom de réticulaire ou de maçonnerie maillée (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 117).
Prononc. et Orth.: [ʀetikyle]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1778 bot. « marqué de petites veines en réseau » feuilles réticulées (du saule réticulé lat. bot. salix reticulata) (Lamarck Flore fr. t. 2, p. 228); 1789 « (veines sur un objet, un échantillon) qui forment un réseau » (Ann. chim. et phys., t. 1, p. 174); 1798 archit. romaine (Ac.); 1870 porcelaine réticulée (Littré). Dér. de réticule (suff. ) pour trad. le lat. reticulatus, -a, -um « fait en forme de réseau, en lignes croisées » (spéc. en archit. opus reticulatum « appareil réticulé » appelé aussi réticulaire, subst. 1843, Le Magasin pittoresque, p. 88).

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉTICULÉ, -ÉE, adj.

Qui a l'aspect, qui est fait d'un réseau, d'un filet. C'étaient des hommes à la peau safranée; ils étaient nus, mais à leur cou un sac réticulé pendait qu'ils devaient remplir de coquilles (Gide,Voy. Urien, 1893, p. 28).
A. − ARCHIT. Qui est constitué d'éléments assemblés donnant l'aspect d'un treillis, d'un damier. [À] l'église de Saint-Généroux (...) au-dessus des cintres des fenêtres (...) se développe un réseau en briques mêlées à la pierre et qui forme une décoration réticulée (Lenoir,Archit. monast., 1856, p. 179).
Appareil réticulé. Revêtement de petites briques ou pierres disposées en réseau, utilisé par les Romains. Synon. réticulatum (infra rem.).On copie les arcs de triomphe, la colonne Trajane, qui devient la colonne Vendôme, les tombeaux antiques, l'appareil réticulé qui garnit l'Orangerie du Jardin des Plantes (Hautecoeur,Art sous Révol. et Emp., 1954, p. 32).
Ossature réticulée, système réticulé. Construction métallique de soutien dont les forces reposent sur un entrelacs de poutres et de barres métalliques. J'incline à croire même que cette ossature réticulée B se prêtera tout aussi bien à la décoration que celle A, si toutefois on prétend montrer cette structure et ne pas envelopper ces ferrailles dans une masse de plâtre qui en dissimulera les combinaisons, suivant la méthode généralement appliquée aujourd'hui (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 142).
B. − BEAUX-ARTS. Porcelaine réticulée. ,,Se dit de certaines pièces de porcelaine à double paroi, la paroi intérieure étant pleine et la seconde enveloppe étant ajourée en réseau`` (Adeline, Lex. termes art, 1884).
C. − MINÉR. [En parlant d'un minéral] Qui est formé de fibres entrecroisées, dont les fibres ou les cristaux ont l'aspect d'un réseau. Ce sont des cristaux allongés ou aplatis qui se groupent pour former les variétés réticulées, palmées, dendriformes d'or natif (Cumenge, Robellaz,Or ds nature, 1898, p. 10).L'état le plus habituel du cuivre natif est celui de masses filiformes réticulées et de plaques courbes, donnant à la gangue, qui les contient disséminées, une grande ténacité (Lapparent,Minér., 1899, p. 595).
D. − BIOL. [En parlant d'un tissu] Qui se présente sous la forme d'un réticulum. Pigmentation réticulée. À cette périostose engainante s'associe volontiers une ostéoporose à prédominance épiphysaire, souvent nette au carpe et aux doigts et qui confère un aspect poreux et réticulé aux os (Ravault, Vignon,Rhumatol., 1956, p. 572).
ANAT. Système, substance réticulé(e). Ensemble de cellules nerveuses du bulbe rachidien qui ont un rôle important dans le contrôle des grandes fonctions végétatives. La substance réticulée (ou réticulaire) constitue la substance fondamentale du bulbe. Elle est faite (...) d'éléments cellulaires de taille très diverse (Encyclop. univ.t. 31969, p. 679).
ZOOL., BOT. [En parlant d'un tissu nervuré] Insectes névroptères. Des mandibules et des mâchoires. Quatre ailes nues, membraneuses, réticulées (Lamarck,Philos. zool., t. 1, 1809, p. 303).La nervation est dite réticulée (ex.: Hêtre) lorsque entre les nervures principales s'étend un réseau de nervures de plus en plus fines (Plantefol,Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 156).
P. anal. Qui forme un dessin en forme de réseau, de nervures. Les branchages chargés de feuilles font sur la route une voûte réticulée, dont les crevasses laissent pleuvoir le jour et la chaleur (Hugo,Alpes et Pyr., 1885, p. 7).
REM. 1.
Réticulation, subst. fém.a) Zool., bot. Aspect d'un tissu réticulé. La réticulation s'achemine ainsi vers celle qu'on observe chez les Hyménoptères (E. Perrier,Zool., t. 1, 1893, p. 1163).Au fig. Structure, classement en forme de réseau. Ils regardent les petites séries bien prononcées qu'on a nommées familles naturelles, comme devant être disposées entre elles de manière à former une réticulation (Lamarck,Philos. zool., t. 1, 1809, p. 106).b) Chim. ,,Transformation partielle ou totale d'un réseau chimique linéaire en un réseau tridimensionnel plus rigide, au cours d'une réaction de polymérisation`` (Rama 1973). c) Phot. ,,Plissement de l'émulsion par suite du brusque passage du négatif dans des solutions dont les températures sont différentes`` (cfpj Presse 1982).
2.
Réticulatum,(Reticulatum, Réticulatum) subst. masc.,archit. Synon. appareil réticulé (supra).L'ouvrage nommé par Vitruve reticulatum est formé de petites pierres qui présentent toutes une face carrée et que l'on pose sur un angle au lieu de les poser sur leur lit (...) ce qui donne au mur l'apparence d'un réseau, d'où lui est venu son nom de réticulaire ou de maçonnerie maillée (Ch. Blanc, Gramm. arts dessin, 1876, p. 117).
Prononc. et Orth.: [ʀetikyle]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1778 bot. « marqué de petites veines en réseau » feuilles réticulées (du saule réticulé lat. bot. salix reticulata) (Lamarck Flore fr. t. 2, p. 228); 1789 « (veines sur un objet, un échantillon) qui forment un réseau » (Ann. chim. et phys., t. 1, p. 174); 1798 archit. romaine (Ac.); 1870 porcelaine réticulée (Littré). Dér. de réticule (suff. ) pour trad. le lat. reticulatus, -a, -um « fait en forme de réseau, en lignes croisées » (spéc. en archit. opus reticulatum « appareil réticulé » appelé aussi réticulaire, subst. 1843, Le Magasin pittoresque, p. 88).

Wiktionnaire

Adjectif

réticulé masculin

  • (Archéologie, Architecture) Qualifie une sorte de maçonnerie souvent employée par les Romains, revêtement de petites pierres ou de briquetage, dont la disposition offre à l’œil l’image d’un réseau.
    • Mur de maçonnerie réticulée.
  • (Biologie) Dont la surface est marquée de nervures croisées en réseau comme les mailles d'un filet.
    • Vide le stipe de Boletus reticulatus.

Forme de verbe

réticulé \ʁe.ti.ky.le\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe réticuler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RÉTICULÉ (ré-ti-ku-lé, lée) adj.
  • 1 Terme d'architecture et d'antiquité. Maçonnerie réticulée, maçonnerie en forme de réseau, fort en usage dans les derniers temps de la république romaine.
  • 2Tasses en porcelaine réticulée, tasses composées de deux enveloppes ; la première est pleine comme une tasse ordinaire, elle est enveloppée d'une seconde tasse découpée à jour et formant une sorte de réseau qui enveloppe la première. Ces tasses servent à mettre des boissons ou liqueurs chaudes, et peuvent être prises à la main sans brûler.
  • 3 Terme d'histoire naturelle. Marqué de lignes entre-croisées en manière de réseau.

    Terme de minéralogie. Qui imite un réseau par l'arrangement de ses fibres.

    Se dit des cristaux aciculaires quand les aiguilles se croisent.

  • 4 S. m. pl. Les réticulés, section de polypiers lapidescents.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « réticulé »

De réticule et , du latin reticulum (« filet à petites mailles, réseau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. reticulatus, de reticulum (voy. RÉTICULE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « réticulé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réticulé retikyle

Traductions du mot « réticulé »

Langue Traduction
Anglais reticle
Espagnol retículo
Italien reticolo
Allemand fadenkreuz
Chinois 标线
Arabe شبكاني
Portugais retículo
Russe сетка
Japonais レティクル
Basque erretikula
Corse reticulu
Source : Google Translate API
Partager