La langue française

Quarante

Définitions du mot « quarante »

Trésor de la Langue Française informatisé

QUARANTE, adj. et subst. masc. inv.

I. − Adjectif
A. − Adj. numéral cardinal. Quatre fois dix. Femme, homme de quarante ans; angle de quarante-cinq degrés; température de quarante degrés; semaine de quarante heures (de travail); les quarante membres de l'Académie française; pièce de quarante sous. Le nombre quarante est symbolique (le peuple passe quarante ans au désert; Moïse, quarante jours au Sinaï; Élie et Jésus jeûnent quarante jours, etc.) (Renan,Apôtres, 1866, p. 37).La durée réglementaire de cette exclusion [de l'école] est de quarante jours pour la variole, la scarlatine et la diphtérie (Macaigne,Précis hyg., 1911, p. 302).V. caverne B 3 ex. de L. Schneider, immortel D 1 en partic. ex. de Borel, jeûne ex. 2:
1. ... cette même voix [de Bonaparte] qui, à la vue des pyramides d'Égypte, prononçait à ses soldats: « Enfants, du haut de ces monuments quarante siècles nous contemplent! » Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 336.
Quarante-huit heures. V. heure I A.
Prières de(s) quarante heures. V. heure I A.
[Avec ell. du subst. déterminé] Un mètre quarante [centimètres]. Mouret, baissant carrément le Paris-Bonheur de vingt centimes, le donna à cinq francs quarante [centimes] (Zola,Bonh. dames, 1883, p. 577).V. fond ex. 16, foyer I B 2 rem. ex. de Renard.
Empl. subst. masc. plur. [Le plus souvent avec une majuscule] Les Quarante. Les quarante membres de l'Académie française. Baour-Lormian, l'un des Quarante (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 296).La prochaine édition du Dictionnaire des Quarante (Thibaudet,Réflex. litt., 1936, p. 171).
Les Quarante-Cinq. Les quarante-cinq gentilshommes de la garde personnelle de Henri III. Il lui fallait [à Henri III] à son service, pour le protéger, des spadassins qu'on appela les mignons et qui furent ensuite les Quarante-Cinq (Bainville,Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 181).
[Avec ell. de disque de] Quarante-cinq(-)tours. Disque dont la vitesse de rotation sur le plateau de l'électrophone est de quarante-cinq tours par minute (v. disque B 3). Son premier 45 tours fut enregistré sous le nom de Carène C (L'Express, 20 janv. 1975ds Gilb. 1980).En 1977 la France a produit 55 millions de quarante-cinq-tours, 72 millions de trente-trois tours (L'Express, 13 janv. 1979ds Gilb. 1980).
B. − P. ext., adj. numéral ordinal. Qui occupe la place marquée par le nombre quarante. V. quarantième.
1. [Déterm. postposé d'un élément d'un ensemble numéroté] Chapitre, numéro, page quarante.
S'en soucier, s'en moquer comme de l'an* quarante.
[Avec ell. de an, année] Quarante-huit, plus rarement mil huit cent quarante-huit. La révolution française de 1848. J'étais très bien avec les d'Orléans. Quarante-Huit arrive, la République me met pendant des années sous le hangar (Goncourt,Journal, 1862, p. 1027).Les guerres de la République et de l'Empire, et le néo-catholicisme sentimental des hommes de 48 (A. France,J. d'Arc, t. 1, 1908, p. liii):
2. Il a fallu que le grain semé par la Révolution mourût d'abord pour que Napoléon le fît fructifier. Mil huit cent quarante-huit est la grande victoire du jacobinisme. Abellio,Pacifiques, 1946, p. 114.
2. [Avec ell. du subst. déterminé] Il est à ma montre deux heures quarante [minutes] (Romains,Copains, 1913, p. 198).
II. − Subst masc. inv.
A. − [Sans art.] Le nombre quarante. Quarante en chiffres arabes (40), en chiffres romains (XL). Le quotient de quarante divisé par huit est cinq (Ac.).Trente-cinq. − Et un, trente-six; et quatre, quarante (Courteline,Boubouroche, 1893, i, 1, p. 12).
Trente* et quarante.
B. − P. ext. [À valeur ordinale; désigne un élément d'un ensemble numéroté] Il demeure au quarante de la rue Bonaparte (Ac.1935).
REM. 1.
Quarantuple, adj.,hapax. Quarante fois plus grand. Les grands ne pourront jouir du revenu quadruple en effectif, et quarantuple en relatif (Fourier,Nouv. monde industr., 1830, p. 24).
2.
Quarantupler, verbe trans.,hapax. Multiplier par quarante. Un moyen de quadrupler le revenu effectif et quarantupler le revenu relatif (Fourier,Nouv. monde industr., 1830, p. 24).
Prononc. et Orth.: [kaʀ ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. fin xes. « quatre fois dix » quaranta (La Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 449); ca 1140 quarante (Le Voyage de Charlemagne, éd. G. Favati, 514); 2. 1688 quarente heures terme de liturg. cath. (Rich. t. 2); 3. 1791 fam. s'en foutre comme de l'an quarante ([Lemaire] 69eLettre bougrement patriotique du véritable père Duchêne, p. 2 ds Quem. DDL t. 19, s.v. an quarante). B. Subst. 1. 1694 le trente et quarante « jeu de hasard qui se joue aux cartes » (Ac.); 2. 1764 « membre de l'Académie Française » (Linguet, Épigr. contre d'Alembert ds Littré); 1786 les quarante de l'Académie (Staël, Lettres jeun., p. 64); 3. 1797 « le nombre quarante » (Voy. La Pérouse, t. 1, p. 178: En multipliant ce résultat par quarante). Du lat. pop. quaranta (quarranta att. dans une inscription du ves., v. FEW t. 2, p. 139b), contraction du lat. class. quadraginta « quarante ». L'orig. de l'expr. s'en moquer comme de l'an quarante demeure obscure. Des diverses hyp., celle de Lar. 19et. 2, p. 901a, s.v. an rem. est invraisemblable, et d'ailleurs elle a été modifiée dans Nouv. Lar. ill., la date et le cont. des 1resattest. contredisent l'hyp. avancée par M. Rat, Dict. des loc. fr., 1957. La moins invraisemblable reste celle de DG, reprise ds FEW t. 19, p. 99b, qui y voit une altér. d'Alcoran « Livre sacré des Musulmans », cf. « n'y comprendre non plus qu'à de l'algèbre ou bien à l'Alcoran » (Regnard, Menechmes, II, 3). On notera que quarante est le nombre de l'attente (cf. entre autres les quarante jours du déluge; Moïse appelé par Dieu à quarante ans, demeure quarante jours au sommet du Sinaï; Jésus ressuscite après quarante heures de séjour au sépulcre; Bouddha commence à Bénarès à près de 40 ans une prédication menée durant 40 ans). Fréq. abs. littér.: 4 957. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7 908, b) 8 025; xxes.: a) 7 230, b) 5 683. Bbg. Quem. DDL t. 30.

QUARANTE (EN), loc. adj. et adv.

Arg. En bonne position pour frapper quelqu'un, pour se battre. J'ai pris mon temps, je me suis mis en quarante derrière lui, et j'y ai balancé de toute ma force un coup de pied au cul (Barbusse,Feu, 1916, p. 39).Bastien était déjà en quarante (...). À peine le temps de le situer dans l'ombre (...) et j'avais déjà dégusté une pêche (...) et un coup de pompe (Simonin,Touchez pas au grisbi, 1953, p. 40).
Prononc.: [(ɑ ̃)kaʀ ɑ ̃:t]. Étymol. et Hist. 1901 quarante (Sout. d'apr. Esn.); 1905 se mettre en carante ou en quarante (Bruant Suppl., p. 463). Part. prés. fém. subst. de l'arg. se carer, se carrer* « se tenir solidement sur ses pieds; assurer son équilibre face à l'adversaire ». La graph. quarante est peut-être due à l'attraction du nombre quarante*.

Wiktionnaire

Adjectif numéral

quarante \ka.ʁɑ̃t\ pluriel

  1. (Antéposé) Trente-neuf plus un, soit quatre fois dix, adjectif numéral cardinal correspondant au nombre 40.
    • C’était un homme de quarante ans à peu près, à l’œil gris et faux, au nez recourbé en bec de chat-huant, au facies élargi par des pommettes saillantes ; […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Le 10 janvier, au petit jour, le citoyen Guillaume Recorder, maire de Gentilly, monte à la maison de détention, suivant les instructions qu'il a reçues : on lui présente les quarante proscrits ; […]. — (G. Lenotre, Les derniers Terroristes, Paris : chez Firmin-Didot, 4e éd., 1932, p. 52)
    • Il y avait quarante chevaux dans les écuries, sept éléphants sous une tente spéciale et les roulottes-cages de deux groupes de fauves –tigres et lions– abritées sous la tente ménagerie. — (Guy des Cars, Le Château du clown , éd. Plon, 1977)
  2. (Postposé) Quarantième.
    • Page quarante.
  3. Les quarante de l’Académie française ou, elliptiquement, les quarante, les membres de l’Académie française.
    • Un des quarante.

Nom commun

quarante \ka.ʁɑ̃t\ masculin et féminin identiques invariable

  1. (Au masculin) Nombre 40, entier naturel après trente-neuf.
    • Le quotient de quarante divisé par huit est cinq.
    • Quarante s’écrit XL en chiffres romains.
  2. (Par métonymie) Chose portant le numéro 40.
    • Il demeure au quarante de la rue Bonaparte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

QUARANTE (ka-ran-t') adj. numéral
  • 1Quatre fois dix. Quarante et un ou quarante-un. Quarante-deux, quarante-trois, etc. Je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, Sacy, Bible, Genèse, VII, 4. J'ai perdu quarante mille écus ; la philosophie n'a jamais fait faire de bons marchés, mais elle fait supporter les pertes, Voltaire, Lett. Morellet, 14 juill. 1769. J'ai pour la vie privée de Louis XIV les mémoires du marquis de Dangeau en quarante volumes, dont j'ai extrait quarante pages, Voltaire, Lett. l'abbé Dubos, 30 oct. 1738. Le Cocu imaginaire fut joué quarante fois de suite, quoique dans l'été et pendant que le mariage du roi retenait toute la cour hors de Paris, Voltaire, Vie de Molière. On peut parier 7555 contre 186, ou 40 11/18 contre 1, qu'une personne de quarante ans vivra un an de plus, Buffon, Probab. de la vie, Œuv. t. X, p. 251. On peut parier 7370 contre 186, ou 39 7/11 contre 1, qu'une personne de quarante-un ans vivra un an de plus, Buffon, ib. p. 354. J'ai travaillé huit jours, madame, c'est-à-dire huit matinées ; pour vivre, il faut que je gagne quarante sols par jour, Rousseau, Lett. à Mme de C.... p. 36, dans POUGENS.
  • 2 Terme de liturgie catholique. Les prières de ou des quarante heures, ou les quarante heures, prières faites dans les grandes calamités et pendant le jubilé, et durant lesquelles le saint sacrement est exposé. Il [Turenne] avait dessein de donner sur l'arrière-garde, et mandait au roi à midi que dans cette pensée il avait envoyé dire à Brissac qu'on fît les prières de quarante heures, Sévigné, 200.
  • 3Les quarante de l'Académie française, ou, simplement, les Quarante (avec une majuscule), les membres de l'Académie française. Quand le discours est froid, dormez-vous pas aussi ? Quarante beaux esprits certifieront ceci ; Nous sommes tout autant, qui dormons comme d'autres Aux ouvrages d'autrui, quelquefois même aux nôtres ; Que cela soit dit entre nous, La Fontaine, Lett. XVII. Sommes-nous trente-neuf, on est à nos genoux. Mais sommes-nous quarante, on se moque de nous, Épigr. contre l'Académie.

    Dans le style moqueur et très familier, on emploie même quarante au singulier pour exprimer un académicien. On demandait à sir Charles Lerond [d'Alembert] : Que faites-vous quand la troupe savante [l'Académie] Est en conclave ? à ces mots le quarante D'un air malin sourit et puis répond…, Linguet, Épigr. contre d'Alembert. Suard, admis au docte aréopage [à l'Académie], Sollicitait six mois pour son discours. Lors un quarante : accordons-les toujours, Ce n'est pas trop pour son premier ouvrage, Épigr. contre Suard, dans l'Acanthologie de FAYOLLE.

  • 4Le tribunal des Quarante (avec une majuscule), voy. QUARANTIE. Un de ceux dont nos lois sur les bancs des Quarante Font siéger à vingt ans la jeunesse ignorante, Delavigne, Marino Fal. I, 4.
  • 5Le trente et quarante, jeu de hasard qui se joue avec des cartes.

    Le quarante de rois, nom d'un jeu de cartes.

  • 6 Terme de jeu de paume. Quarante-cinq, le troisième avantage que l'on remporte, chaque avantage se comptant par 15 : quinze, trente, quarante-cinq. Avoir quarante-cinq.

    Donner demi-quarante-cinq, donner 45 dans un jeu, 30 dans l'autre, et ainsi de suite en alternant.

    Fig. Il a quarante-cinq sur la partie, il est à peu près sûr de réussir dans l'affaire.

    Au piquet, quarante au point, ou, simplement, quarante, se dit quand les cartes qui composent le point valent quarante.

  • 7 S. m. Le chiffre, le numéro quarante. Le quotient de quarante divisé par quatre est dix.

    On dit de même : le nombre quarante, le numéro quarante.

  • 8Les Quarante-cinq, les gentilshommes qui formaient la garde d'Henri III. Comme il [Guise] traversait la chambre où se tenaient les quarante-cinq gentilshommes ordinaires, il fut égorgé, Michelet, Précis d'hist. de France, ch. 9.

HISTORIQUE

XIe s. Ensemble od lui de ses barons quarante, Ch. de Rol. CCLXXXIX.

XIIe s. Bien aurons cent mile homes dedanz quarante jours, Sax. XXVII.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

QUARANTE. Ajoutez :
9 L'arbre aux quarante écus, le gingko biloba, Chine, Baillon, Dict. de bot. p. 248. (ainsi nommé parce que le premier pied introduit en France fut payé cette somme).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

QUARANTE coups, (Critique sacrée.) Moïse ordonna sagement que les punitions corporelles fussent toujours proportionnées à la nature des crimes, mais que néanmoins le nombre des coups de fouet ne passât jamais celui de quarante, afin, dit le législateur, que votre frere ne sorte point de votre présence indignement déchiré. Deuter. xxv. 3. or, dans la crainte de passer le nombre des coups prescrits par Moïse, l’usage s’établit chez les Juifs d’ordonner pour les plus graves fautes trente-neuf coups de fouet, & non quarante. C’est pour cela que S. Paul, dans la deuxieme épitre aux Corinth. ch. xj. 24. leur dit, j’ai reçu des Juifs cinq différentes fois quarante coups de fouet, moins un, τεσσαράκοντα παρὰ μίαν. Le récit des souffrances de cet apôtre arrache les larmes : il avoit été sept fois chargé de chaînes, & battu de verges, selon Clément dans son épit. aux Corinthiens, S. Paul lui-même ; j’ai été trois fois battu de verges, & lapidé une fois ; j’ai fait naufrage trois fois. Je me suis trouvé dans mes voyages en périls des fleuves, des brigands, des gens de ma nation, des gentils, des faux-freres ; en peines & en travaux, en veilles, en jeûnes, souvent nud, & souvent accablé par le froid, la soif & la faim. (D. J.)

Quarante heures, prieres de, (Théolog.) dévotion très-usitée dans l’église romaine, qui consiste à exposer le S. Sacrement trois jours de suite pendant quarante-heures à la vénération des fideles. Ces prieres sont accompagnées de sermons, saluts, &c. on les fait ordinairement dans le jubilé, dans les calamités publiques, &c.

Quarante langues, voyez Moqueur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « quarante »

Du latin quadraginta devenu, en latin populaire quarranta (Corpus Inscriptionum Latinarum).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. quaranta ; espagn. cuaranta ; ital. quaranta ; du lat. quadraginta, de quatuor, quatre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « quarante »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
quarante karɑ̃t

Citations contenant le mot « quarante »

  • Devenez rapidement sage. Un sot à quarante ans est particulièrement sot. De Edward Young
  • Les années tombent. A partir de quarante ans, on dirait un bombardement. De Régis Jauffret / Bravo
  • Les femmes, on les flatte à vingt ans, on les abandonne à quarante. De Stendhal / De l’amour
  • A quarante ans, on est riche ou on n’est rien. De Daniel Pennac / La petite marchande de prose
  • Mes parents avaient vécu quarante ans ensemble, mais par pure animosité. De Woody Allen / L’amour coupé en deux
  • A vingt ans, la Parisienne est adorable ; à trente ans, irrésistible ; à quarante, charmante. Après quarante ans ? Jamais une Parisienne ne dépasse quarante ans. De André Maurois
  • Passé quarante ans, un homme est responsable de son visage. De Léonard de Vinci
  • L’Académie : quarante appelés et peu de lus. De Paul Véron / Le carnaval du dictionnaire
  • De vingt à quarante ans, on voudrait avoir. De quarante à soixante, on voudrait être. De soixante à quatre-vingts, on voudrait ne pas avoir été. De Gilles Jacob
  • A partir de quarante ans, tant vaut l’homme, tant vaut l’acteur. De Louis Jouvet
  • Une femme met quarante-cinq ans pour arriver à la trentaine. De Oscar Wilde
  • Donnez-moi quarante trous du cul et je vous fais une Académie française. De Georges Clemenceau
  • Pendant quarante ans, l’Association finistérienne de solidarité (AFS) a œuvré, au Cambodge, pour aider les réfugiés qui fuyaient les Khmers, dans les années 1980. Fin 2018, l’association s’est dissoute, passant la main à Enfants du Mékong. Le Telegramme, À Lesneven, retour en livre sur quarante ans de solidarité au Cambodge - Lesneven - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « quarante »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « quarante »

Langue Traduction
Anglais forty
Espagnol cuarenta
Italien quaranta
Allemand vierzig
Chinois 四十
Arabe أربعين
Portugais quarenta
Russe сорок
Japonais 四十
Basque berrogei
Corse quaranta
Source : Google Translate API

Quarante

Retour au sommaire ➦

Partager