La langue française

Qaghan

Phonétique du mot « qaghan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
qaghan

Citations contenant le mot « qaghan »

  • L'autorité de Taspar (572-581), le frère cadet et successeur de Mugan, qui régnait en Mongolie avec le titre de qaghan, fut reconnue par les Turcs occidentaux. Ce souverain se convertit au bouddhisme, comme son frère Nivar (581-587, également appelé Ishbara d'après Paul Pelliot). Le yabghu Tardu, fils d'Istämi, rompit avec Nivar et prit le titre de qaghan. Il avait été encouragé par les Chinois, qui désiraient briser l'empire turc. Il y eut désormais deux États, celui des Turcs orientaux en Mongolie, dirigé par Nivar, et celui des Turcs occidentaux dans les Tian Shan et au Kazakhstan oriental, dirigé par Tardu. Un fils de Mugan, connu sous le nom d'Apa qaghan et que les textes chinois appellent Daluobian, se mit à convoiter le trône. Ses intérêts rejoignaient ceux de Tardu, qui désirait aussi abattre Nivar afin de refaire l'unité de l'empire. Pour empêcher cela, les Chinois apportèrent leur soutien à Nivar. Apa qaghan se retourna alors contre Tardu et parvint à prendre sa place. En 585, Tardu demanda l'asile aux Chinois. , Tujue — Chine Informations

Traductions du mot « qaghan »

Langue Traduction
Anglais qaghan
Espagnol qaghan
Italien qaghan
Allemand qaghan
Chinois 加汉
Arabe خاقان
Portugais qaghan
Russe каганом
Japonais カガン
Basque qaghan
Corse qaghan
Source : Google Translate API

Qaghan

Retour au sommaire ➦

Partager