La langue française

Pythagorique

Définitions du mot « pythagorique »

Trésor de la Langue Française informatisé

PYTHAGORIQUE, adj.

Vieilli
A. − HIST. DE LA PHILOS. Qui appartient à Pythagore, à ses doctrines. Synon. pythagoricien.Décade, tétrade, triade, triangle pythagorique. Zeller (...) faisait [des commentaires pythagoriciens] un document de la renaissance pythagorique au IIesiècle avant notre ère (J. Moreau, L'Âme du monde de Platon aux Stoïciens, Paris, Les Belles Lettres, 1939, p. 154).P. anal. Qui rappelle Pythagore, ses doctrines. Celui pour qui la pensée de soi est un peu lourde (...) cherchera quelque conversation pythagorique, sur les vastes choses; ou les choses mêmes, assez grandes pour qu'il s'y oublie (Alain, Propos, 1910, p. 86).
Lettre pythagorique. L'upsilon (Υ), symbole de la divergence du vice et de la vertu. (Ds Ac. Compl. 1842, Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.).
Nombres pythagoriques. Nombres liés entre eux par une relation dite de Pythagore (a2= b2+ c2), qui relie les longueurs des trois côtés d'un triangle rectangle. (Ds Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop.). Ancien procédé de divination. (Ds Rob., Pt Rob.).
B. −
1. Qui se rapporte au mode de vie, aux usages pythagoriciens. Sobriété pythagorique (Barb. d'Aurev., Memor. 1, 1836, p. 69).
Diète pythagorique. Abstinence de viande, régime végétarien. Quelques personnes ont été guéries de violens accès de colère, auxquels elles étaient sujètes, par la seule diète pythagorique (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 67).[P. méton.en parlant d'un repas] Pois, salade et fenouil. J'ai fait ce que tu appelles un dîner pythagorique (Sand, Lettres voy., 1834, p. 45).
Silence pythagorique. Silence prolongé, tel que Pythagore le demandait à ses disciples. (Ds Ac. 1878, 1935 et dict. xixeet xxes.).
2. Empl. subst., HIST. DE LA PHILOS. Synon. de pythagoricien (v. ce mot II A).Les Pythagoriques sont essentiellement des penseurs: ils veillent à recueillir et enseigner la doctrine du Maître (Y. Gobry, Pythagore, Paris, Seghers, 1973, p. 28).
Prononc. et Orth.: [pitagɔ ʀik]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1540 subst. plur. (Trad. [J. Boemus], Rec. de div. hist. [...] de toutes regions, ẽ VI r o-v ods Quem. DDL t. 21, où le mot est donné comme adj.); 1546 adj. le silence Pythagoricque (M. de St-Gelays, Advertissement sur les jugements d'astrologie, III, 252, ibid., t. 3); 1549 Nombres Pithagoriques (J. Peletier, L'Aritmetique, f o22 v o, ibid., t. 4). Empr. au lat.pythagoricus (gr. Π υ θ α γ ο ρ ι κ ο ́ ς), dér. de Pythagoras (gr. Π υ θ α γ ο ́ ρ α ς), Pythagore, philosophe gr. du vies. av. J.-C., né dans l'île de Samos et qui enseigna longtemps à Crotone.
DÉR.
Pythagorisme, subst. masc.,hist. de la philos. a) α) Doctrine de Pythagore et de son école jusqu'à la mort de Platon. Pythagorisme primitif; pythagorisme moral, philosophique, religieux, politique. Les règles d'abstinence, la prédominance du point de vue religieux, les doctrines sur l'âme et l'autre vie nous reportent à un Pythagorisme primitif, beaucoup plus proche, par l'ensemble de ses conceptions, des anciens Orphiques, de Pindare et d'Empédocle que des Pythagoriciens contemporains d'Aristote (A. Delatte, Ét. sur la litt. pythagoricienne, Paris, Champion, 1915, p. 79). β) Doctrine des historiens néo-platoniciens; son influence au cours des âges. Synon. néo-pythagorisme.Si nous voulions suivre l'histoire secrète du pythagorisme, nous ne finirions pas (...) à la Renaissance (...) où tous les systèmes de l'antiquité classique reparurent, le pythagorisme eut aussi sa résurrection (Franck1875, p. 1438).b) ,,Tendance à faire du nombre la loi suprême des choses, conformément à une formule attribuée à Pythagore « tout est nombre », et à considérer que l'univers est d'essence mathématique; ex. le pythagorisme de Galilée`` (Morf. Philos. 1980). [pitagɔ ʀism̭]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1756 (Voltaire, Essai sur les mœurs, éd. R. Pomeau, Paris, Garnier, 1963, t. 1, p. 61, Introd. de l'Inde); de pythagorique par substitution du suff. -isme*. Fréq. abs. littér.: 20.

Wiktionnaire

Adjectif

pythagorique masculin et féminin identiques \pi.ta.ɡɔ.ʁik\

  1. En rapport avec Pythagore, avec son école ou avec ses doctrines.
  • Le silence pythagorique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PYTHAGORIQUE (pi-ta-go-ri-k') adj.
  • Qui appartient à Pythagore, à son école ou à ses doctrines.

    Silence pythagorique, silence prolongé que Pythagore imposait à ses disciples. Je vous suis très obligé d'avoir rompu avec moi votre silence pythagorique, Voltaire, Lett. Mme de Fontaine, 5 mai 1759.

    Diète pythagorique, l'abstinence de viande. La diète pythagorique, préconisée par les philosophes anciens et nouveaux, recommandée même par quelques médecins, n'a jamais été indiquée par la nature, Buffon, Quadrup. t. II, p. 165.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PYTHAGORIQUE. Ajoutez : - HIST. XVIe s. Il avoit pareillement, ainsi qu'il est requis par les regles de l'art, jeuné trois jours, sans manger rien que du pain et quelques racines et autres choses n'aians ame, à la pitagorique, Jacq. Tahureau, Dial. 2e, p. 165.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pythagorique »

De Pythagore avec le suffixe -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pythagorique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pythagorique pitagɔrik

Citations contenant le mot « pythagorique »

  • C’est le même public qui à ce jour, ne lui pardonne pas son mystère, son mutisme, ce silence pythagorique dont elle ne sort que via son avocat menaçant tout média ou individu, y compris les admirateurs de son époux de poursuite judiciaire pour calomnies. Ce blackout crée un malaise et implique le sentiment qu’elle cache quelque chose à des personnes entières qui l’ont aimée sans condition. Ils ne comprennent pas ce comportement si distant de celui de leur idole qui se consacrait et s’abandonnait totalement. Le public ne se trompe pas, la preuve en est qu’il a élu, suivi, et transmis les tubes du taulier à leurs enfants. Ils s’identifient à Johnny, ils transposent leur propre modèle familial au clan Hallyday. Blasting News, Album posthume de Johnny Halliday: un public impatient et réactif
  • Pour rappel, le projet de la centrale électrique s’est vu refusé par de nombreuses localités eu égard des conséquences désastreuses sur l’environnement que cela puisse causer. Mais, le comble de l’ironie est que l’édile communal de Chemini a accueilli à bras ouverts ce projet en l’implantant au cœur de la montagne de l’Akfadou à plus 1550 mètres d’altitude. Un drame écologique se trame au cœur de cette majestueuse montagne, enlaidie par les monticules de remblai que déverse sans vergogne l’entreprise Kahrakib. Au demeurant, la mobilisation des deux bourgades de Loua et de Boumelal est en train de gagner du terrain. Le laxisme et la connivence des responsables locaux en disent long. De même, ce silence pythagorique interpelle à plus d’un titre. Y’a anguille sous roche! , Loutra et Boumelal ferment le chantier de l’entreprise Kahrakib de Chemini : Basta au carnage écologique ! | TAMURT
  • Qui ne s’est jamais pris avec philosophie? L’homme de la rue confond souvent l’amour de la sagesse avec la sagesse, la sagesse avec l’acceptation, l’acceptation avec la résignation, la résignation avec le renoncement, le renoncement avec la peur, la peur avec la lâcheté. Dans le pire des cas, la philosophie devient une forme de capitulation. À l’inverse, l’intrépidité peut se targuer des ors pythagoriques, or le vrai philosophe s’il se tourne vers la cause première le fait à seule fin d’en mieux saisir la finalité. La guerre du philosophe ne remet pas au lendemain la question de l’avenir. Et là-dessus, rien n’est joué. C’est alors une question d’intuition bien plus que de discernement. L’Histoire n’est pas écrite, c’est nous vivants qui l’écrivons. Et nous ne l’écrivons pas seul(s) (le nous polyarchique est contenu dans le nous monarchique). Il faut donc aller prendre le pouls de l’écrivain total, ce grand schizophrène, sa psyché en révolution constante sous le crâne planétaire, sa relation à ses sœurs décapitées roulant sans corps autour d’une tête cent fois plus grosse qu’elles, ogresse inextinguible dont le corps immolé a dû se décrocher il y a longtemps et refroidir quelque part dans le grand vide. Un boulet de canon vient se substituer à une tête de soldat l’espace d’un dixième de seconde. Si l’homme avait anticipé sa propre décapitation et vu sa propre tête rouler devant lui, il aurait pu la baisser à temps et la garder sur les épaules. (Et là, C)éline ou De la difficulté de se voir dans ses propres visions. La philosophie procède-t-elle de la perlaboration platonicienne? Aller au mystère… Érafler le néant… Scruter l’origine des actes… Initier, qui sait, un changement de cap chez le navigateur de la conscience… Accoucher l’événement de ce qu’il tait… De ce point de vue, affirmer sous un poing purement performatif que soutenir la révolution syrienne, c’est se ranger tout d’un bloc au côté des opposants au nationalisme et à l’islamisme alors qu’on se retrouve coincé entre d’un côté, une insurrection visant la liberté individuelle, et de l’autre, une guerre n’ayant d’autres visées libératrices que l’expulsion infernale des infidèles, n’est pas à proprement dit faire acte de philosophie. On peut faire cela par amour de la sagesse. On peut même y trouver au cœur du non-dit la sagesse de l’amour. L’amour pour un temps de paix qui doit en passer par le zoom et se faire jour seulement après avoir franchi tant et tant de rideaux de fumée. Il y a donc une guerre, que l’on peut qualifier de philosophique au sens où l’état de sa raison fait la raison de son État. Parviendra-t-elle à avoir raison de cette nasse nuageuse où terrorisme sunnite et terrorisme chiite s’entredéchiquettent sous la protection d’un masque de radicalité qu’ils tombent tour à tour suivant l’image que leurs instigateurs choisissent de se donner auprès des uns ou des autres? Ce que je crois, c’est que la possibilité de faire contrepoint à l’hymne guerrier doit être préservée. On peut défendre une cause tout en mettant les choses au point avec ses compagnons de route sur les raisons pour lesquelles on s’y est engagé. Le fait qu’une pensée rebelle à tout mot d’ordre soit quelque part condamnée au silence de mort ne devrait museler nulle part ceux qui ouvrent un dialogue à distance avec ceux qui meurent pour que vive la liberté de conscience. J’ai employé le mot «dialogue», et non pas «insulte», «raillerie», «minage» des champs de réflexion. De la disputation philosophique jaillissent les Lumières. Pourvu que ça dure! La chance d’Assad, c’est d’avoir des terroristes parmi ses opposants. Poutine eut la même veine, et il n’y a pas que les terroristes qu’il «buter(a) jusque dans les chiottes». Avec environ quatre mille exécutions pour la seule année 2011 selon la Dui Hua Foundation, la Chine bat tous les records en terme d’homicide légal. Tous les pays du monde n’ont pas le même rapport ni à la vie ni à une vie. Comment discuter de l’inhumanité d’un régime qui suicide le peuple dont il est censé être l’émanation avec des régimes qui suicident le peuple dont ils sont censés être l’émanation? Comment des suicideurs ont-ils été élus membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et dotés d’un droit de veto qui est l’interrupteur de guerre et à ce titre, l’instrument pacificateur par excellence? Eh bien, dans le but précis d’éviter l’holocauste nucléaire tant redouté entre le 29 août 1949, test de la première bombe atomique soviétique et la dissolution du PCUS par Mikhaïl Gorbatchev, le 21 décembre 1991, de contourner ce que nos grands-parents avaient appris à désigner sous le terme très chic de «péril jaune», de prendre le Melon dans une main et le couteau dans l’autre comme Roosevelt et Churchill durent s’asseoir à la table d’un Staline sans lequel ils n’auraient pas vaincu le mal, en tout cas, une bonne partie du mal. La pression russe demeure notre meilleur vaccin en cas de rage iranienne. Il faut donc être en mesure d’appeler Poutine à tout moment, et si possible, de lui demander des nouvelles de ses filles sans que cela sonne faux. Qu’elle soit politique ou militaire, la stratégie implique l’évaluation des risques encourus suite à l’engagement dans une voie aux issues incertaines. Avant de savoir si je suis pour ou contre, je dois pouvoir peser et le pour et le contre. Il y a l’Abrahâm empressé ou l’Abrahâm impassible. Celui qui accourt avec un peu d’eau et une miche de pain à peine a-t-il aperçu les trois étrangers, puis se hâte vers la tente, dit à Sara de pétrir la pâte et de faire des gâteaux ou l’autre, celui auquel Sarah donne un fils après qu’il eut patienté assez longtemps pour qu’elle accepte de conduire sa propre servante auprès de son époux. La sagesse, et ici et là. Il faut maintenant se demander à laquelle de ces deux situations peut être comparée la confrontation d’un pouvoir tyrannique avec une insurrection populaire. Avant qu’une Terreur ne vienne, il a fallu un droit légitimiste pour faire goûter au peuple son principe d’ultraviolence légitime. Robespierre n’aurait sans doute jamais dégénéré s’il avait pu rejaillir du même sillon que son propre sang avait abreuvé. Enfin, quand même le démon du crime aurait tout submergé ne laissant aucune place pour la sublimation, les privilèges et l’inégalité politique fondamentale dont il procédait devaient être abolis. Coûte que coûte. Pour m’aider à y voir plus clair, je pose un décor et je m’y pose, avec une question. Bachar el-Assad, que je ne porte pas dans mon cœur, vient d’être kidnappé par Al-Qaïda. Il risque la torture et la mort. Me dis-je : «Bon débarras!» ou cela me soulève-t-il le cœur? La bonne réponse est la réponse n°2. Impossible à un monde qui aime l’Homme de laisser la barbarie se répandre quand même elle aurait pris pour cible un barbare. La barbarie ne sera jamais réduite à néant par une barbarie. CELUI QUI ÉCRIT CELA SOUTIENT L’APPUI MILITAIRE DE L’ARMÉE SYRIENNE LIBRE. À tout instant, s’approcher autant que faire se peut de l’éthique entr’aperçue aux Chênes de Mamré où eut lieu la prosternation du héros imparfait auquel se réfèrent les religions du Livre. Patient pour ce qui est de trouver du secours pour soi-même. Pressé lorsqu’il s’agit pour soi de secourir les autres. La Règle du Jeu, Laurent David Samama, BHL et les siens : des corsaires à Cannes 2012   - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « pythagorique »

Langue Traduction
Anglais pythagorean
Espagnol pitagórico
Italien pitagorica
Allemand pythagoreisch
Chinois 毕达哥拉斯
Arabe فيثاغورث
Portugais pitagórico
Russe пифагореец
Japonais ピタゴラス
Basque pythagorean
Corse pitagorica
Source : Google Translate API

Pythagorique

Retour au sommaire ➦

Partager