La langue française

Pupillaire

Définitions du mot « pupillaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUPILLAIRE1, adj.

[Corresp. à pupille1A] DR. Qui est propre ou relatif à un, une pupille. Administration, patrimoine pupillaire; deniers, intérêts pupillaires. Le tuteur officieux qui aurait eu l'administration de quelques biens pupillaires, en devra rendre compte dans tous les cas (Code civil, 1804, art. 370, p. 69).
DR. ROMAIN. Substitution pupillaire. ,,Substitution d'une autre personne à un pupille institué héritier et venant à décéder, par celui en la puissance de qui se trouvait le pupille`` (Ac. 1935).
Prononc. et Orth.: [pypil(l)ε:ʀ], [-pijε:ʀ]. Homon. et homogr. pupillaire2. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1409 (Grands jours de Troyes, Arch. nat. X1A9187-88, fol. 166 v ods Gdf.). Empr. au lat.pupillaris « de pupille, de mineur ».

PUPILLAIRE2, adj.

[Corresp. à pupille2] MÉD., PHYSIOL. Qui appartient ou a rapport à la pupille de l'œil. Contraction, modification, rétrécissement pupillaire; surface pupillaire; réaction pupillaire (à qqc.). La contraction de l'iris, ajustant le diamètre pupillaire à la grandeur du flux lumineux abordant l'appareil oculaire (Piéron, Sensation, 1945, p. 366).
Membrane pupillaire. Membrane très fine, qui continue à l'uvée, ferme la pupille dans les fœtus humains, avant le septième mois, se déchire et disparaît ensuite (d'apr. Cuvier, Anat. comp., t. 2, 1805, p. 411).
Réflexe pupillaire. ,,Contraction des pupilles sous l'influence d'un rayon lumineux ou de l'accommodation`` (Villemin 1975). Parmi ces troubles oculaires, le principal est connu sous le nom de signe d'Argyll-Robertson qui consiste en la disparition du réflexe pupillaire à la lumière, c'est-à-dire que la pupille violemment éclairée ne se contracte pas, avec conservation du réflexe d'accommodation à la distance, c'est-à-dire contraction des pupilles lorsque le sujet regarde un objet très proche (Quillet Méd.1965, p. 354).
PATHOLOGIE
Inégalité, paralysie pupillaire. Comme symptômes physiques (...) on peut rencontrer souvent de la paresse pupillaire (Codet, Psychiatrie, 1926, p. 80).On lui doit [à Babinski] d'avoir montré la vraie nature des troubles pupillaires des aortites ou des anévrysmes de l'aorte, dus non pas à des perturbations sympathiques mais à la syphilis causale (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p. 262).
Cataracte pupillaire. Il peut arriver que la membrane pupillaire persiste jusqu'à la naissance, et que l'enfant naisse avec une occlusion complète de la pupille, qui constitue ce qu'on appelle une cataracte pupillaire (Littré-Robin1858).
Prononc. et Orth.: [pypil(l)ε:ʀ], [-pijε:ʀ]. Homon. et homogr. pupillaire1. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1727 nerfs pupillaires (Hist. de l'Ac. royale des Sc., année 1727, Amsterdam, 1737, 2epart., Mém. de math. et de phys., p. 16: les nerfs ciliaires de Reinsch...; l'on auroit peut-être mieux fait de les appeler Nerfs Pupillaires); 1805 membrane pupillaire (Cuvier, loc. cit., p. 411); 1904 réflexe pupillaire (Nouv. Lar. ill.). Dér. de pupille2; suff. -aire*.

pupillaire -

Wiktionnaire

Adjectif

pupillaire \py.pi.lɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qui appartient au pupille.
    • Intérêts pupillaires.
  2. (Anatomie) Qui a rapport à la pupille.
    • De là les trois images : une formée par les rayons pupillaires ; la seconde par les rayons qui passent par le bord du cristallin ; la troisième par les rayons qui passent à côté du cristallin. Les deux premières images sont séparées parce que l’œil est fortement myope. L’image pupillaire est au centre, l’image du bord cristallin est à gauche, l’image du système aphakique est à droite. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
    • Enfants et adultes ont complété les visages joyeux avec des pupilles plus larges que celles dont ils ont affublé les visages en colère, montrant à quel point la dilatation pupillaire, même si elle est traitée de manière totalement inconsciente, semble être associée à des émotions positives. — (Sylvie Chokron, Les pupilles, véritable fenêtre sur notre activité cérébrale, Le Monde. Mis en ligne le 10 juin 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PUPILLAIRE (pu-pil-lê-r') adj.
  • Terme de jurisprudence. Qui appartient au pupille.

    En droit romain, substitution pupillaire, substitution testamentaire, faite d'une autre personne à un pupille institué héritier, au cas que le pupille décède avant d'être parvenu à la puberté. Si, dans la substitution pupillaire, disent Caïus et Justinien, le testateur craint que le substitué ne dresse des embûches au pupille, il peut laisser à découvert la substitution vulgaire, Montesquieu, Espr. XIX, 24.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PUPILLAIRE, adj. (Jurisprud.) se dit de ce qui appartient à un pupille, comme des deniers pupillaires. Voyez Deniers & Tuteur.

Substitution pupillaire. Voyez Substitution.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pupillaire »

De pupille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. pupilari ; espagn. pupilar ; ital. pupillare ; du lat. pupillaris, de pupillus, pupille 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pupillaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pupillaire pypilɛr

Citations contenant le mot « pupillaire »

  • C’est bien dommage, car de plus en plus de recherches s’intéressent à la dynamique pupillaire, ce que celle-ci dit de nos états mentaux et comment elle détermine l’interaction entre deux personnes qui se regardent. Ces travaux sont édifiants. Ils révèlent qu’au-delà de ses variations du fait de la luminosité extérieure notre pupille est une véritable fenêtre sur notre activité cérébrale. Elle se dilate lorsque nous sommes bien éveillés, très attentifs, en train de réaliser un effort cognitif important, ou encore lorsque nous montrons de l’intérêt pour ce que nous regardons. Le Monde.fr, Les pupilles, véritable fenêtre sur notre activité cérébrale
  • De nouvelles images qui ne nous apprennent pas grand chose de nouveau mis à part la confirmation d’absence de réglage mécanique de la distance inter-pupillaire comme c’était le cas sur le premier Oculus Quest. Le compte à l’origine de la publication de ces images a également partagé la date du 15 septembre. Mettez donc une croix dans votre calendrier car c’est certainement à ce moment là que le casque sera annoncé. Casques-VR.com, Oculus Quest 2 : De nouvelles images fuitent avec une date !
  • Cette nouvelle recherche est fondée sur l’observation que les protéines tau ont tendance à se développer initialement et à endommager une région du cerveau appelée locus coeruleus (LC). Des recherches antérieures avaient montré que la LC induisait en grande partie les réponses à la dilatation pupillaire. Elle visait donc à déterminer si les accumulations précoces de tau dans le LC pouvaient modifier la dilatation de la pupille de manière à permettre l’identification de la maladie d’Alzheimer pré-symptomatique. www.pourquoidocteur.fr, Alzheimer : les pupilles comme indicateur de la maladie ?
  • Contrairement à ce qui se produit le jour, si on allume la lumière pendant qu'on dort, nos pupilles ne se rétractent pas. Au vrai, leur taille est dictée par les variations d'activité de deux systèmes nerveux aux effets souvent opposés : le système sympathique, dont l'activation induit une dilatation pupillaire (phénomène de la mydriase) ; et le parasympathique, responsable, lui, de la rétraction pupillaire (le myosis). Ces deux systèmes s'équilibrent pour contrôler les muscles de différents organes comme ceux de l'iris, mais aussi les muscles cardiaques, ceux des vaisseaux sanguins, etc. Une balance qui fluctue selon les états de vigilance. Science-et-vie.com, Rêver de lumière contracte-t-il les pupilles ? - Science & Vie
  • L’une de ces reliques qui fonctionne est la fibre de Reissner, une feuille de glycoprotéine sécrétée par l’organe sous-commissural (SCO) qui inexorablement tapis de course le long du canal central de la moelle épinière. Bien que le SCO ait été l’une des premières structures du cerveau des mammifères à se différencier, chez l’homme, il commence à régresser vers l’âge de trois ou quatre ans et devient généralement un vestige à l’âge adulte. Le composant principal de la fibre de Reissner est une molécule vertébrée géante de 5000 acides aminés appelée SCO-spondine. Cette protéine contient des domaines de repérage axonal essentiels au développement de la commissure postérieure, une route transhémisphérique qui porte des axones contrôlant le réflexe de la lumière pupillaire. Actualités Santé, La scoliose et l'histoire profonde du sanctuaire intérieur du cerveau - Actualités Santé

Traductions du mot « pupillaire »

Langue Traduction
Anglais pupillary
Espagnol pupilar
Italien pupillare
Allemand pupille
Chinois 瞳孔的
Arabe الحدقة
Portugais pupila
Russe ученический
Japonais 瞳孔
Basque pupillary
Corse pupilariu
Source : Google Translate API

Pupillaire

Retour au sommaire ➦

Partager