La langue française

Psychologisation

Sommaire

  • Définitions du mot psychologisation
  • Phonétique de « psychologisation »
  • Citations contenant le mot « psychologisation »
  • Traductions du mot « psychologisation »

Définitions du mot psychologisation

Wiktionnaire

Nom commun

psychologisation \psi.kɔ.lɔ.ʒi.za.sjɔ̃\ féminin

  1. Fait de considérer d’un point de vue purement psychologique.
    • Certes, depuis le paradigme puérocentriste, et plus particulièrement depuis la pédagogie scientifique, il y a une tendance croissante à la psychologisation de l’acte éducatif. — (Gerald Schlemminger, Le mouvement Freinet : des origines aux années quatre-vingt, page 109, 1996, L’Harmattan)
    • La psychologisation des rapports sociaux contribue à la retraduction des inégalités en « incapacité » à être heureux. — (Noa Berger et Myrtille Picaud, Noa Berger et Myrtille Picaud : « Vertu de la méditation ou tyrannie du bien-être ? », Le Monde. Mis en ligne le 31 juillet 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « psychologisation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
psychologisation psiʃɔlɔʒisasjɔ̃

Citations contenant le mot « psychologisation »

  • Les psychologues du travail, les psychologues cliniciens du personnel, si on leur en donne les moyens, savent mettre en place ces espaces collectifs. Le compassionnel ne suffira pas, les bons conseils du coaching qui viennent recouvrir les plaintes par un éphémère vernis optimiste (aller de l’avant, positiver, se dépasser, faire son possible) non plus. L’héroïsation du sacrifice des soignant.es encore moins. Tâchons alors de résister aux injonctions faites aux soignant.es de travailler sur eux ou elles-mêmes, de détailler leurs forces et leurs limites, rejoignons leurs préoccupations salariales, leurs demandes de moyens, de personnel, et accompagnons la création ou l’accroissement des occasions d’une vraie clinique du travail, et non d’une psychologisation paresseuse du social. Basta !, « Nous ne pourrons pas soigner les soignants du sacrifice individuel qui leur est constamment réclamé » - Basta !
  • Avons-nous atteint une paradoxalité inédite avec cette « distanciation sociale » signifiant que veiller à l’autre oblige à s’en séparer physiquement ? Là aussi la paradoxalité des échanges n’est qu’une affaire croissante, remarquable dans la relation entre l’attente du citoyen et le discours politique. Par exemple, il est facile de noter combien une certaine psychologisation à outrance dans la société contourne les profonds besoins individuels. Tout est à l’image de ces cellules psychologiques où l’on cernera un trouble aigu sans qu’il soit licite d’interroger la structuration plus « historique » des difficultés qui auront pu, par force et à force, éclore là ou là (légitimement : c’est pas le moment). UP' Magazine, Le confinement et l'écho du vide - UP' Magazine
  • Piquante et troublante, drôle et tragique, enchantée et empoisonnée, la série imaginée par la romancière Anne Berest nous entraîne au cœur de l’engrenage infernal enclenché par Elvira (Marina Hands) le jour où elle fait croire à ses proches qu’elle est atteinte d’un cancer pour regagner leur attention. L’installation d’une famille de chair et d’os, stylisée et pourtant bien vivante (avec un Mathieu Demy savoureux de contradictions dans le rôle du père) n’est pas la moindre des réussites de « Mytho ». A rebrousse-poil des chemins convenus de la psychologisation, celle-ci affiche une différence qui saute aux yeux et ravit l’âme. S’il y a quelque chose dont ne manque pas « Mytho », c’est de panache. Une façon d’affirmer, avec une authentique audace, un ton inédit à la télé française et de nous offrir cette joie rare de la surprise. L'Obs, Festival de la fiction de La Rochelle : trois séries à l’horizon
  • Que sont donc devenus les Québécois, ces bons vivants et joyeux lurons qui depuis des décennies n’ont cessé de rire jusqu’à en devenir enragés ? La société ne jure que par la psychologisation des comportements. L’on se rassure en classant systématiquement les gens selon des catégories plus ou moins scientifiques. Le Journal de Montréal, La détresse est-elle québécoise? | Le Journal de Montréal
  • Le maître-mot de la politique est devenu la «proximité». Le paradoxe est que plus il y a divorce entre l’opinion et sa classe politique, plus les hommes politiques cherchent à nous prouver à quel point ils nous ressemblent. Ils veulent montrer qu’eux aussi ont des failles, ils annoncent vouloir «fendre l’armure». C’est par un usage immodéré par les hommes politiques de leur sphère privée, c’est par un abus de la «psychologisation» de la politique que la démocratie se dégrade. Les élus ne sont pas des stars, mais des «représentants» du peuple. Libération.fr, «En communiquant sur leur vie privée, les politiques se sont piégés tous seuls» - Libération
  • On ne se lasse pas de cet humour de sales gosses : il faut voir la tête dégoûtée de Villanelle (Jodie Comer), notre si fashion tueuse à gages, quand elle doit glisser ses pieds dans une paire de crocs (piquée à une infirmière de l’hôpital dont elle tente de s’échapper). Il y a une jubilation évidente à regarder l’enfant terrible Villanelle massacrer avec panache ses semblables, aussi étanche qu’un sac de congélation à toute forme de commisération pour le genre humain, piétinant au passage des décennies de psychologisation télévisuelle. Son irréductible liberté (qu’elle paye au prix fort, ses employeurs ne sont pas non plus des mordus de communication non violente), sa recherche du plaisir et son goût du romanesque (chaque déguisement est une trouvaille) en jettent. L'Obs, « Killing Eve », saison 2 : insolente, folle, amoureuse et géniale

Traductions du mot « psychologisation »

Langue Traduction
Anglais psychologization
Espagnol psicologización
Italien psicologizzazione
Allemand psychologisierung
Chinois 心理化
Arabe نفسية
Portugais psicologização
Russe психологизации
Japonais 心理学
Basque psychologization
Corse psiculugia
Source : Google Translate API
Partager