La langue française

Psychocritique

Sommaire

  • Phonétique de « psychocritique »
  • Citations contenant le mot « psychocritique »
  • Traductions du mot « psychocritique »

Phonétique du mot « psychocritique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
psychocritique psiʃɔkritik

Citations contenant le mot « psychocritique »

  • « Richardson et Rousseau devant la loi du père : tentative de psychocritique comparée » (1974). , L. Viglieno, Psychocritique de Rousseau
  • Par une approche psychocritique s’inspirant de l’étude de Charles Mauron Des métaphores obsédantes au mythe personnel -mais sans se limiter à cette méthode-, ce colloque pourrait interroger les représentations de l’obsession et les manières de la transcender. A travers les métaphores obsédantes, les leitmotive, les personnages et les situations récurrentes, on essaiera de définir le « mythe personnel » de l’écrivain. Beaucoup plus qu’une tendance pathologique, l’obsession devient, dans le domaine artistique, une source de création et permet à l’artiste d’affirmer sa singularité. , L’obsession en littérature : formes et enjeux (Tozeur, Tunisie)
  • 1Née dans les années soixante-dix, la mythocritique s’inscrit dans le champ de la « nouvelle critique ». Son promoteur, Gilbert Durand, forge le terme sur le modèle de la psychocritique de Charles Mauron. Mais à l’inverse de la psychocritique, où une approche particulière est appliquée à un objet, il s’agit apparemment dans la mythocritique d’appliquer un objet à un autre objet, de lire le texte sous l’angle du mythe, un récit à travers un récit. Cette méthode paradoxale présuppose en réalité un statut particulier accordé au mythe. Tout d’abord, comme le rappellent Danièle Chauvin et Philippe Walter dans la préface de Questions de mythocritique, « le postulat de la mythocritique est de tenir pour essentiellement signifiant tout élément mythique, patent ou latent » (p. 7). La mythocritique prend ainsi place dans le mouvement de revalorisation du mythe qui passe, sous l’égide notamment de Lévi-Strauss, du statut de pensée pré-philosophique à celui de mode de pensée à part entière, gardienne et témoin, selon Gilbert Durand, du fond anthropologique commun de l’imaginaire. L’apparition d’un mythe dans un texte ferait donc signe vers cet imaginaire et constituerait une matrice génératrice de sens. Mais la mythocritique durandienne met de plus l’accent sur la narrativité du mythe, qui le constituerait en modèle originel de tout récit : « La mythocritique […] pose que tout “récit” (littéraire bien sûr, mais aussi dans d’autres langages : musical, scénique, pictural, etc.) entretient une relation étroite avec le sermo mythicus, le mythe. Le mythe serait en quelque sorte le modèle matriciel de tout récit, structuré par des schémas et archétypes fondamentaux de la psyché du sapiens sapiens, la nôtre1 ». Peu à peu, chez Durand, les mythes ethno-religieux deviennent le simple nom d’une structure de l’imaginaire, fonctionnant comme un indice invitant à rechercher cette structure sous le texte, qui lui donnerait son sens profond2. Pierre Brunel reprend la méthode en l’ancrant dans le champ littéraire et en mettant entre parenthèses la dimension anthropologique et philosophique de la mythocritique de Durand : la mythocritique selon Brunel consiste à étudier « l’irradiation » d’un mythe « émergeant » dans un texte en prenant garde à sa « flexibilité », pour reprendre les trois principes célèbres définis par cet auteur. , La mythocritique en questions (Acta Fabula)
  • C’est venu tout naturellement, puisque j’ai baigné dans le monde de l’université depuis mon enfance. Mon père était professeur de physique et d’astronomie à l’Université Laval, et plus tard, administrateur d’université. Quand j’avais 10 ou 12 ans, mes sœurs étant plus petites, ma mère, alors au début de la trentaine, a décidé d’entreprendre des études universitaires, ce qui était hors-norme à l’époque. Elle a fini par obtenir un doctorat en psychocritique littéraire et elle est devenue chargée de cours à Laval. Elle invitait ses amis du département de littérature à la maison, ce qui contrastait avec le monde scientifique de mon père. J’ai grandi dans un environnement vraiment captivant. Gazette, Déjeuner avec Jacques Frémont | Gazette | Université d'Ottawa
  • 3. Scandale, stylistique et psychocritique. Quel traitement subit la scène scandaleuse dans la littérature viatique (viol, cannibalisme…), et de quelle manière l’écrivain modifie-t-il (ou non) ses propres codes de bienséance – horresco referens – pour raconter ? L’écriture viatique impose‑t‑elle une mise en scène à la crudité première du scandaleux et fabrique-t-elle le scandale ? , Voyage et scandale

Traductions du mot « psychocritique »

Langue Traduction
Anglais psychocritical
Espagnol psicocrítico
Italien psychocritical
Allemand psychokritisch
Chinois 心理批判的
Arabe نفسية
Portugais psicocrítico
Russe psychocritical
Japonais サイコクリティカル
Basque psychocritical
Corse psicocriticu
Source : Google Translate API
Partager