La langue française

Pruineux

Définitions du mot « pruineux »

Wiktionnaire

Adjectif

pruineux \pʁɥi.nø\

  1. (Didactique) Qui est couvert ou qui semble couvert de pruine.
    • Au printemps apparaissent tapies au sol, les fleurs jaune soufre des Helianthemum et de Potentilla verna égayées du rose des Ononis, du vert cru de Brachypodium, du vert pruineux de Carex glauca. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 105)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pruineux »

(Date à préciser) Mot dérivé de pruine avec le suffixe -eux
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pruineux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pruineux prµinø

Citations contenant le mot « pruineux »

  • En été, des fleurs minuscules à 3 pétales, en coupe, rouge pourpré, réunies en panicules sont cachées derrière les gaines foliaires. Des fruits bruns pruineux suivent la floraison. Binette & Jardin, Palmier aiguille (Rhapidophyllum hystrix) ou palmier porc-épique : plantation, entretien
  • Le chapeau de la ou le Mycène à poils tortueux, l'usage hésite, possède un chapeau pruineux, très poudré et finement velouté sous la loupe. Ce chapeau blanc à ocre clair mesure entre 5 et 10 mm de diamètre, il est hémisphérique puis s’aplatit avec l'âge. Les lames blanches, concolores au chapeau sont serrées mais cependant bien distinctes. Cette Mycène présente une marge souvent régulière, pourtant elle peut parfois être ondulée et irrégulière. Le pied de Hemimycena tortuosa est très fin, d'environ 1 mm de diamètre, pouvant tout de même atteindre les 4 cm de hauteur, il se trouve quelquefois excentré ou subnul. Il est blanc et fortement pruineux, la base du pied présente des poils blancs, une caractéristique qui lui accorde, comme le chapeau, une certaine rétention des gouttes de rosée. La chair est blanche, fine et transparente. La saveur est douce et l'odeur est nulle. auJardin.info, Mycène à poils tortueux, Hemimycena tortuosa
  • Le parfum pénétrant du chèvrefeuille et sa capacité à vivre à mi-ombre, sans soins, font de cette grimpante qui sent bon la campagne un incontournable pour nos jardins. Mais n’oublions pas les arbustes. Moins connus, ils sont tout aussi faciles à vivre. Lonicera fragrantissima (Lonicera est leur nom latin) fleurit en hiver, sur le bois nu. Ses fleurs ivoire dégagent de merveilleux effluves d’agrumes. Il mesure 2 m en tous sens, alors que le printanier Lonicera tatarica, aux fleurs roses, dépasse allègrement 3 m de haut. Il existe des dizaines d’autres espèces et variétés arbustives à découvrir chez les spécialistes, comme la Pépinière La Grée. Les gourmands apprécient le camerisier ou ‘baie de mai’, Lonicera caerulea var. kamtschatica. Si les baies de ce genre sont toxiques, il y a une exception avec celles de cet arbuste. Leur saveur est proche de la myrtille, avec des notes de kiwi, et elles sont riches en vitamines. Mesurant entre 2 et 3 cm, les fruits de forme tubullaire, bleu pruineux, acidulés, donnent d’excellentes confitures et gelées. Il est préférable de planter les pieds par deux pour une meilleure fructification. Quant à Lonicera nitida, c’est un arbuste à toutes petites feuilles persistantes que l’on peut tailler à loisir, comme un buis. La variété ‘Maigrun’est particulièrement intéressante car elle joue parfaitement les couvre sol, avec son port compact et évasé. La Croix, Le monde du chèvrefeuille
  • Une multitude de fleurs en coupe blanche (photo CPIE, J.-M. Torrès) apparaissent avant les feuilles entre mars et fin mai. Elles attirent de nombreux insectes, en particulier les abeilles, et sont suivies en fin d'été de fruits bleu noir, pruineux, comestibles, mais amers au goût. Ce n'est qu'après les premières gelées, quand elles sont blettes, qu'il est possible de les consommer. Ses baies noires et agréables sont utilisées pour faire des confitures, des jus de fruit ou du vin. ladepeche.fr, Le prunellier : l'épine noire aux fleurs blanches - ladepeche.fr
  • Originaire des forêts tempérées d'Asie orientale, ce fruit violet pourpre et pruineux au goût insipide murit entre septembre et octobre. (plus d'info) Bio à la une, 20 fruits surprenants dont vous n’avez jamais entendu parler | Bio à la une
  • En septembre-octobre, apparaissent des fruits charnus et pruineux, de couleur violet-pourpre foncé en forme de concombre. Comestibles, leur pulpe a toutefois un goût insipide. Il est vivement conseillé de les détruire avant maturité pour éviter la dissémination des graines qu'ils contiennent. Le Figaro.fr, Akébie ou «vigne chocolat», une belle liane exotique
  • 9. Le mahonia est précieux pour sa floraison hivernale en grappes dorées, suivie de fruits bleutés pruineux très appréciés des oiseaux. Rustique et facile de culture, ce bel arbuste présente un feuillage persistant. Il se contente de la majorité des sols et des expositions. auJardin.info, 10 arbustes aux fruits décoratifs

Traductions du mot « pruineux »

Langue Traduction
Anglais pruinose
Espagnol pruinosa
Italien pruinosa
Allemand pruinose
Chinois 果糖
Arabe بروينوز
Portugais pruinose
Russe pruinose
Japonais プルノース
Basque pruinose
Corse pruinose
Source : Google Translate API

Pruineux

Retour au sommaire ➦

Partager