La langue française

Provincialité

Sommaire

  • Définitions du mot provincialité
  • Phonétique de « provincialité »
  • Citations contenant le mot « provincialité »
  • Traductions du mot « provincialité »

Définitions du mot « provincialité »

Trésor de la Langue Française informatisé

Provincialité, subst. fém.Caractère propre à une province, à la province, plus rarement à ses habitants; spécificité provinciale. Intelligente et fière, elle eut bientôt secoué ce reste de provincialité (Sand, Pauline,1841, p. 223).La Révolution française (...) a tué les provincialités au profit de la nationalité (Barb. d'Aurev., Memor. 4,1858, p. 94).− [pʀ ɔvε ̃sjalite]. − 1reattest. 1639, 12 févr. « apparence, caractère provincial (d'une personne) » (Chapelain, A. M. de Balzac ds Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 1, p. 385a); de provincial, suff. -ité*.

Wiktionnaire

Nom commun

provincialité \pʁɔ.vɛ̃.sja.li.te\ féminin

  1. Fait d’appartenir à une province.
    • Cette provincialité intervenant pendant une période de regroupement des continents peut paraître paradoxale ; elle traduit la diversification des conditions climatiques et altimétriques (chaînes de montagne). — (Serge Elmi, Claude Babin, Histoire de la Terre, éditeur Dunod, 2012)
    • C’est par l’accent qu’on peut remonter à l’origine primitive du langage, à la provincialité du causeur ou de l’orateur. — (Ernst, Dictionnaire universel d'idées, éditeur A. Picard, 1875)
    • C’est un bon exemple du résultat d’une mobilité spécifique menant de la provincialité à la parisianité. — (Daniel Roche, Les circulations dans l'Europe moderne: XVIIe-XVIIIe siècle, éditeur Fayard, 2011)
  2. (Péjoratif) Fait d’avoir l’air d’un provincial.
    • Elle s’amuse extrêmement de la surprise que me fait éprouver une foule d’objets auxquels elle est habituée ; et elle ne veut pas perdre une des occasions de s’amuser de ma provincialité. — (Georgette Ducrest, Paris en province et la province à Paris, éditeur Ladvocat, 1831)
    • Dans La Comédie humaine, la provincialité ne constitue plus une tare, mais une sorte de privilège, du seul fait de la mise en roman. — (Nicole Mozet, La ville de province dans l'œuvre de Balzac, éditeur Slatkine, 1998)
    • La voiture commettant l'erreur de s'arrêter à un passage piéton sera à juste titre klaxonnée et son conducteur immédiatement suspecté de provincialité ou de sénilité. — (Olivier Magny, Dessine-moi un Parisien: Version avec animations, 10/18 - Univers Poche, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « provincialité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
provincialité prɔvɛ̃sjalite

Citations contenant le mot « provincialité »

  • Ce journal nous ressemble vraiment à l'un comme à l'autre. Jean-Pierre et moi avons la même sincérité par rapport à notre public. On a une certaine « provincialité ». J'habite dans un village de la Gironde. Je vais au supermarché. A Paris, je me déplace en métro. Lui, il fait son jardin. On a tous les deux une vie quotidienne normale, ancrée dans la réalité. Et journalistiquement aussi, on parle de la vie quotidienne, des soucis et des joies des gens. leparisien.fr, Jokers de l'info : Jacques Legros se «moque éperdument d'être le number one» - Le Parisien

Traductions du mot « provincialité »

Langue Traduction
Anglais provinciality
Espagnol provincialidad
Italien provincialismo
Allemand provinz
Chinois 地方性
Arabe تعبير ريفي
Portugais provincialidade
Russe провинциальность
Japonais 地方性
Basque provinciality
Corse pruvinzità
Source : Google Translate API
Partager