La langue française

Proto-évangile

Définitions du mot « proto-évangile »

Wiktionnaire

Nom commun

proto-évangile \pʁɔ.to.e.vɑ̃.ʒil\ masculin

  1. (Christianisme) Évangile apocryphe racontant les événements qui ont précédé la naissance de Jésus-Christ.
    • Il s'agit clairement d'un pseudépigrahe (écrit sous pseudonyme) qui ignore largement les coutumes juives, mais connaît les évangiles synoptiques et s'emploie à raconter ce qui précède leur récit (d'où le titre de « proto-évangile »), du côté de Marie notamment. — (Après Jésus. L'invention du christianisme, sous la direction de Roselyne Dupont-Roc et Antoine Guggenheim, Albin Michel, 2020, p. 504.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « proto-évangile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proto-évangile prɔtɔevɑ̃ʒil

Citations contenant le mot « proto-évangile »

  • Enfin, il me faut dire que l’accès à ce premier Jésus dans un proto-évangile de Marc, que je compte bien mieux déterminer textuellement, nous donne à voir un personnage étonnant quant à ses relations aux hommes, aux femmes et aux enfants. Dans une société très patriarcale, où tout homme est d’abord défini par son ascendance patrilinéaire, Jésus semble sans père légitime et, de ce fait, est marginalisé dans cette société : sans épouse et sans descendance. C’est peut-être la raison pour laquelle il se montre quelque peu « féministe ». Mais les auteurs chrétiens succédant à « Marc » se chargeront de lui donner un père, Joseph, et, progressivement, accentueront les portraits à charge de personnages féminins comme celui de Marie de Magdala. FranceSoir, Jésus avant le Christ : l’histoire avant la légende
  • Le problème du proto-évangile de Jacques, c’est que son auteur ignore le contexte du premier siècle en Judée. Les archéologues ont, par exemple, fait des statistiques sur les noms retrouvés sur les tombes du premier siècle et si la distribution correspond bien à ce qui est présent dans les Evangiles de la tradition des apôtres, on ne la retrouve pas dans ce texte qui de plus n’est jamais attesté avant le 3ème siècle. AgoraVox, Christ gaulois et christ des évangiles, un incroyable malentendu - AgoraVox le média citoyen
  • Notamment aux travaux de Claude Tresmontant, qui montre que le temple n'avait pas encore été détruit lorsque les synoptiques sont écrits. Et surtout ceux de Marie-Emile Boismard, repris et complétés par Francis Lapierre (L'évangile de Jérusalem) qui démontre que l'évangile de Marc a réalisé une synthèse maladroite entre deux proto-évangiles, écrits l'un en grec, l'autre en araméen. D'où les doublons évidents, comme les deux multiplications des pains. Ces deux proto-évangiles ont été vraisemblablement rédigés dans les 10 ou 15 ans qui ont suivi la mort de Jésus. De même, Lapierre établit de manière extrêmement solide que la rédaction de l'évangile de Jean s'étale sur au moins 40 ans, la première partie ayant été rédigée peut-être même avant les synoptiques, car la 1ère épître aux Romains de Paul, écrite avant 50, y fait clairement allusion. Il est dommage que Mme Berthelot et le Point reprennent les idées simplistes qui avaient cours il y a 60 ans alors que l'on sait aujourd'hui que la réalité est bien plus nuancée. Le Point, Les vrais auteurs des Évangiles - Le Point
  • L'Islam est la religion abrahamique la plus tardive, elle n'apparait qu'au VIIe siècle sur un territoire déjà fortement marqué par diverses Églises chrétiennes. Le Coran va se faire l'écho des évangiles canoniques et des diverses traditions apocryphes tardives concernant Maryam (/ Marie) comme le proto-évangile de Jacques, l'évangile du pseudo-Matthieu, l'Évangile arabe de l'Enfance ou encore l'Évangile de l'Enfance selon Thomas... , Marie, mère de Jésus de Nazareth
  • Le fuseau est une référence aux Annonciations orientales, elles-mêmes inspirées du proto-évangile de Jacques (XI, 1-3) selon lequel Marie a été choisie pour réaliser le voile du Temple de Jérusalem, qui se déchirera à la mort du Christ. Le fil s’enroulant autour du fuseau que touche l’Enfant revêt ici un sens eschatologique, celui du sacrifice. Parallèlement, l’iconographie de la fileuse évoque la vie domestique, confinée à l’intérieur de sa maison. Pourtant, les deux personnages sont représentés dans un cadre naturel, au sommet d’un promontoire. Derrière eux se déploie un vaste paysage comme vu à vol d’oiseau qui annonce celui de La Joconde. Les méandres que forment les plis du vêtement font écho à ceux de la rivière, créant une interaction entre figures et paysage très caractéristique de la manière de Léonard. Connaissance des Arts, Les Douces Madones de Léonard de Vinci : un type iconographique qui en dit long | Connaissance des Arts

Traductions du mot « proto-évangile »

Langue Traduction
Anglais proto-gospel
Espagnol proto-evangelio
Italien proto-gospel
Allemand proto-evangelium
Chinois 原福音
Arabe بدت الانجيل
Portugais proto-evangelho
Russe прото-евангелие
Japonais 原福音
Basque proto-ebanjelioa
Corse protoevangelu
Source : Google Translate API

Proto-évangile

Retour au sommaire ➦

Partager