Primo-infection : définition de primo-infection

chevron_left
chevron_right

Primo-infection : définition du Wiktionnaire

Nom commun

primo-infection féminin

  1. (Médecine) Première période d'une infection lors de la première rencontre avec l'antigène, quand le nombre des agents pathogènes est le plus élevé et que le corps n'a pas encore produit d'anticorps pour lutter contre l'infection.
    • le diagnostic de primo-infection tuberculeuse.
    • Peut-on ressentir les effets de la primo-infection (fièvre, ganglions, lésions génitales), malgré un test du Sida négatif effectué une semaine après une possible contamination ?
    • […] ma mère, empêchée de se présenter à l’École normale de Quimper à la suite d’une primo-infection, devra concourir dans les Côtes-du-Nord, autant dire à l’étranger, et entrera à l’École normale de Saint-Brieuc. — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 68)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « primo-infection »

Étymologie de primo-infection - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) De infection avec le préfixe primo-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « primo-infection »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
primo-infection prɛ̃wɛ̃fɛksjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « primo-infection »

  • Si je reprends les informations du net les symptômes de primo-infection n'apparaissent qu'entre 15-30 jours si contamination et dans 30-70% des cas. Seronet, Primo infection au VIH ou pas ? | Seronet
  • La primo-infection au virus a lieu entre 2 et 8 semaines après la contamination. Le premier signe (90% des gens) est la fièvre (prise au thermomètre d'au moins 39°C. Parfois aussi, la personne peut présenter une pharyngite, de la fatigue, des courbatures, une éruption cutanée transitoire. , Virus VIH - Sida : symptômes, transmission, traitements
  • Chez l’enfant, fréquemment entre 1 et 3 ans, cette primo-infection se manifeste par une atteinte très douloureuse de l’ensemble de la bouche, appelée gingivo-stomatite herpétique. Elle est alors associée à une perte d’appétit avec des conséquences sur l’état général. Une fièvre et de gros ganglions le long du cou peuvent s’y associer. Cette situation est très impressionnante pour l’enfant comme pour les parents. Destination Santé, Herpès chez l’enfant : impressionnante primo-infection - A la une - Destination Santé
  • - Inégalités d’accueil selon les résultats des tests. Les malades Covid-19 au Long Cours, sont plus de 50% à avoir des virologies et sérologies négatives (virus de primo-infection désormais introuvable, anticorps disparus ou l’organisme s’étant défendu par d’autres biais cellulaires). Cependant, certains centres n’acceptent que les patients qui ont eu, ou ont, des résultats positifs aux tests. D’autres services n’acceptent que les patients testés positifs en leurs propres locaux suite à une hospitalisation ou une consultation antérieure. Très peu de centres décident de suivre les patients testés négatifs. Alors même que certains hôpitaux considèrent l’examen clinique comme une preuve empirique de l’infection, d’autres se fient à des résultats aléatoires excluant de facto un nombre considérable de patients en conséquence livrés d’autant plus à eux-mêmes que s’ajoute pour eux le désarroi du mépris porté à leur situation clinique. Club de Mediapart, Les malades silencieux Covid-19 seront-ils encore longtemps maintenus dans l'oubli ? | Le Club de Mediapart
  • Le mot ne plaît pas aux chercheurs qui pilotent ce projet. Mais c’est bien une sorte de vaccin qu'ils sont en train de créer à l’Inrae (Institut national agronomique) de Colmar, destiné à prémunir les vignes d’une maladie du bois appelé court-noué. Ils tentent de reproduire le principe de primo-infection à travers le programme Vaccivine. "C'est plus une niche écologique occupée qu'un déclenchement d'immunité", note Clothilde Mahé, coordinatrice technique au BIVB. www.lyonne.fr, Un vaccin pour soigner les vignes de l'Yonne ? Voici comment ça marche - Chablis (89800)
  • "Les femmes, dans toutes les études sur le VIH, ont une charge virale 2 à 3 fois plus basse que les hommes lors de la primo-infection. Jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que cette différence était liée à une meilleure réponse immunitaire innée chez les femmes capables de produire de plus grande quantité de molécules anti-virales, indique Jean-Charles Guéry, chercheur au centre de physiopathologie de Toulouse. Mais en analysant une mutation fréquente dans le gène TLR7 (l’allèle T), les chercheurs se sont rendu compte que les femmes porteuses de cet allèle présentaient un défaut dans l’expression du récepteur TLR7 et dans la reconnaissance du virus." Pour mesurer l’impact de cette mutation, les scientifiques ont étudié les échantillons biologiques de plus de 230 femmes. "Les femmes qui portent l’allèle T contrôlent mieux l’infection que celles qui portent l’allèle A, on détecte 8 à 10 fois moins de virus dans leur sang. Elles ont moins de symptômes et leurs paramètres inflammatoires sont plus bas au moment du diagnostic", résume Jean-Charles Guéry. Cette mutation qui est fréquente chez les femmes européennes pourrait également avoir un impact lors d’infections par d’autres virus comme le coronavirus. Mais comme toute médaille a son revers, l’activation du récepteur TLR7 pourrait avoir un rôle dans la survenue de maladies auto-immunes. Si les femmes sont plus protégées lors du premier stade de l’infection, est-ce le cas à plus long terme ? Il est très difficile de le savoir puisque les patients reçoivent un traitement dès que le diagnostic est posé. "En revanche, ce que l’on sait, c’est que certaines personnes qui arrêtent leur traitement parviennent à éliminer le virus, et parmi elles, les femmes sont plus nombreuses." Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue "JCI Insight" le 18 juin dernier. ladepeche.fr, Toulouse. VIH : les hommes et les femmes ne sont pas égaux - ladepeche.fr
  • Des chercheurs ont constaté qu'en ce qui concerne le continent européen, la primo-infection herpétique, soit le premier contact avec le virus de l'herpès provoquant une poussée d'herpès labial, se fait de moins en moins pendant l'enfance même si les enfants sont de plus en plus susceptibles de l'attraper à l'âge adulte sous forme d'herpès génital. Santé Magazine, Les taux d'herpès labial diminuent chez les enfants | Santé Magazine

Images d'illustration du mot « primo-infection »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « primo-infection »

Langue Traduction
Corse infezzione primaria
Basque infekzio primarioa
Japonais 一次感染
Russe первичная инфекция
Portugais infecção primária
Arabe العدوى الأولية
Chinois 原发感染
Allemand primärinfektion
Italien infezione primaria
Espagnol infección primaria
Anglais primary infection
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires