La langue française

Prestimonie

Sommaire

  • Définitions du mot prestimonie
  • Phonétique de « prestimonie »
  • Traductions du mot « prestimonie »

Définitions du mot prestimonie

Trésor de la Langue Française informatisé

PRESTIMONIE, subst. fém.

DR. CANON. ,,Subsides donnés à un clerc pour qu'il puisse faire ses études`` (Foi t.1 1968).
P. anal. ,,Revenus d'une fondation qui, sans pour autant constituer un bénéfice, sont destinés à assurer la subsistance d'un prêtre, la desserte d'une chapelle ou la célébration de messes`` (Foi t.1 1968).
Prononc. et Orth.: [pʀ εstimɔni]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1556 «fonds affectés à l'entretien d'un prêtre, sans titre de bénéfice» (J. Papon, Rec. d'arrestz notables, p.72). Empr. au lat. médiév. praestimonium «fonds dont les revenus servaient à l'entretien d'un prêtre» (dep. 781 ds Du Cange), dér. de praestare (prêter*) formé sur le modèle de patrimonium (patrimoine*).

Wiktionnaire

Nom commun

prestimonie \pʁɛs.ti.mɔ.ni\ féminin

  1. Indemnité affectée à lʼentretien dʼun prêtre.
    • Si les biens dʼune chapellenie devaient, en principe, lors de sa fondation, permettre à un prêtre dʼen vivre, ceux dʼune prestimonie pouvaient parfois être aussi importants, et non sans raison. — (Charles Berthelot Du Chesnay, ‎Institut armoricain de recherches historiques, économiques et humaines (Université de Haute Bretagne), Les prêtres séculiers en Haute-Bretagne au XVIIIe siècle, 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRESTIMONIE (prè-sti-mo-nie) s. f.
  • Terme de droit canonique. Fonds affecté à l'entretien d'un prêtre, sans titre de bénéfice.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRESTIMONIE, s. f. (Jurisprud.) sont des especes de prébendes que l’on donne à des ecclésiastiques, sous la condition de dire quelques messes ou prieres.

On distingue plusieurs sortes de prestimonies.

Dans leur véritable objet, ce sont des fondations faites pour entretenir des prêtres, pour aider & servir les paroisses.

Néanmoins on donne aussi abusivement le nom de prestimonie à certaines fondations de messes ou autres prieres que l’on fait acquitter par tel ecclésiastique que l’on juge à propos moyennant la rétribution qui y est attachée ; on appelle même aussi prestimonie, des fondations faites pour l’entretien de prêtres qui ne sont chargés que de deux ou trois messes par an.

Il y a des prestimonies ou portions prestimoniales, qui sont données en titre perpétuel de bénéfices, & celles-ci sont en effet de véritables bénéfices, différens néanmoins des chapelles, en ce qu’ils n’ont aucun lieu qui leur soit propre & que ces prestimonies s’acquittent dans une église qui n’appartient pas au bénéfice de celui qui est chargé de les acquitter.

Il y a encore d’autres prestimonies ou portions prestimoniales qui ne sont données que pour un tems, & qui sont détachées des revenus d’un bénéfice, mais qui doivent y retourner ; ces sortes de prestimonies ne sont pas des bénéfices.

Les coadjutoreries ne sont pas non plus des bénéfices, mais de simples prestimonies. Voyez les définitions canoniques de Castel, & le recueil de Décisions de Drapier, tom. I. ch. xj. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « prestimonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prestimonie prɛstɛ̃ɔ̃i

Traductions du mot « prestimonie »

Langue Traduction
Anglais prestimony
Espagnol prestigio
Italien prestigio
Allemand prestige
Chinois 预言
Arabe الهيبة
Portugais prestimônia
Russe престижность
Japonais 事前刺激
Basque prestimonioa
Corse prestitu
Source : Google Translate API
Partager