Préopinant : définition de préopinant

chevron_left
chevron_right

Préopinant : définition du Wiktionnaire

Nom commun

préopinant \pʁe.ɔ.pi.nɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : préopinante)

  1. (Vieilli) Personne qui opine avant une autre.
    • […] : j’observerai seulement que la méthode proposée par le préopinant de faire juger séparément les mêmes juges sur le fait et sur le droit, présenterait plus d’inconvénient que l’ancienne forme d’opiner. — (Antoine Barnave, Sur l’organisation judiciaire et le jury, Assemblée constituante du 6 avril 1790)
    • — Et moi de même, dit la cousine Grillet, docteur idémiste qui était volontiers de l'avis du préopinant. — (Victor Cherbuliez, La Revanche de Joseph Noirel, dans la Revue des deux Mondes, Paris, 1871, vol. 95, p. 333)
    • Lara commence par agréer avec sa préopinante, puis elle enchaîne en produisant une formulation de la série dʼévaluations énoncées précédemment par Mélie. — (Mélody Jan-Ré, Réception: Le genre à lʼœuvre, Volume 1, 2012)

Forme de verbe

préopinant \pʁe.ɔ.pi.nɑ̃\

  1. Participe présent du verbe préopiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Préopinant : définition du Littré (1872-1877)

PRÉOPINANT (pré-o-pi-nan) s. m.
  • Celui qui opine avant un autre.

    Dans le langage parlementaire, le préopinant, celui après lequel on parle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « préopinant »

Étymologie de préopinant - Wiktionnaire

→ voir préopiner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « préopinant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préopinant preɔpɛ̃ɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « préopinant »

  • Un silence profond suivit, comme il convient après un grand fracas. Nous étions penchés sur notre papier tellière, prêts à enregistrer les secondes de cette minute historique. Les hommes de droit se regardaient. M. Marcel Prévost souriait, amusé, dessinant d'un crayon inlassable. Le préopinant demeurait très calme, attendant une objection. Elle vint de M. Cazot. Penchant davantage encore sur son épaule sa lourde tête grise, il cligna par-dessus son lorgnon, il murmura: Le Figaro.fr, Le jour où l'amour est entré dans le Code civil
  • @AlexColby : je ne vais pas vous citer Carl Jung comme mon préopinant mais Desproges : « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ». Bonne semaine et prenez soin de vous. PNC Contact, Air France, Gilles Laurent démissionne ! – PNC Contact
  • Messieurs, la différence profonde qui existe entre l’honorable orateur auquel je succède et moi consiste surtout en ceci : que l’honorable préopinant veut conserver la peine de mort dans nos lois, précisément comme signe, comme intimidation, et que nous, au contraire, (…) nous croyons que l’abolition systématique de la peine de mort dans nos lois serait une intimidation et un exemple plus puissant contre le crime que ces gouttes de sang répandues de temps en temps, si stérilement vous en convenez vous-même, devant le peuple, comme pour lui en conserver le goût. (…) Au point de civilisation où nous sommes parvenus, la peine de mort est-elle encore légitime ? Voilà la question, la seule utile à poser, et si nous la posons, c’est déjà une preuve qu’il y a doute dans un grand nombre d’esprits. (…) M. Parès vient de nous dire : « Mais il faut une sanction à la loi, et la mort a été de tout temps cette sanction terrible, cette sanction suprême qui seule a pu défendre le monde des agressions du crime. N’enlevons pas cette clef de voûte de la société, ou la société s’écroulerait dans le sang. » Messieurs, il y a là une erreur de date, un anachronisme législatif que je vous ­demande à réfuter une fois pour toutes. (…) Nous disons, et l’histoire est notre témoin, qu’il y a à la loi deux espèces de sanction de nature différente, et qu’à mesure que le genre humain se civilise, que les législations se perfectionnent, la société se défend davantage par l’une ou par l’autre de ces sanctions pénales. Je m’explique : il y a une sanction matérielle brutale, inflictive, sanglante, que vous appelez la loi du talion, qui punit l’homme dans sa chair, qui frappe parce qu’on a frappé, qui jette un cadavre sur un cadavre, qui lave le sang dans le sang. Cette sanction aboutit à la peine de mort ; que dis-je ? elle ne s’arrête pas là ; elle va jusqu’à ces supplices, jusqu’à ces tortures, jusqu’à ces morts multipliées par les mutilations qui font mourir cent fois le coupable ou le condamné, et qu’il faudrait regretter et rétablir si vous vouliez aller loyalement aux conséquences de votre principe d’intimidation par la mort. Mais il y a une sanction nouvelle, une sanction morale, une sanction non charnelle, non mortelle, non sanglante, aussi puissante, mille fois plus puissante que la vôtre, sanction que la société substitue graduellement à l’autre à mesure que la société se spiritualise et se moralise elle-même davantage. Celle-là consiste dans l’impuissance où l’on met le criminel de récidiver, dans la correction qu’on lui inflige, dans la solitude qui le force à réfléchir, dans le travail qui dompte les passions, dans l’instruction qui éclaire, dans la religion qui change le cœur, enfin dans l’ensemble de ces mesures défensives et correctives qui préservent la société et améliorent le criminel : entre ces deux systèmes, il y a tout l’espace parcouru des bûchers et des tortures, au système pénitentiaire. Eh bien ! nous disons-nous que vous êtes arrivés à ce point de spiritualisation et de moralisation sociales, que vous devez faire le dernier pas et supprimer la mort que vous n’appliquez déjà presque plus. L'Humanité, Alphonse de Lamartine : « L’abolition de la peine la mort, meilleur rempart au crime » | L'Humanité
  • Sur quelques milliers de signes, mon préopinant aligne les considérations péremptoires jusqu’à aboutir à l’axiome suivant: un locataire de bail commercial ne peut en aucun cas réclamer une baisse de loyer. C’est un fait. Satis constat. Le Temps, La COVID-19 et les demandes de baisse de loyer - Le Temps

Images d'illustration du mot « préopinant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « préopinant »

Langue Traduction
Corse oratore precedente
Basque aurreko hizlaria
Japonais 前のスピーカー
Russe предыдущий оратор
Portugais orador anterior
Arabe المتحدث السابق
Chinois 前任发言人
Allemand vorredner
Italien relatore precedente
Espagnol orador anterior
Anglais previous speaker
Source : Google Translate API


mots du mois

Mots similaires