La langue française

Polygoné

Définitions du mot « polygoné »

Trésor de la Langue Française informatisé

POLYGONE, subst. masc.

A.−
1. GÉOM. Figure plane limitée par des segments de droite consécutifs. Côtés, sommets, diagonales d'un polygone. La plaza semblait toute de guingois, la barrière dessinant moins un rond qu'un polygone (Montherl., Bestiaires,1926, p. 520).V. chilogone, s.v. -gone.
Polygone concave. Polygone qui n'est pas entièrement situé du même côté de toute droite supportant l'un quelconque de ses côtés. Voir Roux, Miellou, Géom., 1946, p. 28.
Polygone convexe*. Polygone étoilé*.
Polygone régulier. Polygone dont tous les angles et tous les côtés sont égaux. Gauss, dans son premier travail (1796), renouvela ce problème en montrant la possibilité d'inscrire dans un cercle un polygone régulier de 17 côtés (Hist. gén. sc.,t. 3, vol. 1, 1961, p. 28).
P. méton. Surface délimitée par un polygone. Autour du polygone de 16 kilomètres carrés tenu par Koenig et ses hommes se joue le drame de Bir-Hakeim (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 255).
Empl. adj. Synon. de polygonal.La fontaine avec ses bassins polygones (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 120).
2. MÉCANIQUE
a) Polygone de forces. Polygone formé de vecteurs représentant les forces d'un système en équilibre (d'apr. Uv.-Chapman 1956).
b) Polygone de sustentation. Le plus petit polygone convexe renfermant tous les points d'appui d'un solide sur un plan. Le corps est en équilibre si la verticale du centre de gravité passe par l'intérieur du polygone de sustentation (Sc.1962).
3. STAT. Polygone des fréquences/des effectifs. Diagramme obtenu ,,en joignant par des droites les points dont les abscisses sont les milieux de chaque intervalle de classe et dont les ordonnées sont proportionnelles aux fréquences`` (Piéron 1973).
B.− ART MILIT.
1. Polygone formant le tracé d'une place de guerre, d'une fortification, et joignant les points des bastions (polygone extérieur) ou leur centre (polygone intérieur). (Dict. xixeet xxes.).
2. Polygone (de tir). Terrain de manœuvre aménagé pour le tir, ou pour les essais de projectiles et d'explosifs. Je me réveille et j'entends des coups de feu; c'étaient des soldats qui faisaient du tir réduit dans le polygone (Alain, Propos,1908, p. 45).Nous possédions toute une série de polygones d'artillerie et de champs de tir d'infanterie devenus trop petits pour l'instruction de ces armes par suite de l'utilisation de la balle D... (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 84).
P. anal. Laboratoires de recherches balistiques du polygone d'essais de l'armée américaine à Aberdeen (Berkeley, Cerveaux géants,1957, p. 145):
La commission atomique américaine est responsable non seulement de la construction des bombes, mais aussi (...) de leurs essais. Ceux-ci ont lieu aux îles Marshall pour les armes les plus puissantes, et au polygone du Nevada pour les autres. Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 175.
Prononc. et Orth. : [pɔligɔn], [-go:n]. Littré, DG [-ɔ-]; Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 [-ɔ-], [-o:-]; Pt Rob., Warn. 1968, Lar. Lang. fr. : [-ɔ-]; Martinet-Walter 1973 [-o:-] (14/17), [-ɔ-] (3/17). Att. ds Ac. dep. 1694. Fér. Crit. t. 3 1788 : -gône (graph. en accord avec la prononc. [-o:-]). V. -one. Étymol. et Hist. A. Adj. a) 1520 poligone « qui a plusieurs angles » (P. Verney, Emanuel. Succinte, briefve et compendieuse collection géométrale, Metz, fo7 [date d'apr. Lar. Lang. fr. bbg.]); b) 1690 nombre poligone (Fur., s.v. nombre, citant comme source Malebranche Algèbre). B. Subst. 1. 1520 géom. poligone (P. Verney, op. cit., fo10 vo); 1567 polygone (J. Besson, Cosmolabe, Catalogue ds Gdf. Compl.); 2. a) 1690 art milit. (Fur.); 1730 (A. M. Du Pas de Feuquières (1648-1711), Mém. sur la guerre, Amsterdam, p. 350 : il faut embrasser tout le poligone attaqué); b) 1812 « terrain d'exercice des artilleurs » (Mozin-Biber t. 2 [Lar. 19e: les polygones français ont été créés le 23 juin 1720]); 3. a) 1811 mécan. polygone funiculaire (Poisson, Mécan., t. 1, p. 186); 1956 polygone de forces (Uv.-Chapman); b) 1941 polygone de sustentation (R. Vuillemin, Éduc. phys., p. 127); 4. a) 1924 biol. polygone de fréquence (Gatin); b) 1963 stat. polygone des fréquences, des effectifs (Lar. encyclop.). Empr. au b. lat. polygonum subst. « polygone » et celui-ci au gr. π ο λ υ ́ γ ω ν ο ς adj. « qui a plusieurs angles » π ο λ υ ́ γ ω ν ο ν subst. « polygone » (cf. les élém. poly- et -gone). Fréq. abs. littér. : 59.

Phonétique du mot « polygoné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polygoné pɔligɔ̃e

Images d'illustration du mot « polygoné »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « polygoné »

Langue Traduction
Anglais polygon
Espagnol polígono
Italien poligono
Allemand polygon
Chinois 多边形
Arabe مضلع
Portugais polígono
Russe многоугольник
Japonais ポリゴン
Basque poligonoa
Corse poligonu
Source : Google Translate API

Polygoné

Retour au sommaire ➦

Partager