La langue française

Polygéniste

Sommaire

  • Définitions du mot polygéniste
  • Phonétique de « polygéniste »
  • Citations contenant le mot « polygéniste »
  • Traductions du mot « polygéniste »

Définitions du mot « polygéniste »

Trésor de la Langue Française informatisé

Polygéniste , adj. et subst., dér. a) Adj. et subst. Partisan du polygénisme. Si Morton et les autres polygénistes que nous avons cités s'appuyaient sur des considérations d'ordre uniquement scientifique pour étayer leurs convictions, Nott et Gliddon avaient des motifs d'une nature toute différente et moins désintéressés pour soutenir la pluralité d'origine des variétés humaines (Hist. sc.,1957p. 1369).b) Adj. Relatif au polygénisme. Actuellement, la majorité des paléontologistes et des anthropologistes rejettent l'idée polygéniste et tendent à voir dans les races humaines actuelles des variations ne correspondant pas à des origines distinctes (Hist. sc.,1957p. 1430).

Wiktionnaire

Adjectif

polygéniste \pɔ.li.ʒe.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui relève du polygénisme.
    • Les théories polygénistes.

Nom commun

polygéniste \pɔ.li.ʒe.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Partisan du polygénisme.
    • Sur les moindres détails, les uns et les autres diffèrent. S’agit-il, je suppose, de migrations, les monogénistes s’évertuent à prouver que l’homme a pu franchir les montagnes et les mers, et vaincu tous les obstacles pour se répandre de son berceau si mystérieux dans l’Asie centrale jusque dans les endroits les plus reculés du globe ; tandis que les polygénistes restent indifférents sur ce point. S’agit-il d’acclimatement, les monogénistes prétendent que l’homme se convient partout, s’adapte partout, tandis que les polygénistes soutiennent qu’il est fait pour certains pays et qu’il ne s’implante dans d’autres que par exception, et après avoir payé un lourd tribut. S’agit-il des compressions exercées sur la tête pour satisfaire à certaines coutumes, les monogénistes purs disent que les résultats finissent par en devenir héréditaires et les polygénistes assureront le contraire. S’agit-il des proportions du corps, les monogénistes cherchent un type idéal, les polygénistes en admettent plusieurs, etc. — (Histoire de l’Anthropologie de 1800 à 1839 : monogénistes, polygénistes et transformistes, in Revue internationale des sciences, tome premier, n° 1, Octave Doin, Éditeur, Paris, 1878)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POLYGÉNISTE (po li-jé-ni-st') s. m.
  • Partisan du polygénisme.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « polygéniste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
polygéniste pɔliʒenist

Citations contenant le mot « polygéniste »

  • Cette coïncidence historique était le présage de lendemains fantastiques pour cet homme qui, grâce à sa soif inextinguible de connaitre et ses résultats scientifiques probants, allait bouleverser les certitudes et les théories scientifiques les plus dogmatiques. En effet, l’Europe, imbue de son développement scientifique et de sa supériorité technique, au XVIe siècle, se livre à une falsification subversive et abusive de l’histoire humaine. Le vieux continent arrache et s’amourache du manteau historique et magnifique de l’Afrique. Le continent noir est présenté ainsi comme un « vide culturel ». Cette théorie de la « table-rase » s’accompagne d’une thèse polycentriste et polygéniste de l’origine de l’homme pour mieux légitimer son discours sur la hiérarchisation des races où le Noir se retrouve au bas de l’échelle. KoldaNews, Cheikh Anta Diop : Une intelligence active au service de l'homme noir. | KoldaNews
  • Dans ma perspective, le racisme commence avec la réduction d'un être humain à son apparence physique, définie par tel ou tel trait censé dévoiler ses origines dites raciales ou ethniques, lesquelles constitueraient sa nature ou son essence. C'est cette opération mentale que l'on appelle essentialisme ou essentialisation, laquelle porte non seulement sur des caractères somatiques visibles, mais aussi sur des traits culturels, qui sont ainsi naturalisés. S'y ajoute d'abord l'exclusion symbolique de certaines catégories groupales, qui met en jeu un certain nombre de stéréotypes négatifs, oscillant entre l'animalisation et la diabolisation. Ensuite ce que j'appellerai la «barbarisation» de certaines catégories d'«autres», ces derniers étant jugés imperfectibles, inéducables, inassimilables, soit parce qu'ils seraient intrinsèquement inférieurs, soit parce qu'ils seraient irrémédiablement différents, ce qui implique l'existence de plusieurs «espèces humaines», thèse qui fait renaître la vision polygéniste. Le Figaro.fr, Taguieff (2/2) : «La haine des Juifs, la haine de la France et la haine de l'Occident s'entrecroisent»
  • Linné est, lui, polygéniste: les humains ne descendraient pas d’un seul, mais de plusieurs couples ancestraux, et leurs caractéristiques ne résulteraient pas de l’exposition aux éléments naturels: «Les qualités des différentes races sont ancrées pour lui dans la biologie.» Pour l’un comme pour l’autre, «la hiérarchisation existe pratiquement d’entrée de jeu», poursuit Nicolas Bancel. «Linné est un fixiste: pour lui, le mélange des races serait désastreux, parce qu’il se ferait au détriment de la race la mieux dotée – la blanche, évidemment.» Selon Buffon, «la zone propice au développement des qualités les plus éminentes est l’Europe»; la diversité humaine produite par l’environnement dans les autres régions est qualifiée de «dégénération». Le Temps, Comment la science et le showbiz inventèrent les races humaines - Le Temps
  • En France, Georges Cuvier mène des études comparées pour avérer l'infériorité raciale des Noirs tout en les rapprochant des singes. A l'instar de Cuvier, le polygéniste anglais Charles Smith, dans son ouvrage The Natural History of the Human Species (« L'histoire naturelle de l'espèce humaine », 1848), répartit l'espèce humaine en trois races, mongolienne, caucasienne et noire.. Le Monde.fr, Des singes et des hommes
  • 19Si le hareng paraît au premier abord aussi mineur que la virgule, il n’en demeure pas moins que les articles de Jaucourt proposent fréquemment une « géographie-prétexte » (p. 174) qui permet de déployer les idées du philosophe, notamment ses thèses anthropologiques : ainsi, l’article LAPONIE introduit une théorie polygéniste qui s’oppose à l’idée de la Création d’un Premier Homme à l’origine de tous les autres. L’importance des emprunts voltairiens dans les articles de Jaucourt n’est cependant pas synonyme d’une fidélité absolue au texte-source. Outre quelques désaccords ponctuels, portant par exemple sur les chiffres de la population en Russie, Jaucourt tend à procéder à une stylisation des textes de Voltaire, dont il atténue ou amplifie alternativement la portée : la suppression de quelques adjectifs laudatifs suffit par exemple à infléchir le portrait élogieux de Pierre le Grand repris dans l’article PETERSBOURG. L’infidélité la plus flagrante se manifeste dans l’article MOGOL, l’empire du : le texte de l’Essai sur les mœurs que reprend Jaucourt se voit en effet tronqué et déformé de sorte à être compatible avec le propos de Montesquieu sur le « despotisme », que Voltaire s’emploie pourtant à réfuter. La fidélité au texte original cède ainsi face aux nécessités de la compilation, qui entend faire voisiner de façon cohérente deux auteurs de référence. Pour O. Ferret, il serait donc abusif de réduire Jaucourt au rôle de scribe ou de faire de lui un « voltairien », relais de la pensée du philosophe dans l’édifice encyclopédique : si le protestantisme de Jaucourt le conduit à appuyer certaines prises de position de Voltaire sur la religion, il n’en demeure pas moins un lecteur indépendant, combinant habilement les sources pour aboutir à un discours tiers. , Voltaire dans l’Encyclopédie :au rendez-vous manqué des « idoles » & des « harengs » (Acta Fabula)
  • Cette coïncidence historique était le présage de lendemains fantastiques pour cet homme qui, grâce à sa soif inextinguible de connaitre et ses résultats scientifiques probants, allait bouleverser les certitudes et les théories scientifiques les plus dogmatiques. En effet, l’Europe, imbue de son développement scientifique et de sa supériorité technique, au XVIe siècle, se livre à une falsification subversive et abusive de l’histoire humaine. Le vieux continent arrache et s’amourache du manteau historique et magnifique de l’Afrique. Le continent noir est présenté ainsi comme un « vide culturel ». Cette théorie de la « table-rase » s’accompagne d’une thèse polycentriste et polygéniste de l’origine de l’homme pour mieux légitimer son discours sur la hiérarchisation des races où le Noir se retrouve au bas de l’échelle. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute actualité du jour, "Cheikh Anta Diop : Une intelligence active au service de l’homme noir" (Par A. Seydi) - Senego.com

Traductions du mot « polygéniste »

Langue Traduction
Russe полигенизм
Anglais polygenist
Espagnol poligenista
Italien poligenismo
Allemand polygenist
Chinois 多基因主义者
Arabe متعدد الأجنة
Portugais poligênico
Japonais ポリジェニスト
Basque polygenist
Corse poliginistu
Source : Google Translate API
Partager